Affaire Cambridge Analytica : quelles pertes de revenus et d'utilisateurs pour Facebook ?

Le par  |  6 commentaire(s) Source : CNBC
Facebook-logo

Alors que Mark Zuckerberg s'explique devant le Sénat américain, les analystes tentent d'évaluer les conséquences de l'affaire Cambridge Analytica pour le réseau social.

Avec l'affaire Cambridge Analytica, dans laquelle les données personnelles de 87 millions d'utilisateurs de Facebook ont été exploitées sans leur consentement, Mark Zuckerberg, fondateur et dirigeant du réseau social, a délaissé sa tenue décontractée habituelle pour enfiler le costume cravate et passer de longues heures à s'excuser devant le Sénat américain, selon un exercice codifié apportant au final peu de réponses et d'explications.

Facebook-logoPendant ce temps, les analystes tentent déjà de chiffrer les pertes de revenus et d'utilisateurs pour le réseau social.

Pour Daniel Ives, de GBH Insights, la perte de revenus pourrait atteindre 1 à 2 milliards de dollars du fait que, selon une enquête, environ 15% des utilisateurs seraient décidés à ne plus utiliser Facebook.

Confirmant que l'ensemble des revenus du réseau social provenait des placements publicitaires, Mark Zuckerberg a également clarifié certains fondements du modèle économique du réseau social en rappelant une volonté d'apporter les services au plus grand nombre, et donc en conservant la gratuité en échange du ciblage publicitaire.

Il répondait en cela à une remarque de Sheryl Sandberg, numéro deux de Facebook, qui évoquait la possibilité de créer un service payant pour sanctuariser les données personnelles.

Mark Zuckerberg est sans doute bien conscient que la gratuité de l'accès et des services proposés constitue l'une des forces de Facebook qui lui a permis de conquérir des centaines des millions de clients et qu'une remise en cause de ce principe pourrait fragiliser l'équilibre d'un modèle visant à relier les utilisateurs du monde entier.

Se pose alors la question d'une régulation pour éviter de nouveaux dérapages. Daniel Ives suggère sans trop de surprise qu'elle viendra d'abord d'une auto-régulation du secteur high-tech avec la mise en place d'une plus grande transparence sur l'utilisation des données.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2009291
Il est possible de vérifier si on a été la cible d'Analytica,
"https://www.facebook.com/help/1873665312923476?helpref=search&sr=1&query=cambridge%20analytica"

cependant, j'arrêterai pas Facebook pour autant. Le scandale à eu lieu, la prochaine fois, ils seront beaucoup plus discret et moins bavard sur le sujet.
Et je ne l'arrêterai pas pour autant non plus.

J'en étais sûr que dans les Fakes News y étaient pour beaucoup dans l'influence du choix des victimes, à force de montrer quelque chose, un truc si particulier à la victime, elle fini par y croire. Facebook et Analytica ont réussi le pari et ont mis ça en avant pour des trucs bien plus important, comme la politique, ce qui est le cas actuellement.

Le fait d'annoncer à Facebook, notre préférence pour les films, attirance sexuel, pays etc... permet de mieux cibler l'utilisateur, et aussi le fait de consulter régulièrement la page d'accueil de facebook (avec les actualités), aura une énorme influence sur l'utilisateur. C'est ce pourquoi, il faut rester sur sa page ou celle d'un ami (qui ne met pas d'actualité.)

Je ne dis pas que j'ai le remède secret, mais j'ai bien vu que l'actualité proposé par Facebook, n'était pas "ouf ouf"... Et que la plupart me plaisait beaucoup, alors qu'il existe moult actualités qui n'ont rien à voir avec ma préférence, et pourtant... Je reçois beaucoup d'actus que je "veux" lire. Bizarre...

Autre chose, s'ils mettaient la météo, le prix des billet de cinéma etc... ça m'aurait plu, sauf que, c'est souvent des choses cibler.
Google le fait également, et intensivement, dans mes recherches, si je marque "Hope", il me mettra le film "Hope" en 3/4e, et pourtant "hope" est mot très répandu qui veut dire "espoir". Cela signifie que je regarde des films sur Internet et que j'aime bien regarder des films aussi. Si j'écris le modèle d'un produit que j'ai acheté sur Internet, Amazon par exemple, j'aurais droit à un message plus bas, que j'ai acheté tel et tel article de cette marque.

Bizarre, ce n'est pourtant pas ce que je cherche, comme information.
Quelque part, ces informations là, et que fournissent Google ou même les autres géants du web, ont pour but de me guider vers autre chose, à voter pour Macron? Qui sait... à détester Laetitia Hollyday? Qui sait... Selon moi, les géants profitent justement des fakes news et en fabriqueraient même (grâce aux bots inutile), pour guider les ignorants que je suis a faire ce qu'ils veulent ou ce qu'ils souhaiteraient voir.

Inutile de dire "Non, je suis infaillible, je suis un psychopathe du web, je vais là où je veux", Internet est un média très puissant, s'il t'affiche un truc, ce n'est jamais pour rien.
Le #2009308
iFlo59 a écrit :

Il est possible de vérifier si on a été la cible d'Analytica,
"https://www.facebook.com/help/1873665312923476?helpref=search&sr=1&query=cambridge%20analytica"

cependant, j'arrêterai pas Facebook pour autant. Le scandale à eu lieu, la prochaine fois, ils seront beaucoup plus discret et moins bavard sur le sujet.
Et je ne l'arrêterai pas pour autant non plus.

J'en étais sûr que dans les Fakes News y étaient pour beaucoup dans l'influence du choix des victimes, à force de montrer quelque chose, un truc si particulier à la victime, elle fini par y croire. Facebook et Analytica ont réussi le pari et ont mis ça en avant pour des trucs bien plus important, comme la politique, ce qui est le cas actuellement.

Le fait d'annoncer à Facebook, notre préférence pour les films, attirance sexuel, pays etc... permet de mieux cibler l'utilisateur, et aussi le fait de consulter régulièrement la page d'accueil de facebook (avec les actualités), aura une énorme influence sur l'utilisateur. C'est ce pourquoi, il faut rester sur sa page ou celle d'un ami (qui ne met pas d'actualité.)

Je ne dis pas que j'ai le remède secret, mais j'ai bien vu que l'actualité proposé par Facebook, n'était pas "ouf ouf"... Et que la plupart me plaisait beaucoup, alors qu'il existe moult actualités qui n'ont rien à voir avec ma préférence, et pourtant... Je reçois beaucoup d'actus que je "veux" lire. Bizarre...

Autre chose, s'ils mettaient la météo, le prix des billet de cinéma etc... ça m'aurait plu, sauf que, c'est souvent des choses cibler.
Google le fait également, et intensivement, dans mes recherches, si je marque "Hope", il me mettra le film "Hope" en 3/4e, et pourtant "hope" est mot très répandu qui veut dire "espoir". Cela signifie que je regarde des films sur Internet et que j'aime bien regarder des films aussi. Si j'écris le modèle d'un produit que j'ai acheté sur Internet, Amazon par exemple, j'aurais droit à un message plus bas, que j'ai acheté tel et tel article de cette marque.

Bizarre, ce n'est pourtant pas ce que je cherche, comme information.
Quelque part, ces informations là, et que fournissent Google ou même les autres géants du web, ont pour but de me guider vers autre chose, à voter pour Macron? Qui sait... à détester Laetitia Hollyday? Qui sait... Selon moi, les géants profitent justement des fakes news et en fabriqueraient même (grâce aux bots inutile), pour guider les ignorants que je suis a faire ce qu'ils veulent ou ce qu'ils souhaiteraient voir.

Inutile de dire "Non, je suis infaillible, je suis un psychopathe du web, je vais là où je veux", Internet est un média très puissant, s'il t'affiche un truc, ce n'est jamais pour rien.


"Internet est un média très puissant, s'il t'affiche un truc, ce n'est jamais pour rien."

Ah mince! tu veux dire que toutes ces pubs que je reçois sur le "penis enlargement", ce n'est pas pour rien?


Le #2009316
FatMat a écrit :

iFlo59 a écrit :

Il est possible de vérifier si on a été la cible d'Analytica,
"https://www.facebook.com/help/1873665312923476?helpref=search&sr=1&query=cambridge%20analytica"

cependant, j'arrêterai pas Facebook pour autant. Le scandale à eu lieu, la prochaine fois, ils seront beaucoup plus discret et moins bavard sur le sujet.
Et je ne l'arrêterai pas pour autant non plus.

J'en étais sûr que dans les Fakes News y étaient pour beaucoup dans l'influence du choix des victimes, à force de montrer quelque chose, un truc si particulier à la victime, elle fini par y croire. Facebook et Analytica ont réussi le pari et ont mis ça en avant pour des trucs bien plus important, comme la politique, ce qui est le cas actuellement.

Le fait d'annoncer à Facebook, notre préférence pour les films, attirance sexuel, pays etc... permet de mieux cibler l'utilisateur, et aussi le fait de consulter régulièrement la page d'accueil de facebook (avec les actualités), aura une énorme influence sur l'utilisateur. C'est ce pourquoi, il faut rester sur sa page ou celle d'un ami (qui ne met pas d'actualité.)

Je ne dis pas que j'ai le remède secret, mais j'ai bien vu que l'actualité proposé par Facebook, n'était pas "ouf ouf"... Et que la plupart me plaisait beaucoup, alors qu'il existe moult actualités qui n'ont rien à voir avec ma préférence, et pourtant... Je reçois beaucoup d'actus que je "veux" lire. Bizarre...

Autre chose, s'ils mettaient la météo, le prix des billet de cinéma etc... ça m'aurait plu, sauf que, c'est souvent des choses cibler.
Google le fait également, et intensivement, dans mes recherches, si je marque "Hope", il me mettra le film "Hope" en 3/4e, et pourtant "hope" est mot très répandu qui veut dire "espoir". Cela signifie que je regarde des films sur Internet et que j'aime bien regarder des films aussi. Si j'écris le modèle d'un produit que j'ai acheté sur Internet, Amazon par exemple, j'aurais droit à un message plus bas, que j'ai acheté tel et tel article de cette marque.

Bizarre, ce n'est pourtant pas ce que je cherche, comme information.
Quelque part, ces informations là, et que fournissent Google ou même les autres géants du web, ont pour but de me guider vers autre chose, à voter pour Macron? Qui sait... à détester Laetitia Hollyday? Qui sait... Selon moi, les géants profitent justement des fakes news et en fabriqueraient même (grâce aux bots inutile), pour guider les ignorants que je suis a faire ce qu'ils veulent ou ce qu'ils souhaiteraient voir.

Inutile de dire "Non, je suis infaillible, je suis un psychopathe du web, je vais là où je veux", Internet est un média très puissant, s'il t'affiche un truc, ce n'est jamais pour rien.


"Internet est un média très puissant, s'il t'affiche un truc, ce n'est jamais pour rien."

Ah mince! tu veux dire que toutes ces pubs que je reçois sur le "penis enlargement", ce n'est pas pour rien?





Le #2009321
FatMat a écrit :

iFlo59 a écrit :

Il est possible de vérifier si on a été la cible d'Analytica,
"https://www.facebook.com/help/1873665312923476?helpref=search&sr=1&query=cambridge%20analytica"

cependant, j'arrêterai pas Facebook pour autant. Le scandale à eu lieu, la prochaine fois, ils seront beaucoup plus discret et moins bavard sur le sujet.
Et je ne l'arrêterai pas pour autant non plus.

J'en étais sûr que dans les Fakes News y étaient pour beaucoup dans l'influence du choix des victimes, à force de montrer quelque chose, un truc si particulier à la victime, elle fini par y croire. Facebook et Analytica ont réussi le pari et ont mis ça en avant pour des trucs bien plus important, comme la politique, ce qui est le cas actuellement.

Le fait d'annoncer à Facebook, notre préférence pour les films, attirance sexuel, pays etc... permet de mieux cibler l'utilisateur, et aussi le fait de consulter régulièrement la page d'accueil de facebook (avec les actualités), aura une énorme influence sur l'utilisateur. C'est ce pourquoi, il faut rester sur sa page ou celle d'un ami (qui ne met pas d'actualité.)

Je ne dis pas que j'ai le remède secret, mais j'ai bien vu que l'actualité proposé par Facebook, n'était pas "ouf ouf"... Et que la plupart me plaisait beaucoup, alors qu'il existe moult actualités qui n'ont rien à voir avec ma préférence, et pourtant... Je reçois beaucoup d'actus que je "veux" lire. Bizarre...

Autre chose, s'ils mettaient la météo, le prix des billet de cinéma etc... ça m'aurait plu, sauf que, c'est souvent des choses cibler.
Google le fait également, et intensivement, dans mes recherches, si je marque "Hope", il me mettra le film "Hope" en 3/4e, et pourtant "hope" est mot très répandu qui veut dire "espoir". Cela signifie que je regarde des films sur Internet et que j'aime bien regarder des films aussi. Si j'écris le modèle d'un produit que j'ai acheté sur Internet, Amazon par exemple, j'aurais droit à un message plus bas, que j'ai acheté tel et tel article de cette marque.

Bizarre, ce n'est pourtant pas ce que je cherche, comme information.
Quelque part, ces informations là, et que fournissent Google ou même les autres géants du web, ont pour but de me guider vers autre chose, à voter pour Macron? Qui sait... à détester Laetitia Hollyday? Qui sait... Selon moi, les géants profitent justement des fakes news et en fabriqueraient même (grâce aux bots inutile), pour guider les ignorants que je suis a faire ce qu'ils veulent ou ce qu'ils souhaiteraient voir.

Inutile de dire "Non, je suis infaillible, je suis un psychopathe du web, je vais là où je veux", Internet est un média très puissant, s'il t'affiche un truc, ce n'est jamais pour rien.


"Internet est un média très puissant, s'il t'affiche un truc, ce n'est jamais pour rien."

Ah mince! tu veux dire que toutes ces pubs que je reçois sur le "penis enlargement", ce n'est pas pour rien?






Je suis sincèrement désolé pour ta femme
Le #2009349
FatMat a écrit :

iFlo59 a écrit :

Il est possible de vérifier si on a été la cible d'Analytica,
"https://www.facebook.com/help/1873665312923476?helpref=search&sr=1&query=cambridge%20analytica"

cependant, j'arrêterai pas Facebook pour autant. Le scandale à eu lieu, la prochaine fois, ils seront beaucoup plus discret et moins bavard sur le sujet.
Et je ne l'arrêterai pas pour autant non plus.

J'en étais sûr que dans les Fakes News y étaient pour beaucoup dans l'influence du choix des victimes, à force de montrer quelque chose, un truc si particulier à la victime, elle fini par y croire. Facebook et Analytica ont réussi le pari et ont mis ça en avant pour des trucs bien plus important, comme la politique, ce qui est le cas actuellement.

Le fait d'annoncer à Facebook, notre préférence pour les films, attirance sexuel, pays etc... permet de mieux cibler l'utilisateur, et aussi le fait de consulter régulièrement la page d'accueil de facebook (avec les actualités), aura une énorme influence sur l'utilisateur. C'est ce pourquoi, il faut rester sur sa page ou celle d'un ami (qui ne met pas d'actualité.)

Je ne dis pas que j'ai le remède secret, mais j'ai bien vu que l'actualité proposé par Facebook, n'était pas "ouf ouf"... Et que la plupart me plaisait beaucoup, alors qu'il existe moult actualités qui n'ont rien à voir avec ma préférence, et pourtant... Je reçois beaucoup d'actus que je "veux" lire. Bizarre...

Autre chose, s'ils mettaient la météo, le prix des billet de cinéma etc... ça m'aurait plu, sauf que, c'est souvent des choses cibler.
Google le fait également, et intensivement, dans mes recherches, si je marque "Hope", il me mettra le film "Hope" en 3/4e, et pourtant "hope" est mot très répandu qui veut dire "espoir". Cela signifie que je regarde des films sur Internet et que j'aime bien regarder des films aussi. Si j'écris le modèle d'un produit que j'ai acheté sur Internet, Amazon par exemple, j'aurais droit à un message plus bas, que j'ai acheté tel et tel article de cette marque.

Bizarre, ce n'est pourtant pas ce que je cherche, comme information.
Quelque part, ces informations là, et que fournissent Google ou même les autres géants du web, ont pour but de me guider vers autre chose, à voter pour Macron? Qui sait... à détester Laetitia Hollyday? Qui sait... Selon moi, les géants profitent justement des fakes news et en fabriqueraient même (grâce aux bots inutile), pour guider les ignorants que je suis a faire ce qu'ils veulent ou ce qu'ils souhaiteraient voir.

Inutile de dire "Non, je suis infaillible, je suis un psychopathe du web, je vais là où je veux", Internet est un média très puissant, s'il t'affiche un truc, ce n'est jamais pour rien.


"Internet est un média très puissant, s'il t'affiche un truc, ce n'est jamais pour rien."

Ah mince! tu veux dire que toutes ces pubs que je reçois sur le "penis enlargement", ce n'est pas pour rien?




Comme disait je sais plus quel comique : "...J'ai commandé un kit pour agrandir mon pénis, j'ai reçu une loupe..."

Sinon, pour la news ; à mon avis, ça va faire comme tous les "scandales numériques" : dans 1 mois on n'en parlera plus...
Le #2009368
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme