Celeb bait et cloaking : Facebook porte plainte pour fraude publicitaire

Le par  |  0 commentaire(s)
facebook-nouveau-logo

Facebook poursuit en justice une entreprise basée à Hong Kong et l'accuse d'avoir usurpé des photos de célébrités pour inciter des utilisateurs à cliquer sur des publicités installant des malwares.

Dans le cadre d'une action contre la fraude publicitaire, Facebook annonce avoir porté plainte aux États-Unis contre ILikeAd Media International Company et deux personnes derrière cette société basée à Hong Kong et fondée en 2016.

Le groupe de Mark Zuckerberg les accuse d'avoir dupé des victimes pour installer des malwares. Ces malwares ont permis de compromettre des comptes Facebook et de diffuser des publicités trompeuses faisant la promotion d'articles comme des produits contrefaits et des pilules pour maigrir.

Pour parvenir à leurs fins, les accusés auraient par exemple eu recours à des images de célébrités dans leurs publicités afin d'inciter des personnes à cliquer dessus. Une pratique présentée sous le nom de " celeb bait " (ou piège à célébrités).

Ils auraient en outre masqué les véritables destinations des liens dans les publicités en affichant des versions sur les systèmes de scan de Facebook et des versions différentes pour les utilisateurs. Une pratique dite de cloaking (pour camouflage).

facebook-cloaking
Selon Facebook, les stratagèmes de cloaking sont souvent sophistiqués et il est difficile d'identifier les responsables. Une poursuite en justice reste rare.

Dans cette affaire, le groupe indique avoir remboursé des victimes dont les comptes ont été utilisés pour diffuser des publicités non autorisées au nom de ILikeAd. Reuters évoque la somme de plus de 4 millions de dollars.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme