Facebook tacle encore la taxe Apple

Le par Jérôme G.  |  5 commentaire(s)

Jusqu'en 2023 et pour les événements payants en ligne, Facebook ne touchera pas aux revenus des créateurs.

facebook-logo

Pour les entreprises, créateurs et éditeurs de contenu multimédia, Facebook propose un moyen de gagner de l'argent avec des événements payants en ligne sur leur page. Au moins jusqu'à août 2021, le groupe de Mark Zuckerberg avait indiqué qu'il ne prélèvera aucun frais de plateforme.

La mesure avait été présentée comme un soutien aux petites entreprises et créateurs en période de crise sanitaire du coronavirus. Elle est désormais prolongée jusqu'en 2023.

" Facebook ne percevra pas de frais pour les achats d'événements payants en ligne avant 2023. Lorsque nous introduirons le partage des revenus en 2023, il sera inférieur aux 30 % qu'Apple et d'autres prennent habituellement. "

facebook-evenement-en-ligne-payant

En plus de glisser non innocemment un tacle à Apple, Facebook ajoute qu'en commençant par les événements payants en ligne, une nouvelle interface de paiement sera lancée.

L'interface permettra pour les créateurs de voir leurs revenus après les taxes, les remboursements et... les frais de plateforme mobile pour les achats effectués sur les appareils iOS et Android.

Facebook cherche manifestement à se positionner en chevalier blanc, du moins sur la question des commissions avec les achats in-app.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
norwy offline Hors ligne Vénéré avatar 2503 points
Le #2135408
Quand 2 entreprises hypocrites n'arrivent pas à s'attendre (comme avant), ça donne ça !
Anonyme
Le #2135418
Je ne connais ni Facebook ni Apple et Tout va bien
smalldick offline Hors ligne VIP icone 7868 points
Le #2135459
Mais si le groupe de M zuckerberg n'est pas d'accord avec le fonctionnement de la plateforme iOs, il lui suffit de lancer sa propre ligne de terminal, il peut sans doute pour l'OS de sa future plateforme passer par un fork d'Android Open Source Project, pour le matos il va bien trouver un sombre chinois qui lui ficellera le hardware qui va bien. Après il sera seul maître à bord et pourra régler les problèmes de rétribution des contenus.
norwy offline Hors ligne Vénéré avatar 2503 points
Le #2135462
smalldick a écrit :

Mais si le groupe de M zuckerberg n'est pas d'accord avec le fonctionnement de la plateforme iOs, il lui suffit de lancer sa propre ligne de terminal, il peut sans doute pour l'OS de sa future plateforme passer par un fork d'Android Open Source Project, pour le matos il va bien trouver un sombre chinois qui lui ficellera le hardware qui va bien. Après il sera seul maître à bord et pourra régler les problèmes de rétribution des contenus.


Apple a fidélisé son écosystème iOS grâce aux autres GAFAM avec en tête Facebook, Instagram, Whatsapp, Google Maps et un peu Office (sur iPad). Dès qu'Apple a pu se débarrasser de ses complices, ils l'ont annoncé en public en les laissant subir une humiliation publique.

Les dernières fonctionnalités d'iOS 15 sur la messagerie vont enlever plus de minutes d'attention aux réseaux sociaux dont les revenus publicitaires devraient baisser.

Bref, c'est un vrai plat d'anguilles.

Vous reprendrez un peu de popcorn ? Le film n'est pas fini...
Anonyme offline Hors ligne Vétéran avatar 2378 points
Le #2135473
Sans façons, merci
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire