Facebook : Mark Zuckerberg a un nouveau mantra... la vie privée

Le par  |  9 commentaire(s)
Facebook-F8-2018-Mark-Zuckerberg

Le fil d'actualité public ne serait plus la priorité à l'avenir pour Facebook. À la place, la priorité serait donnée aux messages privés. C'est en tout cas le nouveau cap évoqué par Mark Zuckerberg.

Dans l'une de ses longues déclarations dont il a le secret, Mark Zuckerberg annonce un changement de cap pour Facebook et érige les communications centrées sur la vie privée comme nouvelle doctrine. C'est " privacy " à tout bout de champ. Tim Cook d'Apple doit " halluciner. "

Le fondateur et patron de Facebook se veut visionnaire et estime que " l'avenir d'internet " se conjugue avec " une plateforme de communication axée sur la vie privée ", par opposition à l'importance des plateformes ouvertes d'aujourd'hui.

Le jeune multimilliardaire a eu cette illumination en constatant que " les messages privés, les stories éphémères et les petits groupes sont de loin les domaines de communication en ligne qui connaissent la croissance la plus rapide. " Les scandales à répétition autour de la confidentialité des données ont sans doute aussi aidé à cette prise de conscience forcée...

Facebook

Sans jeter à la poubelle les réseaux sociaux publiques qui seront selon lui encore très importants, Mark Zuckerberg juge que " beaucoup de personnes préfèrent l'intimité des communications en tête-à-tête ou avec seulement quelques amis. " Une opportunité pour " créer une plateforme plus simple, d'abord axée sur la vie privée. "

Pour ses services, Facebook va ainsi avoir pour lignes directrices les interactions privées, le chiffrement de bout en bout, la réduction de la permanence des messages (aspect éphémère), la sécurité, l'interopérabilité (pour les communications entre les différents services) et le stockage sécurisé des données (choix de la localisation des data centers notamment).

Facebook-data-center

Autant de thématiques qui sont explicitées sur la page Facebook de Mark Zuckerberg. Il ne donne cependant pas de recette magique et ne s'étend pas - pour le moment - sur les solutions techniques ou les services qui vont arriver.

Pour autant, WhatsApp (ses outils) est souvent cité en exemple et il écrit s'attendre à ce que que dans quelques années, " les futures versions de Messenger et de WhatsApp deviennent les principaux moyens de communication sur le réseau Facebook. " Cela renvoie notamment au projet de fusion de l'infrastructure technique des messageries sur WhatsApp, Messenger et Instagram.

whatsapp-instagram-messenger

Le travail sera en tout cas de longue haleine. " Il y a beaucoup à faire et nous nous engageons à travailler ouvertement et à consulter des experts tout au long du développement de ce projet. " Avec ce nouveau projet, l'opinion publique ne sera peut-être pas si facile à convaincre, ce que Mark Zuckerberg n'élude pas :

" Je comprends que beaucoup de personnes ne pensent pas que Facebook puisse ou même veuille créer ce genre de plateforme centrée sur la vie privée, parce que franchement, nous n'avons pas actuellement une bonne réputation d'établir des services de protection de la vie privée, et nous nous sommes historiquement concentrés sur les outils pour un partage plus ouvert. "

Il ajoute que Facebook a cependant régulièrement montré sa capacité à évoluer et proposer des services que les utilisateurs désirent, comme la messagerie privée et les stories.

Pour sa prochaine évolution, Facebook serait prêt à faire une croix sur un stockage massif des métadonnées de messagerie dans le temps, et plus généralement il y aurait une collecte moins importante de données personnelles. Une orientation qui est susceptible d'ébranler le modèle économique actuel de Facebook et de la publicité ciblée. Parmi les pistes qui se dessinent, il est fait mention de services de paiement et pour du commerce.

Pour l'heure, il s'agit seulement d'une opération de communication de Mark Zuckerberg afin de redorer l'image écornée de Facebook et calmer la tempête médiatique très défavorable. Quitte à ne pas plaire aux investisseurs cette fois-ci, voire même aux autorités qui peuvent demander d'accéder à certains contenus.

On rappellera que Mark Zuckerberg avait déjà promis par le passé de " réparer " Facebook et il est coutumier des excuses.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2053877
Le #2053878
Merci Facebook, on a bien ri !
Le #2053879
Le 1er Avril c'est dans 24 jours !
Le #2053885
La seule réaction qui me vient : oh le con! 'dredi c'est demain mec!!!

Voilà.
Le #2053886
iFlo59 a écrit :

Le 1er Avril c'est dans 24 jours !


Sa blaguounette est loin d’être drôle... elle fait même flipper....
Car les gens continuent encore et toujours à donner toute leur vie numérique à Facebook
Le #2053906
Le #2053923
Le #2053937
Il a osé......

Le #2053988
Une fois n'est pas coutume, je relaie un article un peu "contre-pouvoir" de ce site controversé : https://www.lemonde.fr/pixels/article/2019/03/07/mark-zuckerberg-n-a-toujours-rien-compris-a-la-vie-privee_5432822_4408996.html

Effectivement, c'est bien contre le monstre Facebook qu'on veut se protéger, pas juste contre nos semblables.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme