Messenger : le paiement entre amis et l'assistant virtuel M en France

Le par  |  1 commentaire(s)
Facebook-Messenger

Facebook déploie en France les Paiements dans Messenger et l'assistant virtuel M du service de messagerie instantanée.

Lancés aux États-Unis en 2015, les paiements dans Messenger arrivent en euros et livres sterling. Un déploiement au cours des prochaines semaines qui concerne la France et le Royaume-Uni. Directement dans les conversations sur Messenger, il sera possible d'envoyer et recevoir de l'argent entre particuliers.

Dans la pratique, le bouton " + " en bas d'une fenêtre de conversation permet d'accéder à l'envoi d'argent. L'utilisateur entre le montant souhaité et valide l'envoi à un ami avec un bouton Payer. Lors d'une première utilisation, un compte a été créé avec également les détails d'une carte bancaire. Pour recevoir de l'argent, l'ajout d'une carte dans le message est nécessaire.

Paiements-Messenger

L'argent est toujours envoyé directement sur le compte bancaire. Toutes les informations liées à la carte de paiement sont " cryptées et protégées. " Facebook met en avant un niveau comparable aux standards du secteur bancaire. Une équipe antifraude a par ailleurs été constituée.

Ce service est gratuit dans la mesure où c'est Messenger qui verse aux établissements bancaires une commission pour les transactions effectuées. Il existe une limite à 500 € par transaction, et pas plus de 1 500 € de versements sur une période de 30 jours.

L'assistant virtuel M de Messenger signe son arrivée en français. En s'appuyant notamment sur des algorithmes, il pourra faire des suggestions d'actions en fonction des conversations, comme par exemple les Paiements dans Messenger quand il détecte qu'il est question d'argent.

Au-delà des paiements, M pourra proposer d'autres types de suggestions (partage une localisation, envoyer des stickers, lancer un sondage, souhaiter un bon anniversaire, basculer en appel audio ou vidéo…). Une suggestion peut être refusée, et l'assistant M peut aussi être désactivé.

Messenger-assistant-virtuel-M
Bien évidemment, l'intérêt " caché " pour Facebook est de recueillir toujours plus de données sur les utilisateurs. Pour Messenger, ce sont 1,3 milliard d'utilisateurs actifs par mois.

Dans la politique de confidentialité de Facebook Payments International Limited, Facebook écrit : " Nous pouvons partager vos informations personnelles dans certaines circonstances : pour vous proposer le meilleur service possible, pour mener nos activités, ou pour respecter des obligations légales et réglementaires. "

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1987635
C'est pas trop tôt quand on voit ce que fait la concurrence... Ils sont même très en retard en fait... WeChat, KakaoTalk, etc... on peut déjà payer dans les boutique dans leur pays d'origine.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme