Facebook : 3 milliards d'utilisateurs pour au moins un produit du groupe

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
facebook-nouveau-logo

Les applications de Facebook n'ont jamais été autant utilisées. Le groupe s'inquiète toutefois pour ses revenus publicitaires.

Facebook, Messenger, Instagram ou encore WhatsApp. Pour la toute première fois, près de 3 milliards de personnes utilisent de manière active au moins un de ces produits chaque mois. Au 31 mars, c'est une progression de 11 % sur un an. Par jour, ce sont 2,36 milliards d'utilisateurs pour la famille d'applications de Facebook (+12 %).

Le nombre d'utilisateurs actifs par mois pour l'application principale de réseau social de Facebook progresse de 10 % à 2,6 milliards et avec une moyenne de 1,73 milliard par jour sur le mois de mars (+11 %).

Palpable à l'échelle mondiale, cette augmentation du fameux engagement est mise en corrélation avec la situation actuelle de crise sanitaire du coronavirus et les mesures de confinement. Les produits de Facebook sont un moyen de garder le contact entre les personnes.

Cet engagement accru n'est pas définitivement acquis. Le groupe de Mark Zuckerberg dit s'attendre à en " perdre au moins une partie ", lorsque les diverses mesures de confinement et de distanciation sociale seront assouplies à l'avenir.

Facebook

Au premier trimestre, le groupe Facebook atteint un chiffre d'affaires de 17,7 milliards de dollars avec une progression de 18 % sur un an. Le bénéfice net progresse de 102 % à 4,9 milliards de dollars, mais c'est une forte progression trompeuse.

Il faut en effet rappeler qu'il y a un an, le groupe avait provisionné quelques milliards de dollars dans la perspective de sa grosse amende de la FTC. Récemment validée par la justice américaine, elle a finalement atteint 5 milliards de dollars.

Par ailleurs, le géant publicitaire qu'est Facebook est touché depuis les trois dernières semaines de mars par une réduction jugée " significative " de la demande de publicité et du prix des annonces. Comme pour Google, elle est en lien avec une diminution des dépenses par les annonceurs en cette période de crise sanitaire.

" Notre activité a été touchée par la pandémie de Covid-19 et, comme toutes les entreprises, nous sommes confrontés à une période d'incertitude sans précédent dans nos perspectives commerciales ", écrit Facebook.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire