Contenus haineux : Facebook se met à nu pour la France

Le par  |  7 commentaire(s)
Facebook-HQ

Facebook va accueillir des régulateurs français sur place. Au cours du premier semestre 2019, ils auront accès aux outils et moyens de modération du réseau social en matière de contenus haineux. Une expérimentation inédite pour aboutir à des propositions communes.

À l'occasion du 13e Forum annuel sur la Gouvernance de l'Internet qui se déroule actuellement à Paris et réunit dirigeants politiques et responsables du numérique, Emmanuel Macron s'est une nouvelle fois fait l'avocat de davantage de régulation.

Évoquant les contenus haineux et le cyberharcèlement (en particulier pour les jeunes), le président de la République français a également souligné la nécessité d'un effort de coopération entre les États et les acteurs privés.

Pour Emmanuel Macron, quand il y a des contenus haineux, il doit y avoir une responsabilité des plateformes et cela pourrait passer par la création pour ces dernières d'un statut intermédiaire dit d'accélérateur de contenus, se positionnant entre celui d'éditeur et d'hébergeur.

Le chef de l'État a en outre annoncé le lancement avec Facebook d'une expérimentation de terrain qualifiée d'inédite pendant le premier semestre 2019.

" Facebook accueillera prochainement une délégation de régulateurs français qui auront pour mission avec les experts de la plateforme d'élaborer des propositions conjointes, précises et concrètes sur la lutte contre les contenus haineux ou offensants ", a déclaré Emmanuel Macron.

Selon Le Monde, cette expérimentation permettra à des experts français (Arcep, CSA, Dinsic...) d'avoir accès " aux outils, aux méthodes et au personnel du réseau social chargés de faire la chasse aux contenus racistes, antisémites, homophobes ou sexistes. "

Ils pourront se rendre au siège européen de Facebook en Irlande, ainsi qu'à son siège mondial de Menlo Park en Californie. Ce sera la première fois qu'un État sera invité pour un tel accès, avec en ligne de mire une meilleure compréhension mutuelle et de possibles améliorations.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2040383
Heureusement qu'on n'a pas d'autres problèmes en France...
Le #2040384
"...d'avoir accès " aux outils, ... sexistes. ">>>et plus, si affinité...
Le #2040388
Je rappelle que le fichage ADN est arrivé par la "nécessité " de lutter contre les pédophiles,les assassins .
Aujourd'hui on fiche les militants syndicaux ,les simples GAV .
Un contenu haineux c'est quoi ?Qui décide ? Dans une société ou tout devient "machin-phobe" ou ne pas être d'accord avec certaines minorités font de vous un être haineux . Le top étant quand une personne dénonce sa propre communauté certains écrivent qu'il a la "haine de lui même" .
Le #2040397
Si Facebook avait la même promptitude et efficacité à réagir face aux appels à la haine, au meurtre, qu'il n'en a à réagir face à des images où l'on voit des seins ou des fesses, les djihadistes, les suprémacistes blancs, les haineux et extrémistes de tout poil et de toute obédience auraient déserté ces "réseaux sociaux" depuis longtemps. Une photo de vous nageant nu(e), compte fermé immédiatement, mais une photo de fusil d'assaut braqué sur un groupe avec un message du genre "qu'est-ce qu'on attend pour buter tous les pédés?", ça, ça relève de la liberté d'expression...
Le #2040402
La censure, on en parle ?

Non parce que je veux bien que les parasites, trolls et autres abrutis qui peuplent les réseaux soient assez irritants, je vois dans cette démarche une façon d'opérer une censure.
Qui fixe les règles ? Qui dit ce qu'il ne doit pas être dit ? Qui décide de dire qu'une personne n'a pas le droit de s'exprimer ? Bref..encore une "bonne intention" qui couve un truc bien dégueulasse..
Le #2040522
Vive la liberté d'expression!
Ne laissons pas la censure dicter nos comportements. Ce qui est admissible aujourd'hui pourrait ne plus l'être demain...
Le #2040538
Je suis connophobe. Qu'est ce que je risque ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme