Facebook informe les victimes de trolls russes

Le par  |  4 commentaire(s)
Facebook-HQ

Dans son centre d'aide, Facebook va proposer un portail visant à informer les utilisateurs qui ont été concernés par de la propagande russe lors de l'élection présidentielle américaine de 2016.

Facebook annonce la création à venir d'un portail qui va permettre aux utilisateurs de savoir s'ils ont " aimé ou suivi " des Pages ou des comptes de l'Internet Research Agency. Cela concernera le réseau social lui-même, ainsi que Instagram.

Ce nom de l'Internet Research Agency fait référence à l'entité russe de diffusion de propagande sur Internet. Basée à Saint-Pétersbourg, cette Agence de recherche Internet est notamment accusée d'avoir eu recours à de faux comptes sur les réseaux sociaux pour publier des messages sur des thématiques sensibles dans l'opinion américaine.

L'usine à trolls aurait ainsi tenté d'interférer sur le déroulement de la dernière élection présidentielle aux États-Unis. Près de 126 millions d'Américains auraient été exposés à des messages sponsorisés russes sur Facebook entre 2015 et mi-2017.

Le portail sera mis en ligne d'ici la fin de l'année dans le centre d'aide de Facebook. " Il est important que les gens comprennent comment des acteurs étrangers ont essayé de semer la division et la méfiance en utilisant Facebook avant et après les élections américaines de 2016 ", écrit Facebook.

Facebook-portail-centre-aide-propagande-russe
Une énième initiative sous l'étendard de la transparence pour redorer l'image écornée de Facebook dans cette affaire, et sous l'œil réprobateur du Congrès américain. L'effort a posteriori se focalise sur les utilisateurs américains. La propagande russe a aussi touché Twitter, et dans une moindre mesure Google.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1989546
" Il est important que les gens comprennent comment des acteurs étrangers ont essayé de semer la division et la méfiance en utilisant Facebook avant et après les élections américaines de 2016 "

Et Cambridge Analytica, on en parle ?

Je suis pas pro-russe, mais force est de constater que quand c'est eux FaceBook se bouge, communique, va même jusqu’à créer des outils, par contre quand c'est une entreprise britannique qui fait la même chose la ya personne...

La différence c'est possiblement que CA paie FB pour avoir accès a ses données via quelques API qui vont bien... donc c'est un client qui rapporte, si les russes avaient filé des sous et seraient passé par le canal "normal" yaurais pas eu de souci...


Le #1989582
La défaite en Syrie pour les occidents... on voit la vengeance partout.

PS : Je dis ça parce que ça commence à beaucoup parler d'USA contre Russie sur GNT depuis 2 mois...
Anonyme
Le #1989664
Ca doit être marrant un troll russe !

Un genre de petit lutin qui danse la kalinka.
Anonyme
Le #1989699
Faudrait qu'ils pensent aussi à avertir ceux de GNT.
--------------------->[ ]
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme