Facebook : une option pour désactiver les publicités politiques

Le par Jérôme G.  |  3 commentaire(s)
facebook

Sur Facebook et Instagram, les utilisateurs aux États-Unis vont pouvoir réduire au silence les publicités à caractère politique.

Avant les prochaines élections présidentielles aux États-Unis, Facebook déploie outre-Atlantique la possibilité pour les utilisateurs de désactiver les publicités à caractère politique. Cela vaut aussi pour Instagram.

Facebook dit ainsi répondre à une demande des utilisateurs de voir moins de publicités politiques. Le réseau social avait promis en début d'année d'apporter une solution en ce sens. Elle s'appuie sur les contrôles pour les préférences publicitaires.

Le système n'est pas parfait, reconnaît Facebook. Le groupe indique qu'un utilisateur pourra signaler une publicité qu'il juge à caractère politique et qui serait passée entre les mailles du filet. C'est en tout cas aussi une réponse à Twitter - qui interdit les publicités politiques - dont le patron a critiqué l'attitude de Mark Zuckerberg sur ce sujet.

Dans une tribune publiée sur USA Today, le patron de Facebook rappelle des règles en vigueur pour des discours susceptibles de par exemple engendrer des violences physiques et assure que personne n'est au-dessous de ces règles.

Il écrit : " Tout le monde veut que les politiciens soient tenus responsables de leurs propos et je sais que beaucoup de gens veulent que nous modérions et supprimions davantage de leurs contenus. […] Mais la responsabilité ne fonctionne que si nous pouvons voir ce que disent ceux qui cherchent à obtenir nos votes, même si nous n'aimons viscéralement pas ce qu'ils disent. "

Les utilisateurs aux États-Unis seront en mesure de désactiver toutes les publicités sur des sujets de société ou politiques de candidats et d'organisations ayant payé pour des publicités politiques. Il est prévu d'étendre les mesures à d'autres pays à partir de l'automne prochain.

facebook-campagne-information-vote-usa
Dans le même temps, Facebook ambitionne avec une campagne d'information (Facebook, Instagram et Messenger) de participer cette année à l'inscription de 4 millions de personnes pour les futures élections américaines.

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2101782
c'est bien j’espère que ça viendra aussi en France car il y en a marre des pub politiques
Le #2101792
Supprimer toute la politique dessus, oui, çà n'a rien à faire dessus
Le #2101800
Pas sur que cela empêche ce qui avait été fait par Cambridge Analytica, a savoir faire apparaitre des liens vers des articles (et non de pubs) en fonction du ciblage de l'utilisateur.
Exemple: un utilisateur fervant défenseur du droit de port des armes (ciblé via ses amis, les groupes auquel il participe etc..) se voyait affiché des articles sur le fait qu'Hilary Clinton voulait restreindre ces droits.
On ne peut pas dire que l'article en question pouvait être interprété comme une pub en faveur Clinton ou de Trump...

La nouvelle reste une bonne chose, mais elle a ses limites, il ne faut pas en rester la.
Le bon point, c'est qu'ils ont inclus les sujets de société.


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme