Facebook : la reconnaissance faciale pour récupérer un compte

Le par  |  15 commentaire(s)
iPhone X Face ID

C'est loin d'être Face ID, mais Facebook expérimente la reconnaissance faciale comme fonctionnalité de sécurité.

En pleine actualité iPhone X avec son système de reconnaissance faciale Face ID développé par Apple, Facebook confirme tester une nouvelle fonctionnalité de sécurité s'appuyant sur la reconnaissance faciale. Pas pour du déverrouillage systématique toutefois.

Elle s'adresse aux utilisateurs qui désirent " confirmer rapidement et facilement la propriété de leur compte pendant la procédure de récupération. " À TechCrunch, Facebook souligne une fonctionnalité optionnelle qui est seulement disponible sur des appareils déjà préalablement utilisés pour une connexion à un compte.

La nouveauté en test est présentée comme une alternative à l'authentification à deux facteurs via SMS. Cependant, c'est manifestement ici pour récupérer l'accès à un compte Facebook si celui-ci a été bloqué.

Les informations manquent encore, et ce test est relativement flou à ce stade. Qui plus est, il touche le domaine particulièrement sensible de la reconnaissance faciale pour Facebook qui fait souvent tiquer l'Europe.

A priori, la fonctionnalité exploiterait une comparaison avec la photo de profil, les photos et vidéos sur lesquelles l'utilisateur a déjà été identifié.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1982806
Il ne leur manquait que ca
Le #1982826
Reste le groupe sanguin, l'ADN et l'accès à ton compte bancaire...

Le #1982829
odysseus a écrit :

Reste le groupe sanguin, l'ADN et l'accès à ton compte bancaire...



Bien vu !
Ca va venir sûrement
Le #1982833
Je trouve que c'est une bonne idée, les gens qui se font voler leurs comptes ont beaucoup de mal à les récupérer ensuite via des questions. Mais ça ne devrait pas reposer sur une comparaison avec les photos publiques mais avec des données plus précises enregistrées préalablement de la même manière. Et bien sûr ceux qui ne veulent pas utiliser cette fonctionnalité ne le font pas. Et ceux qui ne veulent pas utiliser facebook ne l’utilisent pas. Sans casser les pieds à ceux qui le font.
Le #1982836
ahtur a écrit :

Je trouve que c'est une bonne idée, les gens qui se font voler leurs comptes ont beaucoup de mal à les récupérer ensuite via des questions. Mais ça ne devrait pas reposer sur une comparaison avec les photos publiques mais avec des données plus précises enregistrées préalablement de la même manière. Et bien sûr ceux qui ne veulent pas utiliser cette fonctionnalité ne le font pas. Et ceux qui ne veulent pas utiliser facebook ne l’utilisent pas. Sans casser les pieds à ceux qui le font.


Le problème n'est malheureusement pas aussi simple.

Le truc, c'est que même ceux qui ne sont pas sur FB subissent les conséquences de son utilisation massive.
Le #1982840
LinuxUser a écrit :

ahtur a écrit :

Je trouve que c'est une bonne idée, les gens qui se font voler leurs comptes ont beaucoup de mal à les récupérer ensuite via des questions. Mais ça ne devrait pas reposer sur une comparaison avec les photos publiques mais avec des données plus précises enregistrées préalablement de la même manière. Et bien sûr ceux qui ne veulent pas utiliser cette fonctionnalité ne le font pas. Et ceux qui ne veulent pas utiliser facebook ne l’utilisent pas. Sans casser les pieds à ceux qui le font.


Le problème n'est malheureusement pas aussi simple.

Le truc, c'est que même ceux qui ne sont pas sur FB subissent les conséquences de son utilisation massive.


Comment ça ?
Le #1982843
ahtur a écrit :

LinuxUser a écrit :

ahtur a écrit :

Je trouve que c'est une bonne idée, les gens qui se font voler leurs comptes ont beaucoup de mal à les récupérer ensuite via des questions. Mais ça ne devrait pas reposer sur une comparaison avec les photos publiques mais avec des données plus précises enregistrées préalablement de la même manière. Et bien sûr ceux qui ne veulent pas utiliser cette fonctionnalité ne le font pas. Et ceux qui ne veulent pas utiliser facebook ne l’utilisent pas. Sans casser les pieds à ceux qui le font.


Le problème n'est malheureusement pas aussi simple.

Le truc, c'est que même ceux qui ne sont pas sur FB subissent les conséquences de son utilisation massive.


Comment ça ?


Pour commencer, beaucoup de sites utilisent des commentaires ou une inscription via FB (ce qui fait que les non inscrits ne peuvent dans certains cas même plus commenter), mais je ne parlais pas de ca.

je parlais plus de ça :

http://www.liberation.fr/futurs/2017/08/17/cambridge-analytica-big-data-et-gros-degats_1590468

Si t'aime pas libération ya le monde:

http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/04/14/cambridge-analytica-start-up-en-campagne_5111073_3214.html

ou the guardian:

https://www.theguardian.com/politics/2017/mar/04/nigel-oakes-cambridge-analytica-what-role-brexit-trump

Ce n'est qu'un exemple qui va tendre à se multiplier.

La méthode est simple:

1) identifier les états qui peuvent basculer
2) via les API que FB me fourni, profiler les personnes dans ces états (profilage selon les likes, les sites visités connus grâce au bouton like qui est sur 90% des sites - que l'on clique dessus ou pas -, selon les groupes, selon le profilage des amis etc etc...)
3) cibler les personnes indécises a divers degrés
4) leur balancer des bonnes infos dans le fil d'actualité, du type des articles "savez vous que Hilary clinton est contre le 2nd amendement ?" a un mec qui visite des articles sur les armes ou qui a des amis inscrit au groupe d'un club de tir...
Bonus) Les infos peuvent être des fakes on s'en fous, tant que l'info va avoir l'impact escompté c'est bon, une élection est avant tout influencée par l'émotionnel plutôt que par le rationnel (c'est paradoxal et pourtant...)

Et voila, en jouant sur un minimum de personnes dans un minimum d'états et en leur donnant exactement ce qu'ils veulent ou ce qu'il ne veulent surtout pas, on peut faire basculer une élection, même celle de "l'homme le plus puissant du monde".

Alors attention, je ne dis pas que Trump a été élu grâce a FB, mais FB a permis a d'autres entreprises (via revente de données) d'influer sur l'élection d'un type qui se fous du réchauffement climatique et qui joue a qui troll le mieux avec la corée du nord (entre autres), donc je te le confirme, je ne suis pas sur FB mais il risque d'avoir un gros impact sur ma vie.

Je ne parle pas de toutes les photos prises dans la rue et publiées sur FB sans consentement de toutes les personnes présentes couplées avec la reconnaissance faciale etc etc...

Le truc c'est que tout le monde se dit "mais moi je mets que des photos de mes frites !"... bah ouais... mais ca suffit (ca et les paramètres de connexion, le fingerprinting du navigateur, la liste des amis et leur profilage complet, la liste des gens chez qui tu te connecte même si c'est pas tes amis sur FB, la liste des sites visités, etc etc etc...)


Le #1982847
LinuxUser a écrit :

ahtur a écrit :

LinuxUser a écrit :

ahtur a écrit :

Je trouve que c'est une bonne idée, les gens qui se font voler leurs comptes ont beaucoup de mal à les récupérer ensuite via des questions. Mais ça ne devrait pas reposer sur une comparaison avec les photos publiques mais avec des données plus précises enregistrées préalablement de la même manière. Et bien sûr ceux qui ne veulent pas utiliser cette fonctionnalité ne le font pas. Et ceux qui ne veulent pas utiliser facebook ne l’utilisent pas. Sans casser les pieds à ceux qui le font.


Le problème n'est malheureusement pas aussi simple.

Le truc, c'est que même ceux qui ne sont pas sur FB subissent les conséquences de son utilisation massive.


Comment ça ?


Pour commencer, beaucoup de sites utilisent des commentaires ou une inscription via FB, mais je ne parlais pas de ca.

je parlais plus de ça :

http://www.liberation.fr/futurs/2017/08/17/cambridge-analytica-big-data-et-gros-degats_1590468

Ce n'est qu'un exemple qui va tendre à se multiplier.

Alors attention, je ne dis pas que Trump a été élu grâce a FB, mais FB a influé sur élection d'un type qui se fous du réchauffement climatique et qui joue a qui troll le mieux avec la corée du nord (entre autres), donc je te le confirme, je ne suis pas sur FB mais il risque d'avoir un gros impact sur ma vie.

Je ne parle pas de toutes les photos prises dans la rue et publiées sur FB sans consentement de toutes les personnes présentes couplées avec la reconnaissance faciale etc etc...

Le truc c'est que tout le monde se dit "mais moi je mets que des photos de mes frites !"... bah ouais... mais ca suffit (ca et les paramètres de connexion, le fingerprinting du navigateur, la liste des amis et leur profilage complet, la liste des gens chez qui tu te connecte même si c'est pas tes amis sur FB etc etc etc...)


Ok, merci d'avoir pris le temps de répondre. Ce n'est pas la première fois que je lis ce genre d'arguments que je trouve naifs et je n'ai ni le temps ni l'envie de rentrer dans un débat d'idées ce soir.
Le #1982849
ahtur a écrit :

LinuxUser a écrit :

ahtur a écrit :

LinuxUser a écrit :

ahtur a écrit :

Je trouve que c'est une bonne idée, les gens qui se font voler leurs comptes ont beaucoup de mal à les récupérer ensuite via des questions. Mais ça ne devrait pas reposer sur une comparaison avec les photos publiques mais avec des données plus précises enregistrées préalablement de la même manière. Et bien sûr ceux qui ne veulent pas utiliser cette fonctionnalité ne le font pas. Et ceux qui ne veulent pas utiliser facebook ne l’utilisent pas. Sans casser les pieds à ceux qui le font.


Le problème n'est malheureusement pas aussi simple.

Le truc, c'est que même ceux qui ne sont pas sur FB subissent les conséquences de son utilisation massive.


Comment ça ?


Pour commencer, beaucoup de sites utilisent des commentaires ou une inscription via FB, mais je ne parlais pas de ca.

je parlais plus de ça :

http://www.liberation.fr/futurs/2017/08/17/cambridge-analytica-big-data-et-gros-degats_1590468

Ce n'est qu'un exemple qui va tendre à se multiplier.

Alors attention, je ne dis pas que Trump a été élu grâce a FB, mais FB a influé sur élection d'un type qui se fous du réchauffement climatique et qui joue a qui troll le mieux avec la corée du nord (entre autres), donc je te le confirme, je ne suis pas sur FB mais il risque d'avoir un gros impact sur ma vie.

Je ne parle pas de toutes les photos prises dans la rue et publiées sur FB sans consentement de toutes les personnes présentes couplées avec la reconnaissance faciale etc etc...

Le truc c'est que tout le monde se dit "mais moi je mets que des photos de mes frites !"... bah ouais... mais ca suffit (ca et les paramètres de connexion, le fingerprinting du navigateur, la liste des amis et leur profilage complet, la liste des gens chez qui tu te connecte même si c'est pas tes amis sur FB etc etc etc...)


Ok, merci d'avoir pris le temps de répondre. Ce n'est pas la première fois que je lis ce genre d'arguments que je trouve naifs et je n'ai ni le temps ni l'envie de rentrer dans un débat d'idées ce soir.


Je t'en prie.
Ce qui est naïf c'est ta vision de FB, mais dans l'absolu tu fais ce que tu veux.
Tu te permets de juger sans prendre le temps de te documenter...
Par contre libre à moi de "casser les pieds" aux gens qui pensent tout savoir sans qu'ils ne se soient réellement intéressés au problème.
Bonne soirée.

P.S: ce n'est pas un débat d'idées, cette boîte (Cambridge Analytica) existe et vend réellement ce genre de prestation, tout comme FB collecte et revends les données dont je t'ai parlé...

https://cambridgeanalytica.org/

c'est écrit en toutes lettres sur leur site:

"Cambridge Analytica uses data to change audience behavior"



Le #1982851
LinuxUser a écrit :

ahtur a écrit :

LinuxUser a écrit :

ahtur a écrit :

LinuxUser a écrit :

ahtur a écrit :

Je trouve que c'est une bonne idée, les gens qui se font voler leurs comptes ont beaucoup de mal à les récupérer ensuite via des questions. Mais ça ne devrait pas reposer sur une comparaison avec les photos publiques mais avec des données plus précises enregistrées préalablement de la même manière. Et bien sûr ceux qui ne veulent pas utiliser cette fonctionnalité ne le font pas. Et ceux qui ne veulent pas utiliser facebook ne l’utilisent pas. Sans casser les pieds à ceux qui le font.


Le problème n'est malheureusement pas aussi simple.

Le truc, c'est que même ceux qui ne sont pas sur FB subissent les conséquences de son utilisation massive.


Comment ça ?


Pour commencer, beaucoup de sites utilisent des commentaires ou une inscription via FB, mais je ne parlais pas de ca.

je parlais plus de ça :

http://www.liberation.fr/futurs/2017/08/17/cambridge-analytica-big-data-et-gros-degats_1590468

Ce n'est qu'un exemple qui va tendre à se multiplier.

Alors attention, je ne dis pas que Trump a été élu grâce a FB, mais FB a influé sur élection d'un type qui se fous du réchauffement climatique et qui joue a qui troll le mieux avec la corée du nord (entre autres), donc je te le confirme, je ne suis pas sur FB mais il risque d'avoir un gros impact sur ma vie.

Je ne parle pas de toutes les photos prises dans la rue et publiées sur FB sans consentement de toutes les personnes présentes couplées avec la reconnaissance faciale etc etc...

Le truc c'est que tout le monde se dit "mais moi je mets que des photos de mes frites !"... bah ouais... mais ca suffit (ca et les paramètres de connexion, le fingerprinting du navigateur, la liste des amis et leur profilage complet, la liste des gens chez qui tu te connecte même si c'est pas tes amis sur FB etc etc etc...)


Ok, merci d'avoir pris le temps de répondre. Ce n'est pas la première fois que je lis ce genre d'arguments que je trouve naifs et je n'ai ni le temps ni l'envie de rentrer dans un débat d'idées ce soir.


Je t'en prie.
Ce qui est naïf c'est ta vision de FB, mais dans l'absolu tu fais ce que tu veux.
Par contre tu te permets de juger sans prendre le temps de te documenter...
Par contre libre à moi de "casser les pieds" aux gens qui pensent tout savoir sans qu'ils ne se soient réellement intéressés au problème.
Bonne soirée.


J'ai jugé sur la base de tes arguments. Tu as décidé que je n'étais pas documenté sans rien en savoir. Si la forme ne fonctionne pas, autant ne pas du tout rentrer dans le fond.
Ce que tu as cité j'en étais conscient.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme