Facebook : le Safety Check activé en Thaïlande suite à un canular ou des pétards

Le par  |  0 commentaire(s)
Facebook-Safety-Check

Le module Safety Check a récemment semé la panique à Bangkok pour avoir été déclenché suite à une explosion.

C'est en Thaïlande que le module Safety Check a récemment été activé sur Facebook, plus précisément au coeur de sa capitale, Bangkok avec pour indication une explosion. La fonctionnalité du réseau social a ainsi envoyé des milliers de messages à ses utilisateurs situés dans une zone présumée de danger, les invitant à signaler à leurs proches s'ils étaient bien en sécurité.

Habituellement déployé à l'occasion de catastrophes naturelles ou d'attentat, le Safety Check de Facebook a cette fois fait les frais d'un article qui se révélait finalement n'être qu'un canular. Un site web qui se faisait passer pour la BBC annonçait ainsi qu'une explosion avait eu lieu au coeur de Bangkok, ce qui n'a pas manqué de créer un mouvement de panique : les utilisateurs ont rapidement rapporté l'incident sur Facebook pour prendre des nouvelles de leurs proches.

Depuis quelques semaines, Facebook permet à ses utilisateurs de déployer eux-mêmes le Safety Check : lorsque suffisamment d'utilisateurs rapportent des informations concordantes, le module est activé. L'objectif de cette procédure est de se montrer plus réactif en cas d'incident majeur... Cette fois, cet aspect a desservi Facebook...

The Independant partage une autre théorie : selon le journal britannique, c'est une manifestation se tenant à proximité d'un bâtiment gouvernemental et à l'occasion de laquelle des pétards ont explosé qui auraient déclenché une vague de commentaires et de rapports sur Facebook amenant à l'activation du Safety Check.

Quoi qu'il en soit, le module a été activé par erreur et une partie des Thaïlandais s'en est tirée avec une belle frayeur.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme