Fake news : Facebook contextualise les liens

Le par  |  3 commentaire(s)
Facebook-bulle

Pour aider l'utilisateur à repérer les possibles fausses informations, le réseau social Facebook teste des informations supplémentaires et contextuelles sur des articles du fil d'actualité.

Malgré les mesures déjà prises, le très populaire réseau social Facebook - parmi d'autres - est la cible d'incessantes critiques pour sa propension à aider à la propagation de fausses informations. Le test d'une nouvelle fonctionnalité a été lancé. Elle promet d'apporter du contexte à des articles apparaissant dans le fil d'actualité.

À côté des liens publiés, un bouton va permettre de lancer une fenêtre divulguant des informations supplémentaires au sujet de l'article et de son éditeur, sans quitter pour autant l'antre de Facebook. Ces détails seront glanés à travers Facebook et d'autres sources.

Il pourra par exemple s'agir d'une fiche Wikipédia à propos de l'éditeur qui a publié l'article, la possibilité de suivre sa Page, d'autres articles sur le même sujet, la manière dont l'article a été partagé sur Facebook. Si de telles informations supplémentaires ne sont pas disponibles, cela sera signalé.

" Aider les personnes à accéder à cette information contextuelle importante peut leur permettre d'évaluer si les articles proviennent d'un éditeur en qui ils ont confiance, et si l'histoire elle-même est crédible ", écrit Facebook en soulignant qu'il ne s'agit que du début du test.


L'un des derniers impairs en date de Facebook concerne la mise en avant d'articles avec de fausses informations sur l'auteur de la fusillade meurtrière de Las Vegas. D'après le réseau social, il y a eu un retrait retardé qui a permis des captures d'écran et a favorisé la propagation de la fake news. On sent surtout qu'il sera bien difficile de trouver la formule algorithmique magique.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1983460
Ouais fake news et aussi les blagues genre iPhone à 1€ et compagnie..

Le nombre de naïf qui doivent y croire c'est effrayant.
Le #1983598
Et les fausses informations concernant les cibles de l'empire ? Elles sont contextualisées ? On sait que l'aigle redirige ses troupes djihadistes vers la Birmanie en hurlant au génocide comme d'habitude, Facebook va bien sûr rétablir la vérité sur ceux qui mettent le monde à feu et à sang ?
Le #1988916
Il existe un site qui vérifier que les messages ne sont pas des hoax, (fausses informations transmises par mail) la messagerie instantanée ne dispose pas d'un équivalent ! Pourquoi ne pas y obliger les diffuseurs de créer et gérer un équivalent ?

à quand une amende au facebook et autre tweeter par fake-news re-routée ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]