Faux certificats : une fraude qui a coûté 700 millions de dollars à la NASA

Le par  |  8 commentaire(s)
Logo Nasa

Pendant des années, la NASA a acheté des pièces d'aluminium falsifiées et a ainsi été victime d'une fraude entrainant la perte de plus de 700 millions de dollars.

C'est un véritable scandale qui vient d'être exposé : pendant près de 20 ans, la NASA a acheté en toute confiance des pièces en aluminium à un fournisseur de renom qui aurait falsifié presque tous ses tests de certification.

Fusée SLS

La NASA pointe du doigt la société Sapa Profiles localisée dans l'Orégon aux USA. Cette société a fourni pendant plus de 20 ans des pièces en aluminium pour l'assemblage des fusées de l'agence spatiale américaine. Des pièces en aluminium qui devaient répondre à un cahier des charges rigoureux et disposer de certaines certifications, que la société aurait falsifiées.

La NASA indique ainsi que des pièces défectueuses achetées à Sapa Profiles auraient entrainé l'échec de deux missions : Orbiting Carbon Observatory en 2009 et Glory en 2011. Si la NASA avait déclaré que ses lanceurs avaient pu être à l'origine de l'échec des deux missions, c'est au fil d'une enquête de plusieurs années qu'il a été mis en évidence la responsabilité le carénage entourant les satellites, assemblé avec des pièces de Sapa Profiles. Il a été prouvé que les pièces en aluminium ont été les causes réelles du problème.

Sapa Profiles a ainsi falsifié des tests ans le but d'honorer les promesses de primes de production pour ses employés. Il est heureux qu'aucun mort ne soit à déplorer à cause de ces pièces défectueuses.

La NASA admet pour sa part disposer de ses propres protocoles de tests, mais que pour des raisons de budget et de temps, il ne lui est pas possible de tester l'intégralité des pièces d'un lanceur une seconde fois. C'est donc là le but des certifications. L'agence estime que la fraude lui a couté des années de travail et l'équivalent de 700 millions de dollars.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2062212
.
"La NASA admet pour sa part disposer de ses propres protocoles de test"
.
Oui bof au regard des résultats, La NASA reste fouareuse.
Le #2062214
La NASA se doit d'auditer ses fournisseurs de matières premières....

Elle est fautive autant que Sapa.
Le #2062215
Mouve92 a écrit :

.
"La NASA admet pour sa part disposer de ses propres protocoles de test"
.
Oui bof au regard des résultats, La NASA reste fouareuse.


A ce demander si tu as été capable de lire toute la phrase : l'auteur est en train d'expliquer le pourquoi des certifications ...

Pour info 114 lancements cette année, autant l'année dernière, au total 3 accident sans blessé et 5 anomalies sans conséquences. Plus de 1200 satellites / objets satellisables envoyé en orbite. Appelle ça comme tu veux mais foireux non

Oh wait tu t'appelle mouve92, alors oui c'est foireux parce que c'est en lien avec les US (excuse moi j'avais oublié à qui je m'adressais)
Le #2062216
Narcos a écrit :

La NASA se doit d'auditer ses fournisseurs de matières premières....

Elle est fautive autant que Sapa.


Tout a fait d'accord, je dirai même qu'elle se doit de le faire régulièrement
Le #2062219
iinconnu a écrit :

Narcos a écrit :

La NASA se doit d'auditer ses fournisseurs de matières premières....

Elle est fautive autant que Sapa.


Tout a fait d'accord, je dirai même qu'elle se doit de le faire régulièrement


Comme toutes les Corporations stratégiques dans le genre...J'imagine mal un lancement d'une fusée Ariane échoué pour une telle raison ''basique''....

Les audits de matière premières s'effectuent ''in house'' et in ''plant''. C'est à dire avant que la marchandise quitte le fournisseur, et une autre fois à l'arrivée à l'usine du client.
Le #2062221
Narcos a écrit :

iinconnu a écrit :

Narcos a écrit :

La NASA se doit d'auditer ses fournisseurs de matières premières....

Elle est fautive autant que Sapa.


Tout a fait d'accord, je dirai même qu'elle se doit de le faire régulièrement


Comme toutes les Corporations stratégiques dans le genre...J'imagine mal un lancement d'une fusée Ariane échoué pour une telle raison ''basique''....

Les audits de matière premières s'effectuent ''in house'' et in ''plant''. C'est à dire avant que la marchandise quitte le fournisseur, et une autre fois à l'arrivée à l'usine du client.


Je pense également, que les pièces critiques / parties sensibles sont testés (c'est ce que laisse penser l'article), les points "basique" sont laissé à charge des certificats. Pour moi c'est ces ceertificats qu'ils faut audité (savoir si ils sont correctement appliqués). Après je connais pl'histoire qu'au travers de cet article, cela se trouve c'est déjà le cas


PS : Peux on vraiment parler de matières premières étant donné que ce sont des "pièces d'aluminium" et non de l'aluminium.
Le #2062228
iinconnu a écrit :

Mouve92 a écrit :

.
"La NASA admet pour sa part disposer de ses propres protocoles de test"
.
Oui bof au regard des résultats, La NASA reste fouareuse.


A ce demander si tu as été capable de lire toute la phrase : l'auteur est en train d'expliquer le pourquoi des certifications ...

Pour info 114 lancements cette année, autant l'année dernière, au total 3 accident sans blessé et 5 anomalies sans conséquences. Plus de 1200 satellites / objets satellisables envoyé en orbite. Appelle ça comme tu veux mais foireux non

Oh wait tu t'appelle mouve92, alors oui c'est foireux parce que c'est en lien avec les US (excuse moi j'avais oublié à qui je m'adressais)


.
Avec des pièces d'aluminium falsifiées ton tableau des scores ne se saurais se prolonger très longtemps.
La NASA reste et sera fouareuse tant quelle ne sera pas vigilante.
Le #2062241
Mouve92 a écrit :

.
"La NASA admet pour sa part disposer de ses propres protocoles de test"
.
Oui bof au regard des résultats, La NASA reste fouareuse.


des résultats certainement inférieures aux tiens, blaireau
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme