Fibre optique : progression record de l'adoption du FTTH

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
fibre-optique

Au troisième trimestre, la fibre optique en FTTH a enregistré en France près d'un million d'abonnement supplémentaires.

Au troisième trimestre, le nombre d'abonnements à très haut débit fixe (débit maximum descendant supérieur ou égal à 30 Mbps) en France atteint 13,6 millions avec une progression de quasiment un million, soit 940 000 contre 585 000 un an auparavant. Le nombre d'abonnements à très haut débit représente 45 % du nombre total d'accès à Internet sur réseaux fixes.

Cette progression est essentiellement le fait de la progression du nombre d'abonnements en fibre optique de bout en bout (FTTH) à 9,2 millions, sachant qu'au cours du troisième trimestre, le nombre d'abonnements en fibre optique avec terminaison en câble coaxial a continué de diminuer à 1,1 million. Dans les deux cas, il s'agit d'un débit maximum descendant supérieur ou égal à 100 Mbps, selon la définition retenue.

Concernant les abonnements entre 30 Mbps et 100 Mbps avec les technologies VDSL2, terminaison coaxiale, 4G fixe et THD radio, la progression du nombre d'abonnements est légère avec un total de 3,2 millions.

arcep-nombre-abonnements-reseaux-fixes-t3-2020

Des zones très denses pas encore complètement fibrées

L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) souligne une progression record de l'adoption du FTTH. Un effet du confinement et d'une demande accrue pour les usages numériques ?

Quelque 22,3 millions de locaux sont éligibles aux offres FTTH au 30 septembre 2020 (27,2 millions à des services à très haut débit), avec une hausse de 33 % sur un an.

Pour le FTTH, l'Arcep note que l'accélération observée au niveau national " ne se traduit pas dans les zones très denses où un rythme insuffisant s'est installé depuis de nombreux trimestres. " C'est pourtant dans les zones très denses plus rémunératrices que les opérateurs avaient débuté le déploiement massif de la fibre optique. La finalisation a pris un peu de plomb dans l'aile.

La majorité de la croissance se fait désormais dans les zones AMII (zones d'initiative privée définies par l'appel à manifestation d'intérêt d'investissement).

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire