A. Filippetti : les acteurs du Net doivent aider à financer la création musicale

Le par Jérôme G.  |  13 commentaire(s)

La ministre de la Culture et de la Communication veut que les grands acteurs de l'Internet participent au financement de la création dans le secteur de la musique.

musique en ligne

Alors que l'idée d'une " taxe Google " fait aussi son chemin du côté des industriels de la musique, Aurélie Filippetti a indiqué dans un entretien à l'AFP que " les grands acteurs de l'Internet doivent participer au financement de la création dans le secteur de la musique. "

Pour la ministre de la Culture, il s'agit d'exception culturelle et d'un " lien direct entre l'activité économique générée par les acteurs culturels qui irriguent d'autres acteurs de l'économie ". Toutefois, elle ne donne pas de solution clé en main.

La ministre renvoie vers une mission Musique au sein de son ministère qui s'appuiera notamment sur les conclusions de la mission Lescure sur l'Acte II de l'exception culturelle. Ces conclusions sont attendues pour le mois de mars prochain.

Aurélie-FilippettiMais si l'on parle d'une " taxe Google " pour la presse, la ministre considère que la question est différente pour la musique et ne doit pas être traitée de la même manière.

Par ailleurs, le point de vue de la ministre en charge de l'Économie numérique diffère. Fleur Pellerin considère qu'il faut accompagner les industries culturelles vers le numérique, sans forcément chercher à " ponctionner d'autres secteurs. "

Du reste, c'est sans doute la question de la fiscalité des grands acteurs de l'Internet qui est d'abord en jeu pour le gouvernement et de trouver un moyen de les faire payer l'impôt sur les sociétés en France. Une piste a déjà été évoquée avec une taxation sur les données personnelles des utilisateurs recueillies par les géants du Web.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
Elbutcher offline Hors ligne VIP icone 6023 points
Le #1168812
Il y a encore un secteur économique qui ne finance pas "l'exception culturelle" qu'est la création musicale ?
Ils n'ont même plus besoin de vendre leurs chansons pour gagner de l'argent tellement les majors musicales sont financées pas les taxes.
kerlutinoec away Absent VIP icone 15978 points
Le #1168842
et pourquoi devraient ils ? Juste parce qu'elle l'a décidé ?
seb68700 offline Hors ligne Vétéran icone 1154 points
Le #1168862
oui, donnons plus à ces pauvres gens, comme ça ils pouront aller vivre à l'étranger.
tonio1987fr offline Hors ligne Vénéré icone 3177 points
Le #1168912
Mais c'est qu'ils commence à bien nous faire chier avec leurs musiques de merde
Kasu0 offline Hors ligne Vétéran avatar 1140 points
Le #1168922
C’était ça ou demander à une industrie de s'adapter au 21eme siècle.
Mais las taxe c'est plus simple.

On ne peut pas taxer les smartphone pour relancer l'industrie du Bi-bop ?

frèzetagada offline Hors ligne VIP icone 10453 points
Le #1168932
Aaah, si dans les années 90, on avait compris que " l'exception culturelle",ça devrait intégrer aussi les jeux vidéo, nous aurions peut-être encore des studios capables de créer des jeux et de les vendre dans le monde entier ....

Au lieu de ça, nos politiques , qui n'ont jamais rien compris, ont laissé mourir la 'french touch', et continuent vaille que vaille à vouloir financer (trop apparemment !) le cinéma français, .......et les majors de la musique (plutôt étrangères, celles-là ... va comprendre Charles ! )

Au fait, quand est-ce qu'on commence à dire : dépenser moins .... plutôt que ......faire payer plus ??

Sinon, si la ministre veut bien financer mes fins-de-mois-difficiles, je suis d'accord pour qu'on taxe qui-elle-veut !
mapool offline Hors ligne VIP avatar 10467 points
Le #1168992
.../ Fleur Pellerin considère qu'il faut accompagner les industries culturelles vers le numérique, sans forcément chercher à " ponctionner d'autres secteurs. "//...

Sont pas assez grandes pour faire ça toute seule ?
Après l'accompagement des banques des secteurs automobiles ,qui vire a tour de bras,mais ou va t-on ?

frèzetagada a écrit (E-A)

si la ministre veut bien financer mes fins-de-mois-difficiles, je suis d'accord pour qu'on taxe qui-elle-veut !



Que nenni mon bon môsieur,c'est point comme cela que ça fonctionne...

La ministre va te taxer pour ne pas avoir sécuriser tes fins de mois




zutnanardestdejapris offline Hors ligne Héroïque avatar 902 points
Le #1169012
La création musicale n'a pas besoin de blé pour exister. C'est ça la vraie révolution du numérique : faire une maquette d'album ne coûte rien. Après que ca débouche sur des miillions d'euros, c'est pas de la création, c'est du marketing.
warsoft offline Hors ligne Vétéran avatar 1952 points
Le #1169022
Pourquoi ne pas obliger les géants du net à payer une taxe pour relancer le secteur de l'automobile en même temps.....
Il faut vraiment arrêter de dire et faire n'importe quoi.
Moi je veux une taxe pour mes oreilles payée par l'industrie de la musique, car avec les navets qu'ils nous pondent j'en devient sourd
micropastis offline Hors ligne VIP icone 11412 points
Le #1169572
Tant qu'il y aura des ânes pour s'occuper du numérique nous serons dans la merde.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire