Firefox : présentation et guide d'un navigateur web opensource

Le par Dimitri T.  |  16 commentaire(s)
Article n° 100 - Présentation du navigateur web Mozilla Firefox 1.5 (120*120)

Firefox est un navigateur web issu du monde libre qui ne cesse de conquérir de nouveaux adeptes du fait de sa fiabilité, sa sécurité, ses possibilités instrinsèques, ses extensions multiples, son suivi exemplaire et l'esprit communautaire qui l'entoure. Partons à sa découverte, y compris dans sa dernière mouture 1.5.

Présentation

Image
         
 
Mozilla Firefox, vous l'utilisez peut-être tous les jours et vous en êtes probablement satisfait. Mais le connaissez-vous vraiment '

Comment, quand et grâce à qui a-t-il vu le jour ' Quel chemin a  été parcouru depuis le tout début jusqu'à ce jour ' Vous trouverez les réponses à ces différentes questions dans ce guide consacré au navigateur web libre Firefox.
  


  • Le logiciel

Tout comme Internet Explorer, logiciel bien connu des utilisateurs du système d'exploitation Microsoft Windows, Mozilla Firefox est un navigateur Internet. Son nom, traduit mot à mot signifie " renard de feu ", qui fait référence au panda rouge en voie de disparition. Il s'agit d'un logiciel gratuit et libre car soumis à une licence de type " MPL " ( Mozilla Public License ). Pour ceux qui n'ont pas encore eu la curiosité ou vu l'intérêt d'installer Firefox, ils trouveront un aperçu ci-dessous :


Image


Le logiciel Firefox est issu de l'ancienne suite logicielle Mozilla qui regroupait un ensemble d'outils Internet et dont la dernière version en date aura été la 1.8 (" Seamonkey "). En effet, la Fondation Mozilla a tout récemment abandonné le développement de la suite Mozilla, préférant se concentrer sur ses deux logiciels phares qui sont le navigateur Internet " Firefox " et le client de messagerie " Thunderbird ".


  • Ses principales fonctionnalités

Ce qui fait la force de ce navigateur Internet, c'est le nombre et la qualité des fonctionnalités qu'il intègre.

Parmi les plus utiles et les plus connues, on peut citer le bloquage des fenêtres non sollicitées ou encore appelées pop-up. Cette fonctionnalité, bien que très efficace, n'est toutefois pas parfaite, il peut arriver qu'elle bloque une fenêtre qui ne devrait pas l'être ou, inversement, laisser passer certaines fenêtres. Heureusement ceci est entièrement paramètrable et ajustable en fonction de vos besoins.


Image


On peut également citer la possibilité de lire des flux RSS ( Really Simple Syndication ) directement à partir du navigateur. Pas besoin donc d'installer un client annexe pour exploiter les différents flux  disponibles sur Internet. Le paramètrage est relativement simple comme en témoigne la capture ci-dessous :


Image


Pour rappel, GNT dispose de deux flux RSS, un dédié pour les News quotidiennes et un second aux Astuces, dont voici les liens :


Enfin, n'oublions pas de citer la grande fonctionnalité de Firefox, à savoir la possibilité de navigation à l'aide d' onglets. Déjà disponible depuis quelques années sur certains navigateurs concurents, Mozilla a jugé qu'il était nécessaire de l'inclure dans Firefox tant ce mode de navigation est à la fois pratique et utile (Internet Explorer en est dépouvu, et seule la future version 7 devrait en bénéficier).

Bien évidemment, Firefox est un navigateur ouvert, il est donc possible de rajouter ou d'améliorer des fonctionnalités, via des extensions qui sont développées par des passionnées la plupart du temps. Nous vous en présenterons quelques unes un peu plus loin.

../..


Historique (1/2)

  • Son apparition et ses auteurs

C'est au printemps 2002 que l'histoire du navigateur Firefox a commencé. A cette l'époque, David Hyatt et Blake Ross (image ci-dessous) étaient développeurs et dirigaient une branche expérimentale du projet Mozilla.


Image


Constatant l'augmentation incessante et néfaste du nombre de fonctionnalités incluses dans la suite Mozilla mais ne pouvant pas s'opposer aux besoins de leur sponsor Netscape, ils ont alors l'idée de lancer un projet parallèle, initialement baptisé " mozilla / browser ". Celui-ci changera vite de dénomination, et adoptera le nom de code  " Phoenix ". La vocation de départ, qui n'a pas changé d'ailleurs depuis, était d'aboutir à un navigateur qui soit simple à utiliser tout en étant le plus fiable possible.

Afin de comprendre comment Firefox en est arrivé là, un petit retour aux sources et un suivi de son parcours est nécessaire.


  • Les différentes dénominations du projet

Entre le moment de sa création, au printemps 2002, jusqu'à l'apparition de la première pré-version, le 23 septembre 2002, le projet sera baptisé " Mozilla browser ". Au fil des versions qui suivront la première, il empruntera différents noms de codes, mais on retiendra trois noms officiels que sont Phoenix, Firebird et enfin dernièrement Firefox.


  • L'évolution du projet depuis Mozilla Browser  : 4 étapes

1- Les versions " Phoenix " : ce sont les premières pré-versions du projet


Image
( nom de code : Phoenix )

  • 23 septembre 2002
    Phoenix 0.1 ( Pescadero ) : première version, barre d'outils personnalisable, recherche rapide

  • 1er octobre 2002
    Phoenix 0.2 ( Santa Cruz ) : sidebar, possibilité d'extensions

  • 14 octobre 2002
    Phoenix 0.3 ( Lucia ) : blocage d'images / pop-ups, navigation par onglets

  • 21 octobre 2002
    Phoenix 0.4 ( Oceano ) : possibilité de thématisation, amélioration du blocage de pop-ups

  • 7 décembre 2002
    Phoenix 0.5 ( Naples ) : pages d'accueil multiples, amélioration de la sidebar et de l'accessibilité


2- Les versions " Firebird " : nous sommes toujours au stade des pré-versions


Image
( nom de code : Firebird )

  • 16 mai 2003
    Mozilla Firebird 0.6 ( Glendale ) : nouveau thème " Qute ", défilement doux, redimensionnement automatique des images, amélioration des marques-pages et de la gestion de la vie privée

  • 28 juillet 2003
    Mozilla Firebird 0.6.1 : mise à jour de stabilité

  • 14 octobre 2003
    Mozilla Firebird 0.7 ( Indio ) : défilement automatique, enregistrement des mots de passe, amélioration des préférences

  • 25 octobre 2003
    Mozilla Firebird 0.7.1 ( Three Kings ) pour Mac OS X : mise à jour de stabilité

../..


Historique (2/2)

3- Les premières versions " Firefox " : le projet devient Firefox et s'offre un nouveau logo


Image
( nom de code : Firefox )

  • 9 février 2004
    Mozilla Firefox 0.8 ( Royal Oak ) : Windows Installer, travail hors connexion, amélioration des gestionnaires de téléchargement et de marque-pages, nouveau logo

  • 15 juin 2004
    Mozilla Firefox 0.9 ( One Tree Hill ) : nouveau thème ( Winstripe ), réduction de la taille, nouveau système d'aide, icône de courriel ( Windows uniquement ), nouveaux gestionnaires de thèmes et extensions

  • 29 juin 2004
    Mozilla Firefox 0.9.1 : mise à jour de stabilité, mise à jour du thème

  • 8 juillet 2004
    Mozilla Firefox 0.9.2 pour Windows : mise à jour de sécurité

  • 4 août 2004
    Mozilla Firefox 0.9.3 : mise à jour de sécurité

  • 14 septembre 2004
    Mozilla Firefox 0.10.0 ou 1.0 Preview Release ( Greenlane ) : beaucoup de bugs résultant des traductions, support des flux RSS / Atom, barre de recherche, recherche de plug-ins

  • 1er octobre 2004
    Mozilla Firefox 0.10.1 : mise à jour de sécurité

  • 27 octobre 2004
    Mozilla Firefox 1.0 RC1 ( Mission Bay ) : mises à jour diverses

  • 3 novembre 2004
    Mozilla Firefox 1.0 RC2 ( Whangamata ) : mises à jour diverses



4- La première version stable Firefox, et les suivantes : la première version finale

  • 9 novembre 2004
    Mozilla Firefox 1.0 ( Phoenix ) : première version stable et officielle, officialisation des traductions

  • 24 février 2005
    Mozilla Firefox 1.0.1 ( Rose & Crown ) : mise à jour de sécurité / stabilité

  • 20 mars 2005
    Mozilla Firefox 1.0.2 : mise à jour de sécurité / stabilité

  • 15 avril 2005
    Mozilla Firefox 1.0.3 : mise à jour de sécurité, amélioration de l'installeur

  • 11 mai 2005
    Mozilla Firefox 1.0.4 : mise à jour de sécurité, amélioration du module DHTML

  • 12 juillet 2005
    Mozilla Firefox 1.0.5 : mise à jour de sécurité / stabilité

  • 19 juillet 2005
    Mozilla Firefox 1.0.6 : mise à jour de sécurité / stabilité

  • 20 septembre 2005
    Mozilla Firefox 1.0.7 : mise à jour de sécurité / stabilité, dernière version stable en date


  • Depuis Firefox 1.0, c'est l'envolée

Image


Pour se rendre compte du succès du navigateur libre Firefox il suffit de suivre l'évolution du nombre de téléchargements depuis son lancement le 9 novembre 2004. Le nombre de téléchargements n'indique pas, à proprement parler, le nombre d'utilisateurs, mais son augmentation notable permet bien de parler d'un engouement pour le logiciel.

Voici quelques dates importantes :

  • 18 octobre 2004 : 5 millions
  • 3 décembre 2004 : 8 millions
  • 12 décembre 2004 : 10 millions
  • 1 mai 2005 : 50 millions (voir image ci-dessus)
  • 19 octobre 2005 : 100 millions

Comme vous pouvez le voir, le projet n'a cessé de progresser, chaque version apportant nouveautés ou simples corrections de bugs. Cette amélioration constante fait que Firefox a su trouver son public parmi les nouveaux arrivants sur Internet mais également parmi les anciens utilisateurs d'autres navigateurs, en particuliers ceux d'Internet Explorer qui ont su y voir un navigateur performant, sécurisé et très suivi par ses concepteurs.

Pour l'anecdote, au lancement de la version 1.0, la fondation Mozilla prévoyait d'atteindre les 10 millions de téléchargements en 100 jours, 33 auront suffi. Le pari a donc été tenu. A ce jour, moins d'un an après son lancement, le logiciel a été téléchargé plus de 100 millions de fois. Un réel succès donc.

../..


Comparaison (1/2)

  • Arrivée de Firefox sur le marché

Après ses moultes versions qui se sont améliorées au fil du temps, Firefox a finalement fait son trou et s'imposer. En effet, de nombreuses études tendent à montrer que le navigateur issu du monde libre grignote, lentement mais sûrement, des parts de marché (environ 11% à l'heure actuelle suivant les études, contre plus de 80% pour Internet Explorer).

Pour l'instant, Firefox ne détrône pas le " très enraciné " Internet Explorer, mais trouve de plus en plus sa place sur nos machines, que ce soit au travail ou à la maison, voire dans les administrations ou chez de grandes sociétés comme IBM.

Pourquoi plaît-il ' Quels sont ses atouts et ses lacunes face à Internet Explorer ' Nous allons tenter de répondre à ces questions.


  • La nouveauté et l'emancipation

Il faut bien le reconnaître, avant son côté " libre ", c'est la nouveauté qui a attiré dans un premier temps les internautes dans les filets du navigateur opensource. Pouvoir clamer devant les autres "Moi, je n'utilise pas Internet Explorer, mais Firefox", voilà qui a dû faire la fierté de certains. Aujourd'hui, nous serions tentés de leur rire au nez. Firefox n'est plus réservé à une élite, car il s'agit bien d'un logiciel grand public parfaitement compétitif par rapport à IE, voir plus puissant diront certains.


Image


Il y a un autre côté plus intéressant pour les personnes opposées à l'hégémonie de Microsoft et compagnie, c'est la possibilité de s'affranchir des éditeurs.  Si le logiciel ne convient pas et que le fait de fouiller dans les lignes de code ne nous fait pas peur ou que l'on sait vers qui se tourner, il y a alors possibilité de le modifier afin de l'adapter à nos besoins. L'évolution et le bon fonctionnement du logiciel ne dépendent alors plus du bon vouloir de son éditeur mais des efforts fournis par la communauté qui utilise ce logiciel et partage son travail. Voilà un réel avantage, qui se vérifie très bien lors de la découverte d'une faille de sécurité dans un programme, ou avec la multitude d'extensions proposées chaque jour.


Les Nouveautés

  • La personnalisation

Vous l'avez sans doute remarqué. Dès que nous mettons un novice devant le bureau Windows, il est bien rare qu'il puisse s'empêcher de changer les icônes de place, de modifier le fond d'écran installé, de modifier les curseurs de souris et j'en passe. Là où je veux en venir, c'est que l'utilisateur a besoin de s'approprier la machine et de se sentir un peu comme chez lui lorsqu'il l'utilise.

Vous l'avez compris il est possible de personnaliser Firefox à volonté. Pour cela il suffit de télécharger des thèmes que l'on peut aisément trouver sur bon nombre de sites.


Image
( interface de gestion des thèmes )


Voici deux exemples de thèmes, voyez par vous-même combien le changement est flagrant d'un thème à l'autre :


Image
( un exemple de thème )


Image
( un autre exemple de thème )


Dans la version la plus récente d' Internet Explorer, ne cherchez pas, cette fonction n'existe pas. Ce qui est fort regrettable car disposer d'un environnement de travail qui nous ressemble, c'est joindre l'utile à l'agréable.

../..


Comparaison (2/2)

  • Les fonctionnalités supplémentaires

Le fait que le logiciel soit agréable est une chose, mais il doit aussi être le plus fonctionnel possible. Sur ce terrain, Firefox gagne encore du terrain. Les nombreuses extensions, officielles ou non-officielles, utiles ou simplement gadgets, qui sont à notre disposition, permettent d'augmenter les fonctionnalités et donc l'attrait pour le logiciel.

Remarque : Firefox est déjà bien fourni par défaut en ce qui concerne les fonctions comme avec le bloquage des fenêtres pop-up, la lecture des flux RSS (Really Simple Syndication), la modification possible de la taille de la police de la fenêtre via la molette de la souris, un gestionnaire de téléchargements et la navigation par onglets encore absente dans Internet Explorer.

Voici quelques captures des fonctions précitées :


Image
( Gestionnaire de téléchargements )


Image
( Navigation par onglets )


Image
( Modification de la taille de la police )


Le logiciel Firefox accepte aussi les modules supplémentaires, aussi appelés extensions. Parmi les plus intéressantes, sur lesquels nous nous attarderons un peu plus loin, il y a la possibilité d'ajouter un correcteur orthographique ou encore d'écouter de la musique tout en surfant et sans jamais quitter la fenêtre de navigation.

../..


Sécurité et performances

  • La sécurité supérieure à celle d'Internet Explorer

Un autre atout de Firefox face à son concurrent est sa sécurisation. Attention, il n'a jamais été dit que le navigateur de la Fondation Mozilla est exempt de toute vulnérabilité. Nous constatons cependant que les failles partiellement ou non corrigées, voire totalement laissées de côté, sont encore nombreuses sur Internet Explorer. Rappelons toutefois que Internet Explorer est une cible beaucoup plus privilégiée par les personnes malintentionnées qu'elle ne l'est pour Firefox du fait tout simplement des 80% de parts de marché d'IE. Sans que ce fait n'excuse quoi que ce soit, il permet cependant d'expliquer l'arrivée tardive des patchs correctifs. En effet, plus il y a de failles découvertes plus il faut de temps pour les corriger et ceci est valable même pour une société telle que Microsoft. En ce qui concerne Firefox, les rares vulnérabilités sont souvent comblées en des temps records, ceci grâce à la participation active de sa communauté.

Pour appuyer ce qui vient d'être dit, il suffit de se reporter aux conclusions d'études mises en ligne par le site anglophone de sécurité Secunia. Une étude menée sur la période 2003-2005 montre ainsi que 70 failles ont été mises à jour dans Internet Explorer et que 42% d'entre-elles sont partiellement voire pas du tout corrigées (voir capture ci-dessous) :


Image


Pour Firefox, ces chiffre sont respectivement de 25 failles et 20% de failles comblées partiellement ou non comblées :


Image


Notons également la désactivation de la techologie ActiveX sous Firefox par souci de sécurité. Ce langage de programmation, inventé par Microsoft en 1996, permet de rendre plus interactives les pages Web en y intégrant des programmes. Problème, ces derniers peuvent accomplir n'importe quelles tâches, sans aucune restriction. Ce dernier point pose justement problème. En effet, une personne malintentionnée pourrait intégrer du code afin de récupérer des données, de désactiver votre antivirus ou bien de prendre le contrôle de la machine à distance. Rien de bien sympathique en somme, ce qui justifie le choix des développeurs de la Fondation Mozilla. Il peut cependant poser problèmes sur certains sites qui l'utilisent, comme le service Windows Udpate. Il faut alors passer par Internet Explorer, ou installer une extension spécifique ou encore se passer des mises à jour.


  • Les performances nettement supérieures

Le seul point qui peut désavantager Firefox par rapport à Internet Explorer se trouve au niveau des performances. Il est facile de constater que le premier lancement de Firefox est plus tardif  (4 secondes environ) que celui d'Internet Explorer (1 seconde). Ceci s'explique par le fait qu'IE est intégré au système d'exploitation, ce qui n'est pas le cas de Firefox.

En revanche, une fois lancé, Mozilla reprend du poil de la bête. L'affichage des pages Web est bien plus fluide qu'avec Internet Explorer et l'ouverture d'une nouvelle fenêtre plus rapide.


Image


Que ce soit en terme de praticité, de sécurité ou bien de convivialité, Firefox n'a rien à envier à Internet Explorer. Il peut même le détrôner sans difficultés et prendre sa place sur votre machine. La seule fois où vous seriez encore amenés à utiliser Internet Explorer sera pour télécharger les mises à jour pour Windows (et encore certaines extensions existent pour contourner ce problème).

../..


Les extensions de Firefox

Les extensions

Firefox, dans sa version de base, est déjà un excellent navigateur Internet. Ceci étant, rien ne vous empêche de lui adjoindre des modules supplémentaires spécialisé. Certains peuvent s'apparenter à des fioritures, d'autres rendent, quant à eux, son utilisation quotidienne des plus agréable et des plus efficaces.


Image
( Interface des extensions Firefox )


Découvrons quelques unes de ces extensions. Notez cependant que la liste ci-dessous est non exhaustive. Libre à vous d'en chercher d'autres sur Internet.

  • Adblock : Télécharger Adblock
    C'est certainement l'une des extensions les plus connues pour Firefox. Ce dernier, disposant déjà d'un très bon outil anti-popup en natif, vous épargne un bon nombre de fenêtres parasites. Adblock reste cependant un très bon complément pour Firefox. Il bloque les animations flash, les bannières et les images publicitaires de la plupart des sites (sauf celui de GNT ;-). Suite à un clic droit sur une image, sélectionnez " Bloquer l'image " et c'est fini. Vous voilà tranquille.

  • FasterFox : Télécharger FasterFox
    Cette extension combine quelques fonctions intéressantes que l'on retouvait déjà dans Google ToolBar, mais également dans FireTune. On retrouve le bloquage des fenêtres parasites, l'accélération de l'affichage des pages Web, par la mise en place de caches, et l'affichage d'un timer d'affichage de la page Web.

  • FireTune : Télécharger FireTune
    FireTune, bien qu'existant encore aujourd'hui, n'est pas un des outils disponibles les plus intéressants pour Firefox. Il l'était surtout lorsque le bas débit dominait encore le marché de l'Internet, ce qui n'est plus vraiment le cas aujourd'hui. Cependant, pour ceux qui n'y ont pas encore accès ou n'ont pas encore migré, FireTune peut s'avérer indispensable. Il permet d'augmenter jusqu'au 30% la rapidité de la navigation via la fonction d'optimisation. Cette dernière modifie les paramètres du logiciel en fonction de la vélocité de la machine et du type de connexion utilisée.

  • FoxyTunes : Télécharger FoxyTunes
    Ecouter votre musique préférée tout en furetant sur le net avec votre renard libéré, voilà ce que propose l'extension FoxyTunes. Plus concrètement, cette extension est une barre d'outils s'intégrant dans votre navigateur. Elle vous donne accès aux boutons de contrôles les plus basiques comme lecture, pause, stop, retour ou avance, piste précédente ou suivante. Ces boutons fonctionnent avec de nombreux lecteurs externes comme iTunes, Media Player Classic, Real Player, Winamp, Windows Media Player, pour ne citer que les plus connus.

  • Gmail Notifier : Télécharger Gmail Notifier
    Cette extension concerne ceux qui disposent d'un compte Gmail. Elle permet de se connecter directement sur un compte Gmail et d'être averti de l'arrivée de nouveaux messages.

  • Google ToolBar : Télécharger Google ToolBar
    Voici un module d'extension bien connu de tous, que vous soyez utilisateurs d'Internet Explorer ou de Firefox. Si vous êtes un adepte du moteur de recherche Google, au point d'en avoir fait votre page de démarrage, soyez totalement "Google" et intégrez le moteur de recherche dans votre navigateur Firefox.
    Cette barre d'outils signée Google s'intègre totalement dans votre navigateur et permet d'un clic de souris de lancer une recherche simple ou avancée depuis n'importe quel site. De plus, elle ajoute un correcteur orthographique, un bloqueur de fenêtres pop-up et se met à jour automatiquement. Une très bonne extension en somme.

  • Mouse Gestures : Télécharger Mouse Gestures
    Vous aimez vous amuser avec votre souris. Cette extension est faite pour vous. Via des mouvements de souris, vous pourrez contrôler le fonctionnement du navigateur. A titre d'exemple, le traçage d'une flèche vers la gauche permet le retour à la page précédente alors que celui d'une flèche vers la droite conduit à la page suivante. Tout cela est bien entendu modifiable à souhait.

  • Sort Bookmarks : Télécharger Sort Bookmarks
    Vous surfez peut-être beaucoup et vous avez du mal à vous souvenir de tous les sites Web que vous avez visités. Voilà pourquoi vous vous servez souvent du marque-pages. Au fil du temps, celui-ci s'agrandit et il devient bien souvent difficile de s'y retrouver. Cette extension ajoute une nouvelle entrée dans le menu " Marque-pages ". Intitulée " Trier par nom ", elle vous permettra de trier tous vos marque-pages.

  • Stylesheet Chooser Plus : Télécharger Stylesheet Chooser Plus
    Dans les toutes premières versions de Firefox, avant la monture 1.0,  certains d'entre-vous ont connu le sélecteur de styles qui était accessible via la barre d'outils. Aujourd'hui, cette fonction a disparu. Dans le menu Affichage > Style de page, vous ne trouverez qu'un seul choix : " Style de base de la page ". Vous pouvez néanmoins retrouver ou découvrir cette fonction en installant StyleSheet Chooser Plus.

  • Tabbrowser Extensions : Télécharger Tabbrowser Extensions
    L'un des principaux atouts de Firefox, et un de ceux qui ont participé a son succès, est la possibilité de navigation par onglets. Avoir une fenêtre ouverte, au lieu de 5 en même temps, évite de se perdre dans la jungle des fenêtres et de lancer plusieurs fois le même logiciel.
    Cette extension ajoute un panneau qui permet de paramétrer cette navigation par onglets. Il sera ainsi possibile d'ouvrir tous les liens s’ouvrant normalement dans une nouvelle fenêtre dans un onglet ou encore  de sauvegarder tous les onglets ouverts pour le prochain lancement de Firefox.

  • Plus d'extensions : Accéder au dossier des extensions pour Firefox
    Un précédent dossier a été publié sur GNT. Vous y retrouverez certaines des extensions citées ci-dessus, mais également d'autres et surtout un guide sur comment installer les extensions dans Firefox.

Les extensions présentées ici et celles disponibles dans notre dossier ne sont pas les seules. Il en existe une multitude qui circule sur Internet. A chacun de construire son Firefox comme il le souhaite.

../..


La navigation par onglets (1/2)

Présentation de l'onglet

Comme, cela a été dit précédemment, l'un des principaux atouts du navigateur Firefox, face à son concurrent Internet Explorer, est la possibilité de naviguer à l'aide d'onglets. Qu'est-ce qu'un onglet ' Quelle est son utilité au quotidien ' Voilà des questions qui trouveront leur réponse dans cette partie.

Dans une même fenêtre de navigation (Firefox) ou dans un même classeur (Calc), il est possible d'avoir plusieurs pages de navigation (Firefox) ou plusieurs feuilles (Calc). Pour aller d'une page de navigation (ou feuille) à l'autre, il suffit de cliquer sur la petite étiquette qui lui est associée. Cette étiquette, c'est l'onglet.


  • Les onglets en général : c'est pratique

Les onglets permettent de ne pas avoir plusieurs fenêtres d'une même application lorsque celle-ci présente un nombre important de paramètres ou d'options, l'utilité des onglets présents dans les propriétés d'affichage de Windows en est un bon exemple.


Image


En effet, cette fenêtre regroupant les différents paramétrages d'affichage possibles est divisée en plusieurs sous-parties (" Thèmes ", " Bureau ", " Ecran de veille ", " Apparences " et " Paramètres ") accessibles via un onglet. Imaginez si la navigation par onglets n'avait pas été adoptée dans ce cas précis. Il aurait  fallu créer une icone, pour chaque sous-partie, dans le panneau de configuration ou alors rassembler tous les réglages de chacune des sous-divisions dans une même page.

La première solution est envisageable, mais vu le nombre d'icones déjà présents dans le panneau de configuration, mieux vaut ne pas y songer. Quant à la deuxième possibilité, au regard de toutes les informations disponibles sur chacune des sous-parties, tout rassembler dans une seule et même page, ce n'est pas rendre service aux néophytes, lors de la découverte de leur machine, ou à la personne qui souhaite ajuster l'affichage de son ordinateur.

L'utilisation des onglets offre donc un gain de place considérable lorsque l'application nécessite plusieurs sous-parties.


  • L'onglet dans le navigateur web

Le système par onglet s'avère encore plus agréable à utiliser pour les applications dédiées à la navigation sur Internet.

Surfer sur Internet pendant plusieurs heures d'affilé amène souvent à ouvrir un nombre considérable de fenêtres de navigation. Le sentiment d'envahissement ne tarde alors pas à se faire sentir et à rendre la navigation des plus désagréable.

L'exemple le plus simple pour illustrer cette situation est celle des recherches pour un exposé. Surfant tranquillement dans l'espoir de trouver les informations en rapport avec le sujet traité, vous vous retrouver face à un mot inconnu. Vous lancez alors un second site dans une nouvelle fenêtre afin de trouver la définition, tout en gardant le premier site à portée de main. Pendant ces recherches vous allez consulter votre webmail habituel et vous voilà avec trois fenêtres ouvertes. Puis vous passez à autre chose...nous pourrions encore continuer longtemps dans cette démarche. Le résultat serait le même : l'invasion des fenêtres, voir capture ci-dessous :


Image
( navigation sans onglets )


La solution consiste à utiliser les onglets afin d'avoir toutes les pages web dans une seule et même fenêtre, voir capture ci-dessous :


Image
( navigation avec onglets )


Notons également l'économie de mémoire vive occupée par le système :

  • Avec 1 page
    16Mo pour Firefox contre 20,5Mo pour Internet Explorer

  • Avec 5 pages
    41Mo pour Firefox (5 onglets) contre 48Mo pour Internet Explorer (5 fenêtres)

  • Avec 15 pages
    54Mo pour Firefox (15 onglets) contre 72Mo pour Internet Explorer (15 fenêtres)

Les chiffres ne sont pas proportionnels et on été relevés à l'aide du gestionnaires des tâches, accessible par la combinaison " CTRL + ALT + SUPP ". Ils reflètent un gain de mémoire non négligeable, surtout pour une petite configuration.

Remarque : il semblerait que la version 1.5 consomme un peu plus que les versions 1.0x...

../..


La navigation par onglets (2/2)

  • Les onglets sous Firefox

La navigation par onglets sous Firefox est apparue dans la pré-version 0.3 ( Phoenix 0.3 : " Lucia " ) en même temps que le blocage anti-popup. Elle est accessible depuis la souris ou le raccourci clavier CTRL + x (" x ", désignant la numéro de la page qui vous intéresse).

Pour accéder à la première page de navigation, cliquez sur le premier onglet ou faites [CTRL] + [1], voir capture ci-dessous :


Image


Pour accéder à la deuxième page, cliquez sur le second onglet ou faites [CTRL] + [2] et ainsi de suite pour les autres pages.


Image


Pour ouvrir un nouvel onglet, vous pouvez soit le faire via le menu " Fichier > Nouvel onglet " soit utiliser le raccourci clavier [CTRL] + [T]  (" T ", pour tabs en anglais voulant dire onglet), soit encore double cliquer sur un endroit vide de la barre contenant les onglets.

La navigation par onglets s'avère très efficace, à tel point qu'on ne peut plus s'en passer une fois qu'on y a goûtée.
En intégrant cette fonctionnalité quasiment dès ses débuts, dans sa troisième pré-version, Firefox avait pris une sérieuse longueur d'avance sur quelques uns de ses futurs concurrents. Ces derniers n'ont d'ailleurs pas tardé à l'intégrer et son concurrent direct, Internet Explorer, le fera dans sa prochaine version estampillée 7.0 attendue pour 2006.

Pour rappel, le célèbre navigateur Opera était le premier à offrir la navigation par onglets.

../..


Nouveautés de la version 1.5 - Conclusion

Sortie de Firefox 1.5

Précédemment connue sous le nom de code " Deer Park ", la nouvelle version 1.5 de Firefox, tant attendue par ses adeptes, est désormais disponible en téléchargement depuis le 29 novembre 2005 pour être précis.

Quelles sont les nouveautés de cette version' Vous trouverez les réponses ci-dessous.


Image


Les nouveautés de la version 1.5 :

  • Le nouveau moteur Gecko dans sa version 1.8 qui gère le CSS 3

  • Une navigation plus fluide (15 % plus rapide)

  • Le support partiel du SVG 1.1

  • L'amélioration du support XForms, XML, DHTML, JavaScript et  DOM

  • Les fichiers JavaScript XUL peuvent contenir des caractères ASCII

  • La nouvelle balise canvas pour dessiner des graphiques sous Firefox

  • Une API pour faire des graphiques 2D scriptables en SVG et canvas

  • Des extensions pour développeurs (barre d'outils web developer, live http headers, un valideur html, une extension pour les développeurs d'extensions)

  • Un assistant pour les sites Web non fonctionnels sous Firefox

  • La navigation entre la page et la page précédente instantanée ( bfcache )

  • La présence d'une boite de dialogue pour accéder aux pages FTP

  • Une nouvelle présentations des options

  • L'amélioration de la sauvegarde des boomarks (marque-pages)

  • La réorganisation des onglets via la souris par glisser-déposer

  • L'intégration de la fonctions " effacer les données privées " (fonction " Sanitize ")

  • Un renforcement de la fonction de blocage des pop-ups

  • L'apparition d'un assistant pour les sites qui ne fonctionnent pas

  • Un meilleur support de Mac OS X, à partir de la version 10.2

  • Un meilleur accès aux personnes handicapées grâce à l'intégration de code IBM

  • l'ajout de Answers.com à la liste des moteurs de recherche

  • L'amélioration et l'automatisation des mises à jour avec seulement des téléchargements complets

  • L'amélioration de la sécurité en général

  • ...


Beaucoup de nouveautés qui ne feront que creuser le fossé qui existe entre Firefox et son concurrent Internet Explorer. Mais ne parlons pas trop vite, Internet Explorer version 7 n'est pas encore sorti. A lire ce que promet Microsoft en ce qui concerne les fonctions et la sécurité accrue de cette future mouture, il y a fort à parier que la lutte ne fait que commencer. Microsoft nous a déjà prouvé par le passé bon nombre de fois qu'il était capable de, non seulement rattraper son retard, mais aussi de placer la barre très haute pour ses concurrents. Souvenez-vous du temps ou Netscape régnait sur le web! Bref, seul le temps nous dira ce qu'il adviendra du combat Firefox versus IE7.


Les prochaines versions de Firefox

Les prochaines versions de Firefox, après la Deer Park, sont encore floues. Nous ne savons que très peu de choses d'elles.

Face à la version 1.5 finale de Mozilla Firefox, nous pouvons déjà penser que les prochaines grandes versions, à savoir la 2.0 et la 3.0, sont prometteuses en qui concerne les fonctions, la sécurité et le design. A propos de la version 2.0,  deux choses sont connues : son nom et son année de sortie. Elle sera baptisée " Tho Ocho " et verra le jour en 2006. Quant à la version 3.0, aucune information n'est connue.


Conclusion

La fondation Mozilla a su apporter de réelles innovations par rapport à tous ses concurrents y compris Internet Explorer, qui pourtant détient encore à ce jour la plus grosse part de marché (80%). Firefox est bel est bien prêt à s'imposer, techniquement il ne lui manque rien ou pas grand chose, tous ses petits défauts ont été corrigés au fil des versions. Aujourd'hui en version 1.5, c'est un redoutable challenger. Et quoique l'avenir réserve à Firefox, nous pouvons aisément admettre que les logiciels opensource sont aussi capables de jouer dans la cour des grands, ce constat est de nouveau vérifié avec Firefox.

Pour les fans des autres navigateurs, qu'ils se rassurent, nous n'en avons pas ou peu parlé dans ce dossier, ce n'est pas parce qu'ils sont mauvais ou inintéressants, mais il nous a paru plus judicieux de retracer le très beau parcours (pour ne pas dire exemplaire) de Firefox qui petit à petit a su conquerir un public en manque de renouveau. Dans la même lignée, nous aurions pu parler d'Opéra, surtout depuis qu'il est distribué gratuitement et sans bannière de publicité.

Si vous n'avez pas encore essayé Firefox, un conseil, testez le et faites-vous votre propre idée sur ses potentialités.



  • Partager ce contenu :
Vos commentaires Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
messhugoth offline Hors ligne Vétéran avatar 1297 points
Le #169445
Hello,
vous pourriez-pas faire aussi un dossier avec Opera '

merci
gebruik offline Hors ligne Héroïque avatar 793 points
Le #169446
Opera, le navigateur qui ne rame pas... parce que Firefox, dans le genre lourd, il est pas mal.

La comparaison avec IE6 est devenue trop facile : IE6 date de fin 2001. C'est un peu comme comparer OpenOffice 2.0 avec Office 97.

J'ai un doute pour le CSS 3.0 qui n'est à ce jour toujours pas validé par le W3C et je n'ai pas vu par exemple de support de synthèse vocale, prévue dans CSS 3, dans cette dernière version de Firefox.

Curieux aussi ce support de Canvas, pour l'instant plutôt propriétaire (Safari), alors que les recommandations SVG 1.1 sont validées depuis bientôt 3 ans et sont très vraisemblablement les plus prometteuse, surtout depuis le rachat de Macromedia par Adobe.

Ce qui pourrait être intéressant, c'est de faire un dossier avec des navigateurs alternatifs souvent aussi performants que Firefox, voir plus : Opera, Netscape, Maxthon ou encore Amaya.
SGDA offline Hors ligne Héroïque avatar 793 points
Le #169447
Je suis preneur de windowsupdate sans IE
Merci
Liliane offline Hors ligne Héroïque avatar 628 points
Le #169448
J'ai été très surprise par plusieurs choses dans ce dossier : d'abord le fait qu'il faut des extensions à Firefox pour faire ce que font la plupart des surcouches d'IE sans aucun ajout (je pense particulièrement aux mouse gestures).

Ensuite, les chiffres donnés pour l'utilisation mémoire des différents navigateurs, j'ai alors décidé de faire des tests avec les différents navigateurs installés sur mon PC : Internet Explorer, Maxthon, Opera et Firefox 1.5. J'ai réalisé mes tests avec les mêmes pages web ouvertes. Dans l'ordre : aucune page/tab d'ouvert, 1 page/tab, 5 et enfin 10.

Internet Explorer : 11 Mo, 16 Mo, 18 Mo, 20 Mo.
Maxthon : 4 Mo, 5 Mo, 6 Mo, 10 Mo.
Opera : 13 Mo, 15 Mo, 17 Mo, 21 Mo.
Firefox : 17 Mo (!), 20 Mo, 28 Mo, 34 Mo.

Conclusion : il est facile de faire des comparaisons sur des choses non comparables (IE6 / Firefox 1.5).
Je tiens à préciser que j'ai une très mauvaise connexion (ligne avec contention de 48pour1, 67% de loss), et que le seul browser à rechigner à m'afficher des pages web à été Firefox (oui, je suis sûre que www.google.fr existe bien), ce qui m'a un peu déçue, je l'avoue.
Moktoipas offline Hors ligne Héroïque avatar 983 points
Le #169449
--
La comparaison avec IE6 est devenue trop facile : IE6 date de fin 2001. C'est un peu comme comparer OpenOffice 2.0 avec Office 97.
--
sauf qu'office 97 n'est pas la derniere version d'office...
IE6 est la derniere version d'IE...

http://www.mozilla.org/projects/deerpark/new-web-dev-features.html
quelque une des fonction CSS3 implementées.
Bien sur, tout le CSS3 n'est pas dans FF 1.5...

Quant au canvas, ils utilisent cette spécification:
http://www.whatwg.org/specs/web-apps/current-work/#scs-dynamic

---
http://www.mozilla.org/projects/deerpark/new-web-dev-features.html
---
SVG Support
SVG is W3C specification providing resolution-independent scalable vector graphics, along with a DOM. A technology preview of native SVG support is included in this release. Currently a subset of SVG 1.1 Full, missing functionality includes filters, declarative animation, and SVG defined fonts.
---
Le SVG 1.1 est donc deja bien posé dans FF 1.5
nico_ offline Hors ligne Vétéran avatar 1063 points
Le #169450
"La comparaison avec IE6 est devenue trop facile : IE6 date de fin 2001. C'est un peu comme comparer OpenOffice 2.0 avec Office 97."
AMHA, personne n'a empéché le pauvre Microsoft de sortir une nouvelle version de IE depuis tout ce temps.
La dernière version d'IE est bien de 2001, et heureusement que Firefox a sorti le bout de son nez pour que Microsoft se décide à sortir une nouvelle mouture !
(oups : Moktoipa m'a grillé sur la réponse )
"des navigateurs alternatifs souvent aussi performants que Firefox, voir plus : Opera, Netscape, Maxthon ou encore Amaya"
As-tu déjà seulement essayé ces navigateurs '!'
Netscape et à fortiori Amaya ne soutiennent pas la comparaison...
Maxthon, je ne l'ai jamais essayé, mais pour ce que j'en lis, c'est une surcouche d'IE, c'est donc un peu du bricolage, ça résoud pas tous les pbs de sécurité, et c'est que sur Windows.
Opera, là d'accord, c'est vraiment bien, par certains côtés même mieux que Firefox.
Mais Firefox est plus qu'un navigateur, c'est une plateforme XUL, ça le rend un peu plus lourd, mais ça permet de développer très facilement des extensions, qui sont donc légions.
Résultat : l'utilisateur a exactement les options qu'il souhaite :-)

Note : Si vous n'avez pas besoin d'extensions, ni de compatibilités entre plateformes, etc... une solution légère et rapide est Kmeleon.
gebruik offline Hors ligne Héroïque avatar 793 points
Le #169451
Moktoipas, fondamentalement, les versions d'Office se suivent et se ressemblent, exception faite d'Access et du moteur SQL Server qu'il intègre depuis la version de 2000.

C'était un EXEMPLE, pas une vérité absolue, une comparaison pour donner un ordre d'idée. On ne fait pas de miracles avec des mises à jour, et une comparaison avec des navigateurs plus récents qui utilisent le même moteur que IE eut été plus réaliste.

Tout le CSS 3 n'est pas supporté par Gecko 1.8, tout simplement parce qu'il n'est pas encore validé, et la version 1.5 ne doit pas supporter le 2.1 dans on intégralité.

Pour le SVG 1.1 et Firefox, un rapide tour sur le site de Mozilla donne un aperçu de ce qui est supporté de ce qui ne n'est pas : http://developer.mozilla.org/en/docs/SVG_in_Firefox_1.5
gebruik offline Hors ligne Héroïque avatar 793 points
Le #169452
Oui, j'ai essayé tout ces navigateurs, parce que je bosse tous les jours avec eux (développement web).
Franchies offline Hors ligne Vétéran icone 1471 points
Le #169453
hum, dans le dossier sa parle du changement de taille de la police d'écriture sur Firefox, y a le même raccourci (ctrl+molette) sur IE6
dafy offline Hors ligne Vétéran icone 1671 points
Le #169454
Bonjour,

"une fois lancé, le renard Mozilla"
erreur importante dans le cadre d'une présentation trés compléte au demeurant.
Ce n'est pas un renard mais un PANDA ROUGE.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Panda_rouge
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire