Test : Femtocell de Free

Le par Rénald B.  |  20 commentaire(s)
Femtocell_Free_2

Free propose désormais une Femtocell gratuite à ses abonnés ADSL. Sitôt reçue, sitôt testée. L'occasion de vous en apprendre plus sur ce petit boîtier, les offres concurrentes et de vous éviter les aléas lors de la première utilisation.

Introduction

En France, SFR a été le premier à proposer une Femtocell à ses clients. L'ont suivi Orange et Bouygues.

Mais depuis le 20 juin 2013, les clients ADSL de Free peuvent commander gratuitement (moyennant  10€ de frais de port) un boîtier Femtocell. Pour en bénéficier, il faut disposer de la Freebox Revolution (V6) puisque le boîtier vient s'insérer dans un espace réservé à cet effet.

De surcroît, il faut également bénéficier d'un abonnement mobile auprès de Free Mobile.

Pour la commander, il suffit de se rendre sur son compte Free via l'interface web de Free :

interface_Free_b interface_Free_a 

La Femtocell mise au point par le fabricant taïwanais Arcadyan vise à couvrir en 3G votre domicile, ce qui peut s'avérer pratique si vous habitez dans une "zone d'ombre", c'est-à-dire non (ou mal) couverte par les stations de base de Free ou d'Orange (pour le mode itinérance). On sait également que la 3G a du mal à pénétrer les infrastructures et qu'il est de ce fait souvent difficile de capter la 3G dans un bâtiment.

Le boîtier proposé par Free ne concerne que la 3G et non la 2G.

Femtocell_Free_4 Femtocell_Free_3 

Femtocell_Free_2 



Description et installation

C'est par la poste que vous recevrez votre Femtocell Free. Au préalable, il suffit d'en faire la demande via l'interface internet free. Ne vous attendez pas à recevoir un boîtier designé par Stark comme l'a été la Freebox Revolution. Non, la Femtocell se présente sous la forme d'un simple boîtier rouge destiné à être inséré dans la Freebox dans l'emplacement qui est réservé à cet effet.

Vous recevrez :

  • la Femtocell munie d'un capuchon jaune pour protéger son connecteur
  • un petit manuel explicatif

Femtocell_Free_1 

A partir de là, il vous suffit de débrancher le câble d'alimentation du Freebox Server (le boîtier qui affiche l'heure à gauche en façade).

Femtocell_Free_6 

Retirer ensuite le capuchon protecteur jaune du connecteur de la Femtocell (faute de quoi, vous n'arriverez pas à l'insérer dans la Freebox).

Femtocell_Free_3 

Retournez le Freebox Server. Un volet situé sur la droite laisse entrevoir un espace vacant :

Femtocell_Free_7 

Introduisez la Femtocell dans le bon sens dans cet espace.

Femtocell_Free_8 

Vous pouvez alors reconnecter le cordon d'alimentation à votre Freebox Server.

S'en suit une mise à jour du firmware qui dure plusieurs minutes. Lorsque l'heure réapparaît en façade, accéder au menu avec les flèches de navigation. Tout en bas, vous verrez apparaître le menu "Femtocell".

Femtocell_Free_l 

Appuyez sur la flèche tactile droite une première fois :

Femtocell_Free_m 

puis une seconde fois :

Femtocell_Free_o 

Si "Oui" est indiqué (pour "Insertion" et "Démarrée"), c'est que votre Femtocell est opérationnelle. Le cas échéant, il se peut que vous l'ayez mal insérée. Sortez la à nouveau avant de la réinsérer (après avoir pris soin d'éteindre le Freebox Server).



Qu'est qu'une Femtocell

Le mot Femtocell se compose du mot "femto" signifiant 10^-15 et du mot anglais "cell" (pour "cellule"). Il s'agit en effet d'une cellule de faible puissance.

Elle est directement connectée au boîtier ADSL (la Freebox Revolution ici) afin de bénéficier de la bande passante de votre liaison fixe avec votre opérateur ADSL (Free ici). Elle est directement alimentée par votre Freebox.

Contrairement au Wifi, les Femtocell mettent en oeuvre des ondes radio sous licence d'autorisation d'émettre. Free a opté pour la bande des 2100 MHz, soit juste en dessous de la fréquence la plus basse du WiFi n (c'est-à-dire 2.4 GHz). En pratique, cela devrait se traduire par une légère propension pour le signal à mieux traverser les murs mais cela dépend en théorie de la puissance émise et de la sensibilité (de la taille de l'antenne et du circuit de réception) de la Femtocell.

En pratique, l'utilisateur ne voit aucune différence entre une Femtocell et une autre antenne relais externe. Toutefois, sachez que vos données et vos communications sont bien cryptées entre votre boîtier ADSL et l'opérateur de téléphonie.

Les Femtocell générent un champ électrique plus faible que celui généré par une base de DECT ou bien un routeur WiFi. Une Femtocell est donc en théorie moins nocive pour la santé. Toutefois, le champ électrique qu'elle génére vient s'additionner aux autres (WiFi…) et crée donc une pollution électromagnétique haute fréquence supplémentaire (en plus du WiFi, du DECT…).

En contrepartie, votre téléphone a besoin d'émettre moins de puissance à votre domicile et de ce fait, cela est également moins nocif.

Les Femtocells sont faites pour supporter plusieurs connexions simultanées, généralement 4. Free n'a toutefois pas précisé le chiffre exact pour sa Femtocell. En revanche, l'accès à votre Freebox ne sera pas cantonné à quelques utilisateurs que vous aurez pris soin d'indiquer au préalable. Free permet à n'importe quel abonné Free Mobile de se connecter sur n'importe quelle Femtocell installée sur une Freebox Revolution.

Si vous passez indirectement par votre connexion ADSL que vous payez par ailleurs, sachez que les data consommées seront toutefois décomptées de votre forfait.

Enfin, n'importe quel smartphone compatible avec la 3G est susceptible de se connecter à la Femtocell de Free ou à celles des autres opérateurs mobiles qui exploitent également la bande des 2,1 GHz pour leur boîtier.

Pour l'heure, pas de 4G supportée via ce boîtier. Mais les choses pourraient bien changer rapidement moyennant une mise à jour du firmware de la Freebox Revolution par exemple et surtout lorsque Free Mobile proposera des offres 4G LTE.



Dans la pratique

En théorie, une Femtocell permet de couvrir une zone qui était mal couverte par la 3G. Vous pouvez également en acquérir une en zone parfaitement couverte pour éviter les "embouteillages" sur la station de base la plus proche de votre domicile constatés à certaines heures de la journée.

Bref, la Femtocell doit apporter plus de confort à l'utilisateur du service mobile. Mais pour l'opérateur qui tente de démocratiser son boîtier (rappelons que Free la propose gratuitement sur simple demande), il s'agit également d'étendre sa couverture 3G à moindre frais. On parle de plusieurs centaines de millions d'euros économisés chaque année sur le service d'itinérance payé à Orange.

Le smartphone de l'utilisateur est censé basculer sur la Femtocell dès que celle-ci est détectée. Moins d'itinérance avec Orange et donc moins de frais pour Free Mobile.

On a pu constaté que la portée de la Femtocell est inférieure au Wifi. La faible puissance émise est suffisante à l'intérieur du domicile mais s'estompe très rapidement à l'extérieur et franchit avec difficultés les murs porteurs. C'est toutefois suffisant pour ce qu'on lui demande.

La couverture par Femtocell vient en complément de celle via l'EAP-SIM qui, elle, se fait via le WiFi et ne permet que de faire transiter les données et non la voix (sauf par VoIP). Free propose en effet la possibilité de se connecter automatiquement au Hotspot Wifi FreeWifi_secure des Freebox. Il faut bien entendu que votre smartphone soit compatible EAP-SIM (c'est le cas notamment du Galaxy S4 que nous venons de tester).

Mais alors qu'on peut se connecter simultanément en WiFi et à sa Femtocell, la connexion en EAP-SIM exclut la possibilité de se connecter à son réseau WiFi local de type freebox_xxxx et donc d'accéder à son réseau local et à des fichiers sur un NAS (sur le hdd de la freebox par exemple).

Mais revenons à la Femtocell de Free. On a pu constater avec un Galaxy S4 (modèle I9505) que le basculement vers la Femtocell se montrait capricieux sans pouvoir pour l'instant échaffauder de théorie précise sur le problème. Les conditions étaient les suivantes : zone mal couverte en itinérance via Orange (en GSM seulement) et pourtant le smartphone restait sur ce relais alors que la Femtocell était installée (et le mode de sélection du réseau en "automatique").

On a pu constater toutefois qu'en passant par les paramètres, on pouvait le forcer (passage du mode "automatique" au mode "manuel") à se connecter à la Femtocell (voir photos ci-dessous) : Paramètres --> Réseaux mobiles --> Opérateurs réseaux.

Femtocell_Free_d 

Femtocell_Free_k Femtocell_Free_j 

Il fallait bien opter pour le "premier" Free proposé, le second étant la station de base Orange pourtant indiquée ici comme relais Free. 

Le même problème avec le Nexus 4 oblige à faire la manipulation manuelle tandis que le basculement vers la Femtocell se fait automatiquement avec un HTC Titan sous Windows Phone 7.5.

Comme nous l'indique un lecteur, la re-sélection (d'une station de base) s'effectue automatiquement toutes les 30 minutes (si on est bien en mode "automatique"). Si vous êtes en itinérance Orange ou connecté à une station de base Free avec une mauvaise réception malgré votre Femtocell installée et située à proximité, le basculement devrait donc se faire au bout de 30 minutes.

Mais ceci n'explique toutefois pas pourquoi dans notre cas, le smartphone se connecte quasiment systématiquement en premier lieu à la station de base Orange pourtant en limite de réception (le terminal étant en mode de sélection automatique). 

Pour information, si vous désirez suivre votre connexion cellulaire (temps passé en itinérance Orange...) et que vous disposez d'un terminal Android, l'appli gratuite Free Mobile Netstat s'avère très pratique.



Débits via la Femtocell

En pratique, Free indique que via votre Femtocell, vous pouvez exploiter toute la bande de votre connexion ADSL. Cela est bien entendu vrai si vous êtes à proximité de la Freebox. Dans la réalité, on a pu constater que c'était quasiment le cas même si le ping reste moins bon qu'en ADSL (près de 2 fois plus élevé).

Précisons que la Femtocell n'utilise que la bande passante résiduelle, ce qui signifie qu'elle ne viendra pas rogner sur la bande passante utilisée par les autres services (surf, TV et télphonie DECT).

Ainsi, trois tests ont été réalisés : l'un WiFi (le troisième) et les deux autres via la Femtocell à la même distance. On constate que les débits (ascendant et descendant) sont sensiblement inférieurs (mais proches) de ceux obtenus via le WiFi. Le ping est en revanche presque deux fois plus élevé qu'en WiFi.

Femtocell_Free_q 



Les offres des autres opérateurs mobiles

SFR a été le premier à dégainer une Femtocell avec la G2 suivi ensuite de la G3. Il s'agit d'un boîtier qui fonctionne avec la Neufbox ou tout autre boîtier ADSL. Il permet d'accueillir simultanément 5 connexions distinctes tandis que 10 clients mobiles SFR peuvent en tout et pour tout se connecter à une Femtocell donnée.

Elles sont sont proposées gratuitement aux pros et aux particuliers lors de la première connexion moyennant des frais de mise en service de 49€ remboursés par la suite. Elle est en revanche facturée 99€ pour les clients RED.

Bouygues Telecom propose également gratuitement une offre Femtocell mise au point par Alcatel Lucent pour les particuliers (les professionnels devront s'acquitter de 150€ de frais de mise en service). Quautre lignes Bouygues Telecom pourront alors se connecter à une Femtocell avec une gestion de 4 connexions simultanément.

Orange a proposé le boîtier Home Cell 9361 V2 d'Alcatel Lucent en début d'année 2013. Mais depuis le 11 avril 2013, il n'était plus disponible avant de l'être à nouveau depuis le 13 juin dernier. Les clients Origami et Open peuvent en commander un moyennant 79€ pour les frais de mise en service. Quatre numéros sont rattachés à une Femtocell qui peut prendre 4 connexions simultanément.



Conclusion

En France, Free est le dernier des opérateurs mobiles à proposer une Femtocell à ses abonnés. Mais il se distingue d'Orange en la proposant gratuitement et des autres opérateurs mobiles en permettant à n'importe quel abonné Free Mobile de se connecter à une de ses Femtocells.

Très efficace, elle vous permettra de bénéficier d'une couverture 3G à votre domicile et par la même d'étendre à moindre frais le réseau mobile 3G de Free Mobile. On notera tout de même quelques soucis rencontrés avec certains modèles de smartphones pour que le basculement vers la Femtocell s'effectue automatiquement.

Tous les opérateurs mobiles sont en ordre de marche pour étendre jusque dans les bâtiments (particuliers et professionnels) la couverture 3G.

Ainsi Alcatel-Lucent conjointement avec Bouygues Telecom viennent de répliquer en annonçant le déploiement des Femtocells "Femto Entreprise V2.2" destinées à une clientèle professionnelle en France.



+ Les plus
  • Gratuite (10€ de frais de port)
  • Mise en oeuvre très simple
  • Débit élevé assuré
- Les moins
  • Pollution éléctromagnétique HF supplémentaire
  • Basculement vers la Femtocell non systématique
  • Portée assez limitée
  • Ping reste moins bon qu'en WiFi
  • Ca chauffe énormément
  • Forfait data débité alors qu'on passe par l'ADSL au final


  • Partager ce contenu :
Vos commentaires Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
Vachegti Hors ligne Héroïque icone 780 points
Le #1389582
La re-sélection du réseau Freemobile est réglée à 30min sur la sim.
Pour déclencher une re-sélection il suffit de valider sélection automatique.

Et attention au mode manuel, car vous risquez de rester bloqué sur l'itinérance tout le temps, voir ce poste sur le forum de l'aduf : http://www.aduf.org/viewtopic.php?t=258676
Renald38 Hors ligne Héroïque avatar 871 points
Le #1389632
@Vachegti ,
Avant de passer en "manuel", le tel était en "automatique" pour le réseau. Cela ne l'empêchait pas de se connecter quasiment systématiquement d'emblée à Orange (pourtant très mal capté) plutôt qu'à la Femtocell.

Vachegti Hors ligne Héroïque icone 780 points
Le #1389652
@ Renald38
En mode auto, même après 30min il restait sur l'itinérance ?
Renald38 Hors ligne Héroïque avatar 871 points
Le #1389672
@Vachegti , oui. C'est la raison pour laquelle, il fallait obligatoirement faire la manip. manuellement (en pensant ensuite à repasser en "automatique").

Par ailleurs, ayant constaté que la Femtocell chauffe énormément et ayant lu que des reboots intempestifs de la Freebox Server pouvaient se produire, pourriez-vous nous dire si certains d'entre vous rencontrent effectivement ce problème ?
Vachegti Hors ligne Héroïque icone 780 points
Le #1389752
@ Renald38
J'ai la chance d'être couvert par une antenne Freemobile là où j'habite, du coup je n'ai pas commandé de femtocell.
Cependant j'ai vu des témoignages indiquant une hausse de température de la freebox suite à l'installation du femto.
J'ai pas entendu parlé de reboot intempestifs par contre. Du moins pour le moment.
Vachegti Hors ligne Héroïque icone 780 points
Le #1389762
@ Renald38
Sinon tu constates quoi comme températures sur les 3 sondes ?
Anonyme
Le #1389802
Perso aucun problème depuis 1 semaine. Les sondes ont augmentées de 5°. Pour ce qui est des reboot faut voir les températures et si y a pas de la poussière etc.

Pour la resélection peut être un bug d' Android 4.2.3 car aucun problème avec 4.1.2
Oliv561 Hors ligne Héroïque icone 833 points
Le #1389862
Il faut également savoir que vous pouvez acheter votre propre femtocell indépendamment de votre opérateur.
Renald38 Hors ligne Héroïque avatar 871 points
Le #1389972
@Vachegti , Les températures sont : 60'C, 65'C et 70'C. Il faudrait que j'enlève à nouveau la Femto pour comparer. Toujours est-il qu'en la démontant une des deux faces était tout simplement brûlante. On peut imaginer qu'un petit ventilo aurait dû être intégré. Au-delà d'éventuels reboots intempestifs, ça pourrait poser des problèmes de fiabilité (pannes) sur le moyen ou long terme.

@Oliv561 , très bonne remarque. Les constructeurs sont : Ubiquisys (Cisco), Alcatel Lucent (qui fabrique notamment celles de Bouygues et d'Orange)...

@Kevin77 , c'est effectivement une possibilité puisque le N4 et le S4/I9505 sont tout les deux sous Android 4.2 avec un firmware baseband qui est : I9505XXUBMEA (pour ceux qui voudrait comparer à leur S4).
Ca peut aussi venir du relais qui ne donne pas les bonnes informations permettant au smartphone de basculer de façon pertinente (sur la Femtocell donc). Mais, on reste sur des hypothèses.

turbofil Hors ligne Vétéran avatar 1299 points
Le #1390432
pour ma part j ai fais deux test , chez moi et chez un pote !
j ai un note 2 en 4.1.2 il a un s4 en 4.2.X
Avec mon téléphone ça bascule sur le réseau free mobile des que je rentre chez moi si tant est que j étais sur orange en arrivant ! chez lui, avec mon téléphone, ça ne bascule pas sur free mobile !
avec son s4 il faut le mettre en manuel puis en auto pour basculer si on sort de la couverture du FTC idem avec mon téléphone !
je n'ai pas encore vérifié si son s4 se connecte en auto sur mon FTC !
pour ce qui est de la température wouaw c est du lourd, j ai eu des reboots le jour de l installe mais plus rien depuis
les temperatures sont
cpu : 66/7°
capteur 1 : 78°
capteru 2 : 67/8°
capteur 3 : 66 °
le ventilo tourne a 1608 tr/mn
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar