Free confirme sur la fibre et pour la reprise sur mobile

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
free-logo

Aussi bien sur le fixe que sur le mobile, Free revendique de bonnes performances commerciales au premier trimestre. L'effet de la crise sanitaire va toutefois se faire sentir, notamment pour les déploiements au deuxième trimestre.

Au premier trimestre, Free enregistre 215 000 recrutements nets en fibre optique. Maison-mère de Free, Iliad souligne qu'il s'agit majoritairement de nouveaux abonnés. En la matière, Free conserve sa place de premier recruteur pour le quatrième trimestre consécutif.

Avec 1,975 million d'abonnés FTTH à ses différentes offres, l'objectif 2020 de 2 millions d'abonnés en fibre optique est d'ores et déjà proche. Sur le réseau fibre optique, 15,4 millions de prises FTTH sont raccordables, avec une progression de 1,5 million de nouvelles prises installées sur le premier trimestre.

En tout, Free compte 6,507 millions d'abonnés fixes au 31 mars 2020 avec une progression de 47 000 sur le premier trimestre

Au quatrième trimestre 2019, Free avait mis un terme à la perte d'abonnés mobiles pour la première fois depuis deux ans. Au premier trimestre 2020, Free a recruté 13 000 abonnés mobiles en France pour un total de 13,326 millions.

Le forfait 4G illimitée de Free (50 ou 100 Go pour les non abonnés Freebox) compte 8,278 millions d'abonnés avec une progression de 100 000 abonnés sur les trois premiers mois de l'année. En moyenne et sur l'ensemble du trimestre, la consommation 4G est de 14,7 Go par mois par abonné. La couverture de la population en 4G atteint 96,8 %.

iliad-free-france-t1-2020-fixe-mobile
Le groupe affiche un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 1,7 % sur un an en France à 1,233 milliard d'euros. En tenant compte des résultats en Italie, il progresse de 6,9 % à 1,382 milliard d'euros.

Iliad évoque toutefois l'impact de la crise sanitaire du coronavirus pour ses activités commerciales. " Au cours des 3 semaines d'activité en Italie et les 2 semaines en France concernées par les mesures de confinement sur ce 1er trimestre 2020, les recrutements de nouveaux abonnés ont été ralentis. En France, la baisse du churn (ndlr : taux de désabonnement) permet néanmoins de neutraliser ce ralentissement. "

L'impact se fait également sentir pour les déploiements d'infrastructures dont le rythme a été moins soutenu. " Le fort ralentissement du traitement des démarches administratives (autorisations de voirie et permis de construire) va peser sur les déploiements du 2nd trimestre ", prévient Iliad.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire