Fuite de données médicales : Dedalus confirme pour 28 laboratoires dans six départements

Le par Jérôme G.  |  1 commentaire(s)
laboratoire-medical

Le groupe Dedalus France a confirmé que 28 laboratoires dans six départements sont concernés par la fuite de données médicales de 500 000 personnes.

Éditeur de solutions logicielles pour les établissements de santé, Dedalus France confirme une enquête interne sur un acte cybercriminel qualifié de grave qui a conduit à la violation de données de certains de ses clients laboratoires. La fameuse affaire de la fuite massive de données médicales avec près d'un demi-million de Français touchés.

Selon Dedalus, ce sont 28 laboratoires qui sont concernés et répartis dans six départements : Côtes-d'Armor (22), Eure (27), Ille-et-Vilaine (35), Loir-et-Cher (41), Loiret (45) et Morbihan (56). L'ensemble des laboratoires ont été informés.

" Dedalus France poursuit ses investigations et coopère avec les autorités compétentes afin de déterminer les sources de cette cyberattaque ", indique le groupe dans un communiqué (PDF).

Appel à la vigilance des laboratoires

Avec plusieurs sites en Bretagne touchés, le laboratoire de biologie médicale Océalab fait savoir que des informations confidentielles de patients ayant eu recours à ses services entre juin 2018 et février 2019 sont impactées (nom, prénom, numéro de sécurité sociale, consignes en rapport avec l'état de santé...), mais qu'aucun résultat d'analyse n'a été divulgué à ce jour.

cybersecurite

Un appel à la vigilance est lancé, notamment pour des risques de phishing (mieux ciblé grâce aux données fuitées) et des tentatives d'escroquerie. Dans un devoir d'information, Océalab ajoute que : " Toute personne ayant effectué un prélèvement dans nos laboratoires entre le 1er juin 2018 et le 5 février 2019 recevra un courrier personnalisé dans les prochains jours. "

La fuite de données fait l'objet d'une enquête par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi), le ministère de la Santé et la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil). Une enquête judiciaire a été ouverte.

À voir le cas échéant dans quelle mesure les responsabilités de Dedalus et des laboratoires seront engagées.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
jacob13 Hors ligne VIP icone 5693 points
Le #2123433
Apparemment cette fuite de données serait apparue car elle a été rendue publique par un de ceux qui ont récupéré ces données.
Ce que l'on ne sait pas c'est si toutes les données ont été rendues publiques ou c'est juste un aperçu de ce qu'ils ont récupéré.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire