Fuite de données : Pôle emploi parle d'agissements humains

Le par Jérôme G.  |  4 commentaire(s)

Après la médiatisation d'une fuite de données, Pôle emploi se montre plutôt rassurant. Une cyberattaque semble écartée.

fuite

Dans une communication à la presse (Le Parisien), Pôle emploi indique que la fuite de données récemment révélée concernerait " dix fois moins de personnes qu'envisagé. " Il faudrait donc tabler sur de l'ordre de 120 000 personnes.

" Il est conseillé aux personnes concernées de rester vigilantes face aux offres d'emploi frauduleuses et aux propositions d'actualisation de leur situation par email, SMS ou sites externes à Pôle emploi ", indique l'établissement public.

Pôle emploi se montre plutôt rassurant en précisant qu'il n'existe " aucun risque sur l'indemnisation, ni sur l'accès à l'espace personnel des personnes sur Pole-emploi.fr. " La fuite de données ne serait en outre pas en lien avec une cyberattaque, mais avec des " agissements humains. "

pole-emploi-logo

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a été prévenue pour une violation de données et Pôle emploi s'est rapproché de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) pour l'enquête. Les personnes affectées seront toutes prévenues.

Le vendeur se rétracte

En début de mois, il a été repéré la mise en vente sur un forum et au marché noir d'une base de données avec 1,2 million d'entrées uniques. Des noms, âges, adresses email et postales, numéros de mobile, diplômes ou encore des informations sur le permis de conduire de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi.

L'établissement souligne que les identifiants, mots de passe, numéros de sécurité sociale et informations de paiements ne sont pas concernés par la fuite de données.

Le message sur le forum avait été repéré par le journaliste Maxime Reynié ainsi que ZATAZ - parmi d'autres - qui rapporte un échange avec la personne ayant mis en vente pour quelques centaines de dollars la base de données. Elle n'aurait finalement pas été vendue. Pour autant, il est probable qu'elle réapparaîtra ailleurs.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
forsatus offline Hors ligne Vétéran icone 1817 points
Le #2134760
Il suffit de s’inscrire comme entreprise en copiant le siret d’une entreprise, puis de faire une requête et en quelques minutes on a toute la base pôle emploi sans aucune vérification de leur part, rien de nouveau, les brouteurs font ça depuis longtemps sans aucune compétence informatique et c’est faisable à cause de l’incapacité du gouvernement français à ne pas faire de merde avec l’informatique
Anonyme
Le #2134770
norwy offline Hors ligne Vénéré avatar 2554 points
Le #2134862
Pirater et exploiter une liste de chômeurs, c'est comme voler de la soupe aux restos du coeur. Il faut déjà être en bas du fond du panier niveau morale et retirer les miroirs pour éviter de se regarder dedans...

Le Karma a une bonne mémoire !
zzepx online Connecté VIP icone 12226 points
Premium
Le #2134868
norwy a écrit :

Pirater et exploiter une liste de chômeurs, c'est comme voler de la soupe aux restos du coeur. Il faut déjà être en bas du fond du panier niveau morale et retirer les miroirs pour éviter de se regarder dedans...

Le Karma a une bonne mémoire !


Ces gens-là sont sans foi ni loi.
Arnaquer les petits vieux, les faibles d'esprit, le handicapés et même les mourants ne les empêchera pas de se regarder dans un miroir.
Je pense même qu'ils doivent obtenir un plaisir orgasmique de leurs exploits.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire