Galileo : Arianespace lancera 12 satellites avec des lanceurs lourds Ariane 5 ES

Le par Christian D.  |  7 commentaire(s)
Galileo Giove B 02

Le lancement ce 21 août de deux satellites supplémentaire pour le système de positionnement Galileo va va permettre de lancer les premiers services d'ici l'automne. Arianespace et l'ESA viennent de signer un contrat pour compléter la constellation à partir de 2015.

Après plusieurs années de préparation et de reports divers, le GNSS (Global Navigation Satellite System ou système de positionnement par satellite) européen Galileo va enfin commencer à être exploitable ave le lancement depuis la base de Kourou ce 21 août des cinquième et sixième satellites de la constellation qui doit en compter une trentaine.

Après mise en orbite et vérification de leur fonctionnement, les deux satellites ajouteront leurs capacités aux deux premiers satellites opérationnels déjà en orbite pour commencer à assurer les premiers services de positionnement durant l'automne.

Arianespace logoL'ESA (Agence Spatiale Européenne), qui supervise le projet, va ensuite gérer le déploiement du reste de la constellation à raison de 6 à 8 satellites lancés annuellement. L'Agence vient d'annoncer un contrat avec Arianespace portant sur le lancement et la mise en service de 12 satellites Galileo FOC (Full Operational Capability).

Les mises en orbite seront organisées par groupes de quatre satellites lancés via trois lanceurs Ariane 5 ES à partir de 2015. Arianespace indique que l'ensemble des 22 satellites Galileo FOC construits par OHB System / Surrey Satellite Technology seront lancés par ses soins via cinq lanceurs Soyuz (2 satellites par lanceur) et trois lanceurs Ariane 5 ES (4 satellites par lanceur).

Galileo Giove B lancement 
Lancement de Giove-B (credit : ESA)

Les 22 satellites rejoindront les quatre satellites pré-opérationnels déjà présents lancés en 2011 et 2012 qu'avait lancés Arianespace, en plus des satellites de test Giove-A et Giove-B (depuis Baikonour) pour sécuriser les fréquences de Galileo.

La pression sera forte : avec quatre satellites en charge utile, tout incident aura de très lourdes répercussions sur le déploiement de Galileo. Mais en cas de plein succès des lancements, les capacités de du système de positionnement européen progresseront rapidement.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
PauletteParis offline Hors ligne VIP icone 7851 points
Le #1805574
J'imagine alors qu'il faudra que les futurs tels en soit équipé ? Il faut un équipement hard différent pour pouvoir l'exploiter ? Parce pour le moment c'est du 100% GPS pour tout le monde sur la planète entière.

phebus offline Hors ligne VIP icone 11509 points
Le #1805577
PauletteParis a écrit :

J'imagine alors qu'il faudra que les futurs tels en soit équipé ? Il faut un équipement hard différent pour pouvoir l'exploiter ? Parce pour le moment c'est du 100% GPS pour tout le monde sur la planète entière.


Galileo offrira aux civils une précision horizontale inférieure à 4 m, et à certains professionnels une précision inférieure à 1 m, pouvant même descendre en dessous des 10 cm avec l'aide de stations terrestres. À titre de comparaison, le GPS américain atteint respectivement 20 et 5 m.
Nerelas offline Hors ligne Vétéran avatar 2183 points
Le #1805581
STMicorelectronics réalise déjà des composants multi système (GPS, Galileo, Glonass)

D'autre part, il est prévu que les 2 ensembles émettent des signaux dans un format interopérable.
Nerelas offline Hors ligne Vétéran avatar 2183 points
Le #1805584
phebus a écrit :

PauletteParis a écrit :

J'imagine alors qu'il faudra que les futurs tels en soit équipé ? Il faut un équipement hard différent pour pouvoir l'exploiter ? Parce pour le moment c'est du 100% GPS pour tout le monde sur la planète entière.


La précision de Galileo est de 3 à 4 m alors que le GPS est de 5 à 10 m.
En plus le système GPS est militaire à la base et peut être coupé localement par les Américains.


Je crois me souvenir que le SA (Service Availability) ne fait plus partie des fonctionnalités de ce système et que les satelittes lancés depuis 2009 n'en disposent plus...

La précision de Galileo pour des service commerciaux peut descendre à moins de 1 mètre.


Whose offline Hors ligne Vétéran avatar 1105 points
Le #1805590
PauletteParis a écrit :

J'imagine alors qu'il faudra que les futurs tels en soit équipé ? Il faut un équipement hard différent pour pouvoir l'exploiter ? Parce pour le moment c'est du 100% GPS pour tout le monde sur la planète entière.


Wikipedia : " le 26 juin 2004 un accord final permettant l'interopérabilité technique de Galileo avec le GPS. Cela permettra de pouvoir utiliser le système Galileo et GPS avec un même récepteur"
PauletteParis offline Hors ligne VIP icone 7851 points
Le #1805591
Whose a écrit :

PauletteParis a écrit :

J'imagine alors qu'il faudra que les futurs tels en soit équipé ? Il faut un équipement hard différent pour pouvoir l'exploiter ? Parce pour le moment c'est du 100% GPS pour tout le monde sur la planète entière.


Wikipedia : " le 26 juin 2004 un accord final permettant l'interopérabilité technique de Galileo avec le GPS. Cela permettra de pouvoir utiliser le système Galileo et GPS avec un même récepteur"


merci pour cette précision

Anonyme
Le #1805598
PauletteParis a écrit :

Whose a écrit :

PauletteParis a écrit :

J'imagine alors qu'il faudra que les futurs tels en soit équipé ? Il faut un équipement hard différent pour pouvoir l'exploiter ? Parce pour le moment c'est du 100% GPS pour tout le monde sur la planète entière.


Wikipedia : " le 26 juin 2004 un accord final permettant l'interopérabilité technique de Galileo avec le GPS. Cela permettra de pouvoir utiliser le système Galileo et GPS avec un même récepteur"


merci pour cette précision


bah oui hein, pourquoi faire une recherche sur google, quand on peut avoir des pigeons qui font le boulot a votre place ....

lol un retraite qui n a pas le temps pour ca...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire