Galileo : l'un des deux satellites perdus retrouve une orbite presque circulaire

Le par Christian D.  |  3 commentaire(s)
Galileo

Une série de manoeuvres a permis au cinquième satellite de la constellation Galileo de retrouver une orbite presque circulaire et de commencer à transmettre des données.

Fin août 2014, les satellites Galileo Doresa et Milena, respectivement numérotés 5 et 6 sur la trentaine de satellites que doit compter la constellation, et qui étaient surtout les premiers satellites "opérationnels" après le lancement de quatre satellites de test (IOV pour In-Orbit Validation), n'ont pas atteint l'orbite circulaire prévue et se sont retrouvés sur une orbite elliptique beaucoup plus basse.

Galileo satellite En cause, le troisième étage du lanceur Soyouz et un problème de conception qui a amené une conduite de carburant des moteurs de correction de trajectoire à geler et à empêcher le placement sur l'orbite attendue.

Depuis, Arianespace, superviseur du lancement des satellites, et l'ESA (Agence Spatiale Européenne) étudient les pistes permettant de tenter de sauver au moins en partie les deux satellites en les repositionnant sur une orbite plus favorable qui permettrait de les utiliser même sans obtenir la précision initialement attendue.

Galileo satellite orbite Au lieu d'une orbite circulaire stable à 23 000 kilomètres d'altitude, les deux satellites ont pris une orbite elliptique oscillant entre 13 700 et 26 000 kilomètres d'altitude. Par une série de onze manoeuvres correctrices, l'ESA indique que le cinquième satellite a pu être remonté de 3500 km et rapproché d'une orbite presque circulaire.

Dans cette nouvelle configuration, le cinquième satellite Galileo a pu être activé et a commencé à transmettre des données qui vont être analysées pour déterminer dans quelle mesure il pourra participer à la précision du système de positionnement européen.

Cet ensemble de manoeuvres va pouvoir être répliqué pour le deuxième satellite en orbite elliptique et lui permettre d'atteindre à son tour une trajectoire proche de ce qui était prévu.

Les satellites Doresa et Milena devraient donc finalement pouvoir être sauvés et participer dans une certaine mesure aux services de navigation du système Galileo, en attendant la mise en orbite de nouveaux satellites opérationnels.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1820707
Donc, pour le moment on devrait pouvoir se déplacer simplement... en rond avec Gallileo...
cricri610 Hors ligne Vétéran icone 1946 points
Le #1820746
ou une force non visible par nos appareils sur terre, comme dab'!
Hansi Hors ligne Vénéré avatar 2849 points
Le #1820768
Ouais enfin sauvé... Ils ont du forcément tirer sur la réserve pour faire bouger le bestiau, donc même s'ils arrivent à rattraper en partie le coup, la durée de vie du satellite sera moindre au final. Cela étant, c'est sûrement la première fois qu'on récupère une telle marge d'erreur - ça mérite quand même un bravo aux ingénieurs concernés.

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire