GCHQ, MI5, MI6 : les renseignements britanniques condamnés pour écoutes illégales

Le par Mathieu M.  |  6 commentaire(s)
MI6

Les services secrets britanniques viennent d'être condamnés par la justice à la suite d'une plainte de l'ONG Privacy International : les actions de surveillance massive opérées allaient à l'encontre de la Convention européenne des droits de l'homme.

L'ONG Privacy International et cinq opérateurs britanniques avaient assigné le GCHQ, le MI5 et le MI6 en justice en mai 2014. Il était reproché aux services secrets d'intercepter massivement des données personnelles, une pratique en place depuis plus de 17 ans et qui va à l'encontre de l'article 8 de la convention européenne des droits de l'homme. L'article prévoit ainsi le droit au respect de la vie privée tout en définissant un ensemble d'exceptions ouvrant les écoutes dans le respect d'un encadrement strict.

MI6

Les services secrets britanniques ont volontairement fait passer à la trappe cet aspect de la convention des droits de l'homme et organisé des collectes massives de données personnelles. Ce sont des documents révélés par Edward Snowden qui ont mis au jour les pratiques de ces agences, ces dernières avaient par exemple stocké plus d'une année de métadonnées téléphoniques relevées sur l'ensemble des téléphones britanniques.

Les agences s'appuyaient sur une loi de 1984 pour justifier leurs actes... Un argument qui n'aura pas convaincu les juges en charge du dossier qui ont rappelé au passage que les agences ne peuvent mener leurs opérations en se permettant de violer les lois. Les agences ont ainsi été reconnues coupables dans cette affaire, malgré tout, il a été indiqué que depuis 2015, les nouvelles règles mises en place plaçaient les pratiques de ces agences en conformité avec le droit européen.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1928127
A quand la même chose pour les services secrets américains et israéliens ?
vinzomatik Hors ligne Vétéran avatar 1235 points
Le #1928142
s'appuyant sur une loi de 1984, ça se tient big brother
Yacka Hors ligne Vénéré icone 3383 points
Le #1928156
Et pour un 'flagrant' délit, combien de surveillances illégales dont on ne saura jamais qu'elles existent??
Anonyme
Le #1928180

L'ambassade americaine à Paris et son etage supplementaire avec ses fenetres factices
TroudhuK Hors ligne Vénéré icone 3063 points
Le #1928240
Condamnés à quoi ? C'est dissuasif ? En tout cas ces derniers temps le Royaume-Uni a la classe, on sent qu'on arrive à la fin d'une période, en espérant qu'on ne loupe pas le virage...
Anonyme
Le #1928242
TroudhuK a écrit :

Condamnés à quoi ? C'est dissuasif ? En tout cas ces derniers temps le Royaume-Uni a la classe, on sent qu'on arrive à la fin d'une période, en espérant qu'on ne loupe pas le virage...



Tu penses comme moi au FRANXIT ?
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar