GeeXboX, transformer son PC en platine multimédia

Le par Bruno C.  |  3 commentaire(s)
Article n° 87 - Geexbox, transformer son PC en platine multimédia (120*120)

La GeeXboX est un système d'exploitation complet, basée sur GNU/Linux, qui permet de transformer votre PC en lecteur multimédia autonome. Petite particularité, vous pouvez démarrer directement ce programme à partir d'un CD, DVD, clé USB, carte mémoire ou en multi-boot sur votre disque dur, et avoir accès à un lecteur multimédia très complet vous permettant de visionner vos fichiers vidéo (DivX, DVD,..) ou audio. Simple, pratique et puissant, que demander de plus pour un lecteur.

Présentation de la GeeXboX

Image


La GeeXboX est en fait une solution logicielle permettant de créer un lecteur multimédia autonome, qui se veut aussi simple d'utilisation qu'une véritable platine DivX / DVD de salon.

D'ailleurs, c'est bien la son but premier, permettre de transformer votre PC en quelques clics en une platine de salon, et ce sans devoir attendre 5 minutes pour booter sous Windows ou Linux, sélectionner son lecteur, mettre à jour les codecs audio et vidéo, sélectionner le film,...

Simplicité, rapidité et performance caractérisent la GeeXboX.


Initialement, la GeeXbox ne permettait de lire que les vidéos au format DivX, mais cette époque est révolue et aujourd'hui la quasi totalité des formats vidéo sont supportés, comme par exemple :

  • les formats MPEG 1 et 2 (fichiers .MPG, VCDs, DVDs...)
  • le format MPEG 4 (DivX, XviD,...)
  • le format RealMedia
  • le format Windows Media

  • Les flux audio qu'il s'agisse des MP3, Ogg/Vorbis, WAV (AudioCD), AC3,... ou des OggMedia et Matroska.

Bref, aucun souci pour lire n'importe quel type de vidéo.


Image


Plus concrètement, la GeeXbox est en fait constitué d'un système d'exploitation complet, basé sur un noyau Linux, qui intègre le lecteur multimédia libre MPlayer.

Remarque : il est possible d'utiliser la GeeXboX depuis n'importe quel support bootable, comme un CD, un DVD, une clé USB, une carte mémoire, ou encore votre disque dur.

Avantage de ces solutions, il est possible de se construire une véritable platine multimédia en quelques secondes, en bootant à partir de n'importe quel ordinateur, mini PC, voir à partir d'un vieil ordinateur qui ne vous sert plus. Il est également possible de se construire soi même une platine ultra silencieuse, à partir d'un mini PC par exempple, que l'on peut laisser dans le salon.

Dernière remarque, la GeeXboX est constituée par un ensemble de logiciels libres, il est donc possible de la modifier ou de construire sa propre version personnalisée, comme par exemple intégrer les codecs vidéo de son choix, le fond d'écran qui vous plaît le plus, personnaliser et modifier l'interface ou les menus,...bref, faire ce que vous voulez, les sources étant disponibles.

Enfin, pour conclure, sachez que cette GeeXboX peut être pilotée par votre clavier, joystick ou même via  une télécommande, comme la Remote Wonder fournie par ATI.


Bref, si vous êtes séduit par cette initiative, passons aux choses sérieuses de ce tutorial, l'installation !

Pré-requis

La GeeXboX est un système d'exploitation peu gourmand en ressources matérielles, car tournant sur un noyau Linux particulièrement bien optimisé (l'image au format ISO de la GeeXboX ne pèse que 6 Mo).


Voici la configuration matérielle minimale recommandée pour faire fonctionner cette platine multimédia :

  • Processeur de type Pentium ou supérieur (un Pentium 2 à 400 MHz suffit, de même qu'un processeur AMD de puissance équivalente)

  • une carte graphique compatible VESA 2.0 (toutes les cartes actuelles et depuis de nombreuses années le sont)

  • une carte son compatible ALSA

  • 64 Mo de mémoire vive

  • un lecteur de CD-ROM ou DVD-ROM (si vous gravez l'image ISO sur ce format)

  • une carte-mère permettant de démarrer à partir du CD, voir d'une clé USB

  • un clavier, un joystick ou une télécommande possédant un récepteur infra-rouge compatible avec Lirc, comme par exemple celle fournie avec la carte Miro PcTV ou encore l'ATI Remote Wonder.

Bref, n'importe quel PC, même vieux de 5-6 ans, devrait faire l'affaire.



REMARQUE :

Pour les utilisateurs les plus exigeants, il est possible de personnaliser, voir de reconstruire totalement sa GeeXbox.
Attention, ceci est réservé aux personnes maîtrisant bien Linux et ses outils. La GeeXboX est en effet livrée totalement fonctionnelle pour une utilisation immédiate, mais ceux qui sont intéressés par ces optimisations doivent disposer de certains paquetages tels que :

  • gcc : le compilateur GNU qui a été utilisé pour le projet GeeXboX (sauf version 2.96 incompatible avec le logiciel de lecture Mplayer)

  • make : GNU Make est un programme qui détermine quelles parties d'un logiciel nécessitent réellement d'êtres reconstruites.

  • patch : permet de modifier les sources officielles des logiciels pour les personnaliser et les rendre compatibles avec la GeeXboX.

  • wget : utilitaire réseau permettant de télécharger des fichiers depuis Internet en utilisant les protocoles HTTP et FTP.

  • nasm : assembleur de code x86 utilisé pour la construction de la uClibc. Il permet de générer des fichiers binaires de type a.out, COFF et des fichiers objets Unix ELF, ainsi que des binaires Microsoft 16-bit pour DOS et Win32.

  • dosfstools : utilitaires permettant de créer et de vérifier le système de fichiers MS-DOS FAT.

  • mkisofs : permet de générer des images au format ISO-9660 (système de fichier des CD-ROM).

  • mkzftree : permet des créer des images iso compressées.

  • cdrecord : logiciel de gravure de CD en ligne de commande.

Note : pour recompiler correctement votre version personnalisée de la GeeXbox, il vous faut disposer d'un minimum de 1,2 Go d'espace disque.


Compatibilité du matériel

La GeeXboX est un véritable système d'exploitation, et à ce titre supporte plus ou moins bien les différents matériels. Comme d'habitude, cela dépend essentiellement de la présence ou non des pilotes.

Fort heureusement, de ce point de vue, la GeeXboX est assez complète, et apporte un support hardware conséquent.

Vous trouverez ci-dessous une liste non-exhaustive du matériel supporté, mais je vous conseille de vous rendre sur cette page du site officiel afin d'être tenu informé des derniers matériels supportés, chaque nouvelle version apportant le support de nouveaux matériels.


Cartes graphiques :

Toutes les cartes compatibles avec la norme VESA 2.0 comme par exemple les ATI Rage, ATI RageMobility, ATI Mach64, ATI Rage128, ATI Radeon, ATI X300/600/800, nVidia Riva TnT 1/2, nVidia GeForce 1/2/3/4/5/6 series, 3Dfx Voodoo Banshee, 3Dfx Voodoo 3/4/5, Matrox Mystique/Millenium, Matrox G200/G400/G450/G455/G550/G650/G750, Intel i810/815, SiS 300/315/330, Trident Cyberblade, VIA Unichrome, et la totalité des cartes récentes comme les GeForce ou Radeon.

- Cartes non supportées : Intel i740, VESA 1.2 cards.

- Cartes non testées (mais qui peuvent fonctionner) : PowerVR Rendition, Intel i845/855/i865, Kyro, Kyro II, 3DLabs Permedia2, Matrox Parhelia, NeoMagic.



Cartes Son :

- Cartes PCI supportées : ALI M5451, ATI IXP 150/200/250/300, Aureal Advantage, Aurel Vortex 1/2, Aztech AZF3328/PCI168, Cirrus Logic Sound Fusion CS4280/CS461x/CS462x/CS463x/CS4281, SoundBlaster EMU10K1 (SB512, Live, Audigy, E-mu APS), NeoMagic NM256AV/ZX, Trident 4D-Wave, SiS 7018, Yamaha YMF724/740/744/754, Advance Logic ALS4000, C-Media 8738, 8338, Ensoniq AudioPCI 1370/1371/1373 (SB64/128), ESS ES1938/1946/1961 (Solo-1), ESS ES1968/1978 (Maestro-1/2/2E), ESS Allegro/Maestro3, ForteMedia FM801, ICEnsemble ICE1712 (Envy24), ICE/VT1724/1720 (Envy24HT/PT), Intel i8x0/MX440, SiS 7012/7013, ALI 5455, nForce Audio, AMD 768/8111, S3 SonicVibes, VIA 82C686A/B, Digigram VX222.

- Cartes ISA supportées : Analog Devices AD18616A/AD1848, Cirrus Logic CS4248/CS423{1|2|6+}, ESS ES968/688/1688/18xx, Gravis UltraSound Classic/Extreme/MAX, AMD InterWave, OPTi 82C92x/93x, SoundBlaster 1.0/2.0/Pro, Sound Blaster 16, Sound Blaster AWE32/64, Turle Beach Maui/Tropez(+), Advance Logic ALS100/120, Aztech AZT2320, C-Media CMI8330, Diamond DT-019X, Advance Logic ALS-007, Yamaha OPL3-SA2/SA3, Aztech Sound Galaxy, Ensoniq SoundScape.

- Cartes non supportées : Korg 1212, Digigram miXart, RME Digi32/96/9652, RME Hammerfall, PCMCIA cards, USB devices.



Cartes d'accélération matérielle :

- Cartes supportées : RealMagic Hollywood+, Creative DXR3 (EM8300 chipset).

- Cartes non supportées : Creative DXR2, RealMagic Xcard (EM8500 chipset).



Controlleurs ATA :

- Controlleurs supportés : CMD64{0|3|6|8|9}, OPTi 82C621, RZ1000, AEC62XX, ALI M15x3, AMD-7xx, AMD-8111, nVidia nForce, ATI IXP, CY82C693, Cyrix CS5530 MediaGX, HighPoint HPT34X/36X/37X, Intel PIIXn, NS87415, Promise PDC202{46|62|65|67|68|69|70|71|75|76|77}, Silicon Image, SiS 55xx/56xx/5xx/6xx/7xx, , SLC90E66, VIA82CXX.

- Controlleurs non supportés : Compaq Triflex, Cyrix CS5510/20 MediaGX, National SCx200, ServerWorks OSB4/CSB5/CSB6, Tekram TRM290.



Controlleurs Serial-ATA :

- Controlleurs supportés : Promise SX8, ServerWorks Frodo, Apple K2, Intel PIIX/ICH, nVidia, Promise TX2/TX4, Promise SX4, Silicon Image, SiS 964/180, VIA, VITESSE VASC-7174.

- Controlleurs non supportés : Aucun



Controlleurs SCSI :

- Controlleurs supportés : Tekram DC390(T), Am53/79C974, SYM53C8xx, Adaptec AIC7xx Fast.

- Controlleurs non supportés : les autres



Cartes Ethernet (10/100/1000) :

- Chipsets supportés : 3COM 3c50x (EtherLink serie), 3COM 3c590/900/990 series (Vortex/Boomerang/Typhoon), WD/SMC Ultra ISA, AMD PCnet32, AMD 8111, Adaptec Starfire/DuraLAN, Broadcom 4400, nForce, Intel EtherExpress Pro, National Semiconductor DP8381x, NE2000 PCI, RealTek 8139(C+), RealTek 8129/8130, SiS 900/7016, SMC EtherPower, VIA Rhine, VIA Velocity (Giga), Alteon AceNIC/3Com 3C958 (Giga), NetGear GA620 (Giga), Intel Pro 1000, RealTek 8169 (Giga), Marvell Yukon (Giga), SysKonnect SK-98xx (Giga), Broadcom Tigon3 (Giga). Hermes (Orinoco), Intersil HFA384x (Prism 2), Prism 2.5, Ralinktech RT2400, Ralinktech RT2500, Cisco 34X, Cisco 35X, Aironet 4500, Aironet 4800(B), Atmel at76c50x.


- Chipsets non supportés : 3COM 3c525 ISA, AMD Lance ISA, SMC 9194, ATxxx, DExxx, HPxxx, other ISA cards, D-Link DL2000 (Giga), National Semiconductor DP83820. All PCMCIA cards.
Cartes WiFi (802.11b/g). Centrino, Prism54/GT, Texas Instruments ACX100, RealTek 8180, Admteck ADM 8211, Atheros, USB Prism3, PCMCIA cards.



Cartes TV :

- Chipsets supportés : BrookTree BT848/BT878, Philips SAA7134.

- Chipsets non supportés : Conexant 2388x.



Systèmes de fichiers :

- Systèmes de fichiers supportés : EXT2/3, ReseirFS, ISO9660, Joliet, UDF, VFAT, NTFS (RO), xBSD UFS (RO), NFS, Samba SMB.

- Systèmes de fichiers non supportés : JFS, XFS, Minix, ROMfs, NTFS (RW), ADFS, Amiga FFS, Apple HFS, BeOS BeFS, BFS, EFS, Compressed ROM CramFS, FreeVxFS, OS/2 HPFS, QNX4 FS, xBSD UFS (RW), NFS 3/4, CIFS, NCP, AFS.



Périphériques divers :

- Périphériques supportés : USB Joysticks, ATI Remote Wonder.

- Périphériques non supportés : Mouse, RAID controllers, PCMCIA cards, DVB cards, Radio adapters.


Installation

La GeeXboX est disponible sous la forme d'un fichier à télécharger.
Ce fichier, de 6 Mo, est au format ISO, il s'agit donc d'une image complète du système d'exploitation et des logiciels constituant la GeeXboX. Il suffit de graver ce fichier sur le support de votre choix, comme par exemple un CD-ROM.

Attention : pour graver ce fichier il faut impérativement utiliser l'option "Graver l'image" de votre logiciel de gravure. Vous obtiendrez alors un CD-ROM permettant d'exécuter la GeeXboX.

La GeeXboX est disponible en deux versions, Française et Anglaise, à vous de choisir celle qui vous convient.

Au moment de la rédaction de ce dossier, la dernière version était la 0.98.5, disponible ici sur notre serveur.

Mais je ne peux que vous conseiller de vous rendre sur le site officiel afin d'y récupérer la dernière version en date.


Pour information, il est également possible d'obtenir un CD de la GeeXboX par voie postale au prix attractif de 2,99 Euros vendu par la société Ikarios, la somme d'un € étant reversée au créateur de la GeeXboX.
Ce CD contient :

  • un CD auto-amorçable avec la dernière version disponible de la GeeXboX.
  • l'ensemble des ISO et sources complètes des versions précédentes.
  • une copie du site Internet.
  • un répertoire avec les images des pochettes pour CD.

A réserver à ceux qui ne s'y connaissent vraiment pas ou alors qui veulent soutenir les développeurs (mais il y a d'autres moyens...).



Remarque : pour ceux qui souhaitent personnaliser leur GeeXboX, il faudra également télécharger le générateur d'ISO GeeXboX (disponible sur le site officiel), qui est un paquetage permettant de modifier la GeeXboX en quelques instants sans avoir à recompiler toutes les sources. Ce générateur permet de créer une image ISO de la GeeXboX prête à être gravée sur n'importe quel média. A réserver aux utilisateurs avertis !
Ce générateur fonctionne sur les systèmes GNU/Linux et Microsoft Windows 98, NT, 2000 et XP.

Démarrage et description de l'interface de la GeeXboX

Passons maintenant aux choses sérieuses !

Une fois le fichier ISO récupéré et gravé sur un CD-ROM par exemple, il suffit de l'insérer dans votre PC puis de redémarrer celui-ci en ayant vérifié avant au niveau de votre bios que vous avez bien sélectionné l'option adéquate pour que le PC démarre sur le CD-ROM avant le disque dur.

Si tout se passe bien, vous devriez avoir ceci :


Image
Chargement de la GeeXboX


Image
Détection des différents composants


Une fois terminé, vous arrivez à l'interface de la GeeXboX.


Note : la GeeXboX dispose par défaut de 4 thèmes principaux.

  • thème classique
  • thème aqua
  • thème movies
  • thème "Open Media Center"


L'interface est constituée de différents menus, assez explicites :

Image


A partir de ce moment, vous pouvez contrôler complètement le système soit via votre clavier, soit via un joystick ou encore à travers une télécommande infrarouge compatible.

Pour naviguer dans le menu de la GeeXboX au clavier, utilisez les flèches Haut et Bas pour vous déplacer entre les différentes options du menu. Les flèches de Droite et Gauche sont respectivement utilisées pour explorer un sous-menu (touche équivalente à "Ok") et en revenir (touche équivalente à "Annuler").


Démarrage et description de l'interface de la GeeXboX - fin

Voici un descriptif détaillé de toutes les options proposées, menus principaux et sous-menus :

  • Ouvrir
    + Lire un fichier ... : ouvre un unique fichier multimédia (Audio ou Vidéo)
    + Lire une liste ... : ouvre une liste de lecture compatible avec le logiciel MPlayer (les fichiers .m3u sont supportés), permettant de lancer une sélection de fichiers multimédias
    +Afficher des images ... : permet d'afficher tout type d'images
    + Lire un VCD / XCD : lance la première piste d'un (S)VCD ou DVD
    + Lire un CD Audio : lance la lecture d'un CD Audio

  • Contrôles
    + Pause : met en pause le film ou la musique
    + Stop :  stoppe la lecture du fichier multimédia en cours
    + Eject : permet d'éjecter le CD-ROM du lecteur.
    + Sélection du chapitre...  : permet de changer dynamiquement de chapitre pour les DVD et fichiers Matroska.
    + Précédent/Suivant : charge le flux Suivant/Précédent qui a été chargé
    + Aller à... : permet de se déplacer vers un autre flux,  piste de VCD ou titre de DVD

Image

  • Options
    + Aspect : permet de changer dynamiquement le ratio de l'image
       - Original : restaure l'image à son aspect original
       - 4:3 :  affiche l'image au format 4:3 (1,33)
       - 16:9 : affiche l'image au format 16:9 (1,78)
       - Cinemascope : affiche l'image au format Cinemascope (2:35)
    + Canal Audio...  : permet de changer dynamiquement le canal audio de sortie
    + Sélection du sous-titre... : permet de changer dynamiquement les sous-titres à afficher
    + Activer la Sortie TV : bascule de la sortie moniteur vers la sortie TV et réciproquement
    + Activer la Sync. Vert. : active ou désactive la synchronisation verticale (utile sur les cartes nVidia)
    + Temps d'affichage des images... : permet de spécifier la durée qu'une image doit rester affichée à l'écran avant la prochaine.
       - Désactiver le défilement : basculer d'une image à l'autre en manuel
       - 1s : basculer d'une image à l'autre à l'intervalle spécifié (1 seconde ici)
       - 3s : idem, mais avec une durée de 3 secondes
       - 5s : idem, mais avec une durée de 5 secondes
       - 10s : idem, mais avec une durée de 10 secondes
       - 15s : idem, mais avec une durée de 15 secondes
       - 30s : idem, mais avec une durée de 30 secondes
       - 1min : idem, mais avec une durée de 1 minute
       - 5min : idem, mais avec une durée de 5 minutes
    + Filtre des fichiers... : donne le choix d'afficher tout type de fichiers ou média uniquement
       - Affichage complet : affiche tous les types de fichiers.
       - Afficher les média uniquement : affiche les types de fichiers média reconnus
    + Info... : affiche l'adresse IP de votre Geexbox

Image

  • Aide : affiche le menu d'aide et les touches permettant de contrôler facilement la GeeXboX

Image

  • Quitter :  éteint l'ordinateur


Utilisation de la télécommande

La GeeXboX peut être contrôlée au moyen d'une télécommande dôtée d'un récepteur infrarouge compatible avec LIRC.

Pour information, la seule télécommande dont le support officiel est assuré est la Remote Wonder du constructeur canadien ATI. Ce modèle est vendu par de nombreuses autres marques.


Remarque : la GeeXboX a été compilée pour supporter la télécommande ATI Remote Wonder. Plus concrètement si vous souhaitez utiliser un autre type de télécommande, vous devrez reconstruire votre propre version de la GeeXboX, en utilisant le générateur d'ISO dont je vous ai parlé précedement
Pour ajouter une télécommande non supportée par la GeeXboX, il faudra reconstruire les sources et modifier le fichier ./packages/lirc/lircd.conf. Veuilez consulter le site web LIRC pour de plus amples détails sur la façon de modifier ce fichier.



Pour ceux qui utilisent une télécommande supportée, voici un aperçu complet de l'association des touches de la Remote Wonder et des actions de la GeeXboX (source : site officiel de la GeeXboX) :


Image

(Cliquez pour agrandir)



Et voici de même pour la télécommande Pinnacle PcTV :


Image

(Cliquez pour agrandir)




Installer la GeeXboX sur un disque dur

Initialement, l'utilisation première de la GeeXboX est d'être un LiveCD, c'est à dire qu'elle est démarrée directement à partir d'un CD-ROM et ce depuis n'importe quel PC.

Mais il est également possible de l'installer sur un autre média comme :

  • un disque dur (IDE, SATA, USB)
  • une carte mémoire Compact Flash
  • une clé USB
  • ...

Si vous souhaitez installer la GeeXboX sur votre disque dur, il vous faudra disposer d'une partition libre existante contenant au moins 8 Mo d'espace disque (16 Mo conseillés si vous souhaitez rajouter des codecs supplémentaires ou autres fonds vidéos).

Remarque : la GeeXboX dispose de son propre outil permettant de créer un multi-boot, mais si vous disposez déjà d'un bootloader il suffit de rajouter manuellement les options nécessaires à ce dernier pour démarrer sur votre partition GeeXboX.


Pourquoi installer la GeeXboX sur un disque dur '

Cela peut-être intéressant si vous ne souhaitez pas chercher à chaque fois votre CD-ROM, ou alors si vous utilisez très régulièrement la GeeXboX. En effet, il sera ainsi très facile de la modifier et de la mettre à jour, l'étape de regénération de l'ISO et de gravure de l'image sur un CR-ROM n'étant pas nécessaire dans ce cas.


Si vous ne disposez pas d'autres systèmes d'exploitation sur votre disque ou si vous n'avez qu'un seul système d'exploitation de type Microsoft Windows, il faudra accepter l'installation du bootloader proposé par la GeeXboX.
Plus concrètement, lors de l'installation, l'installateur GeeXboX va scanner votre disque dur à la recherche d'autres systèmes d'exploitation et les rajouter automatiquement à la liste des systèmes afin de créer automatiquement un multiboot de démarrage.
Une fois ceci fait, vous pourrez choisir de démarrer soit à partir de votre (vos) ancien(s) système(s), soit à partir de la GeeXboX.


Installer la GeeXboX sur votre disque dur :

Il faut tout d'abord booter sur votre CD-ROM GeeXboX. Dès les premiers instants, juste avant de démarrer la GeeXbox, au niveau du prompt IsoLinux "boot:", appuyez sur n'importe quelle touche pour prendre la main, et tapez la commande suivante : install.

Un menu va alors se charger permettant d'installer la GeeXboX sur votre disque dur.

Je ne détaillerai pas trop cette étape, il suffit de suivre les indications fournies :

  • choisissez le disque sur lequel vous désirez installer la GeeXboX.
         Attention, il s'agit d'un système Linux donc les disques hda, hdb, hdc, hdd correspondent aux disques IDE alors que les disques sda, sdb... correspondent aux disques Serial ATA, SCSI ou USB. La lettre 'a' représente le périphérique maître sur le canal IDE 0, et la lettre 'b'  le disque esclave sur le canal IDE 0

  • Une fois le disque sélectionné, l'application cfdisk se lance, permettant de partitionner votre disque (si nécessaire). Utilisez les flèches directionnelles pour choisir la partition vide représentée par le terme "Free Space" et cliquez sur le bouton "New". Choisissez enfin le type de partition que vous souhaitez créer, FAT16, FAT32 ou EXT2/3. Choisissez Type 0B pour un système FAT32, qui est le système que je vous recommande d'installer, surtout si vous désirez  avoir accès aux fichiers de cette partition plus tard depuis un système Windows. Choisissez un Type 82 pour un système de fichier de type EXT, propre à Linux.
    Terminez par la commande Write et enfin Finish.

    Remarque : votre partition peut être de type primaire ou logique, bootable ou non, cela n'aura aucune incidence.

  • Confirmez le choix de la partition, et formatez la si nécessaire.

  • A ce niveau, il vous sera demandé si vous souhaitez installer un amorceur (bootloader). Pour rappel, il s'agit d'un programme permettant de démarrer sur la partition de votre choix et qui vous donnera donc accès soit à votre partition GeeXboX, soit à vos autres partitions systèmes (Windows, Linux,...). Par défaut, deux bootloaders sont proposés, GRUB et SysLinux. Je vous conseille d'utiliser GRUB, bien plus complet que SysLinux. SysLinux est à réservé en cas de problème de compatibilité.

    Remarque : si vous disposez déjà d'un bootloader, inutile de le réinstaller, il suffit de rajouter manuellement les options nécessaires à ce dernier pour démarrer sur votre partition GeeXboX.




Visionner du contenu multimédia directement sur Internet

Il est en effet possible de fournir un accès internet à votre GeeXboX.

Pour cela, il faut que vous disposiez au préalable d'une connexion internet, ainsi que d'une passerelle ou d'un routeur.

Pour cela, il suffit de modifier un fichier de configuration de la GeeXboX, en lui indiquant l'adresse IP de votre passerelle internet.

Il faut donc modifier le fichier /etc/network en indiquant directement votre adresse IP entre les deux guillemets :


GATEWAY="" # Gateway IP


Remarque : si vous disposez d'un serveur DHCP (attribution automatique d'une adresse IP), laissez comme paramètre les deux guillemets vides "" sans rien préciser dedans, la connexion s'effectuera automatiquement.


Voila, c'est tout !

Maintenant, il suffit de vous créer une liste de lecture contenant les adresses internet de flux audio ou vidéo, ces derniers seront alors visionnés automatiquement à partir de votre GeeXboX.

Modifications diverses

Modification de la configuration WiFi :

A partir de la version 0.97 de la GeeXboX, il est en effet possible d'utiliser un réseau WiFi.

Par defaut, le système tente de détecter automatiquement votre configuration réseau.
Problème, si votre PC dispose d'une carte réseau ethernet classique et également d'une carte WiFi, seule cette dernière sera configurée.

Il est cependant possible de modifier ceci, au niveau du fichier /etc/network, afin d'y configurer vos paramètres réseaux.

4 lignes sont relatives aux cartes sans-fils :

  • PHY_TYPE="auto" # Network physical type (auto|ethernet|wifi)
  • WIFI_MODE="managed" # Wifi working mode (managed|ad-hoc)
  • WIFI_WEP="" # Wifi WEP key
  • WIFI_ESSID="any" # Wifi SSID

Il est ainsi possible de conserver la détection automatique "auto", ou de forcer l'activation du controleur ethernet "ethernet" ou WiFi "wifi".

Vous pouvez également choisir entre le mode "managed" et le mode de communication dit "ad-hoc" et définir à la fois votre clé WEP et le SSID de votre réseau (valeurs à préciser entre les guillemets).



Modification de la configuration du réseau ethernet :


Le support réseau de la plupart des cartes ethernet est disponible depuis la version 0.90-4, ainsi que le support du protocole Samba permettant d'assurer les partages avec des systèmes Windows.

La GeeXboX possède de plus un client DHCP qui permet de configurer automatiquement votre carte réseau.
Cependant, si vous ne possédez pas de réseau DHCP, il vous est possible de modifier le fichier /etc/network, pour préciser vos propres paramètres réseau  :

  • HOST="" # GeeXboX IP ("" for DHCP)
  • SMB_USER="SHARE" # User Login ("" for none)
  • SMB_PWD="" # User Password ("" for none)

Il est ainsi possible de modifier l'adresse IP ainsi que le login et mot de passe des partages Samba.

Remarque : à chaque démarrage de la GeeXboX, cette dernière recherche automatiquement la présence d'ordinateurs distants sur un même domaine, et essaiera de "monter" tous les partages Windows disponibles.
Faîtes donc attention à ce que ces ordinateurs soient bien configurés avec un même nom de domaine, ceci afin d'évitez des problèmes de reconnaissance.

Conclusion

Image


En conclusion, nous pouvons souligner deux points qui me semblent importants.

Tout d'abord que la GeeXboX est une solution extrêmement simple et facile à mettre en place pour visionner n'importe quel fichier vidéo ou audio sur n'importe quel PC.
Une fois gravée sur un CD-ROM, ce qui ne demande que quelques minutes, vous pouvez même l'emmener avec vous, et visionner immédiatement les films contenus sur les PC de vos amis, et ce sans avoir à modifier quoi que ce soir sur leurs PC.
Avec son pilotage au clavier, ou mieux, à la télécommande, elle apporte tout ce que l'on peut désirer d'une véritable platine multimédia.

Le deuxième attrait de la GeeXboX est, incontestablement, sa personnalisation.
Basée sur un ensemble de logiciels libres, il est en effet possible de tout modifier, de la configuration de l'interface aux menus, en passant par le support de nouveaux codecs audio ou vidéo, ou encore en rajoutant le support de  votre télécommande.
Cette utilisation est sans conteste réservée aux plus bidouileurs d'entre vous, mais les outils sont très simples à utiliser et permettent d'effectuer les modifications sans trop de soucis.

Enfin, n'oublions pas que la GeeXboX présente des fonctionnalités qui en font plus qu'une simple platine multimédia, comme la possibilité de se connecter à internet et de visionner directement des flux vidéo/audio, comme la gestion des réseaux ethernet ou WiFi, comme...


Bref, nous pouvons souhaiter une belle et longue vie à cette platine multimédia qui, inconstestablement, constitue aujourd'hui la meilleure platine multimédia disponible au niveau logiciel.


  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
anonymat Hors ligne Vétéran avatar 1469 points
Le #169244
"Petite particularité, vous pouvez démarrer directement ce programme à partir d'un CD, DVD, clé USB (...)"
Pas trouvé d'infos pour booter la GeeXboX sur une clé USB, même sur le site officiel ou en cherchant sur Google.
Quelqu'un a déjà réussi ' merci.
farscape Hors ligne Héroïque avatar 612 points
Le #169306
Bonjour à tous,

j'ai un ptit probleme au sujet de l'installation sur disque dur

j'ai win xp et linux, quand j'installe geexbox sur un dur, le multiboot au demarrage ne detecte que win xp et deux geexbox mais pas de linux.

Voilà si vous pouvez m'aidez
merci
baboon Hors ligne Héroïque avatar 825 points
Le #169315
Excellent dossier !

Pour anonymat et farscape je vous recommande de poser vos questions sur le site officiel de GeexBox dans leur rubrique forums. Ils ont des forums en français : http://geexbox.org/forum/.

Bon courage, j'ai regardé vite fait ils semblent parler de vos différents problèmes (boot usb et installation sur DD), peut être y a-t-il déjà des solutions... Je vous laisse voir !

Mon sentiment tout de même pour Farscape, je pense qu'il ne faut pas installer le multiboot de geexbox, mais essayer plutôt de faire reconnaitre l'installation de ton geexbox par le gestionnaire de boot que ton linux à du installer... Enfin j'suis pas très fort pour tout ça !
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire