Une Brigade numérique pour la gendarmerie

Le par Jérôme G.  |  6 commentaire(s)
Brigade-numerique

Il est d'ores et déjà fait allusion à une sorte de hotline. La Brigade numérique sera officiellement inaugurée aujourd'hui.

En début de mois, le gouvernement a lancé la nouvelle Police de Sécurité du Quotidien. Dans le cadre de ce dispositif, le ministre de l'Intérieur va lancer officiellement cet après-midi la Brigade numérique.

Installée à Rennes mais accessible partout et à compétence nationale, cette plateforme avec une vingtaine de gendarmes sera ouverte 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, avec un service proposé dans plusieurs langues (français, anglais, italien et allemand).

Depuis l'ordinateur, le smartphone ou la tablette, elle proposera un espace d'orientation et de renseignement aux internautes, et offrira des services du type de ceux d'une brigade territoriale.

" Elle a pour objectif d'offrir les mêmes services qu'une unité territoriale classique : accueillir le public, renseigner, informer et orienter l'usager vers la plateforme la plus adaptée ", peut-on lire sur Gend'info.

Pas question de se substituer au numéro d'appel d'urgence 17 (ou 112). La communication avec les usagers pourra se faire à travers un formulaire de contact et une fenêtre de messagerie instantanée sur le site web de la gendarmerie, Messenger de Facebook ou par le biais de messages privés sur Twitter. En fonction des demandes, un délai de réponse ne devrait pas dépasser 24 heures.

En matière de services dématérialisés pour une police et gendarmerie connectées, les pré-plaintes en ligne ont été étendues en début d'année aux faits de discriminations. Au printemps, une plateforme de signalement des faits de violences sexuelles et sexistes sera ouverte. En outre, il y a un projet de dépôt de plainte en ligne pour les escroqueries sur Internet.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Safirion offline Hors ligne VIP icone 40358 points
Le #2002512
C'est pas mal ça de pouvoir contacter la police sur Messenger

J'espère qu'ils seront réactifs.
Anonyme
Le #2002516
Comment ils font pour passer les menottes au suspect ?

Ils envoient les menottes par mail ?
Anonyme offline Hors ligne Vétéran avatar 1966 points
Le #2002517
yves64 a écrit :

Comment ils font pour passer les menottes au suspect ?

Ils envoient les menottes par mail ?


J'imagine qu'il y a un contact avec les brigades d'intervention et que ceux qui sont au service de collecte font le tri pour savoir laquelle il faut éventuellement faire intervenir. Tu crois pas ?
RedShader offline Hors ligne Vétéran icone 1583 points
Le #2002518
yves64 a écrit :

Comment ils font pour passer les menottes au suspect ?

Ils envoient les menottes par mail ?


"Pas question de se substituer au numéro d'appel d'urgence 17"
kerlutinoec away Absent VIP icone 13495 points
Le #2002519
Hier ma mère a reçu une arnaque par mail (avec lien à cliquer) puis affichage d'un page avec un numéro à appeler pour "débloquer l'ordinateur". Le mec ne s'est même pas fait chier : il a mis un numéro local en France (04 65 43 00 25) ! C'est dire la crainte de la police que ces arnaqueurs peuvent avoir !
skynet offline Hors ligne VIP icone 80950 points
Le #2002567
kerlutinoec a écrit :

Hier ma mère a reçu une arnaque par mail (avec lien à cliquer) puis affichage d'un page avec un numéro à appeler pour "débloquer l'ordinateur". Le mec ne s'est même pas fait chier : il a mis un numéro local en France (04 65 43 00 25) ! C'est dire la crainte de la police que ces arnaqueurs peuvent avoir !


Après on peut tomber sur des escrocs complètement débiles, c'est pas exclu
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire