Google accusé du vol de paroles avec du code Morse comme preuve

Le par Jérôme G.  |  10 commentaire(s)
karaoke

Pour Genius, le moteur de recherche Google fait du copier-coller de ses paroles de chansons. Une preuve est apportée avec la reproduction de séquences d'apostrophes converties en code Morse. Google se défend.

Avec une requête portant sur le titre d'une chanson, le moteur de recherche Google peut proposer dans les résultats une carte d'information dans laquelle les paroles sont affichées. Genius (Genius.com) accuse Google d'afficher des paroles copiées sur son site. Une reproduction qui viole ses conditions d'utilisation.

google-lyrics
Genius se présente comme la plus grande encyclopédie musicale au monde et une plateforme d'annotation des paroles. Pour confondre Google, le Wall Street Journal rapporte que Genius a eu recours à un tatouage numérique (watermark) singulier.

Le site a ainsi utilisé des séries d'apostrophes droites et courbes alternées dans les paroles de certaines chansons qu'il héberge. Une alternance dans le même ordre pour chaque chanson. Les deux types d'apostrophes ont été converties en points et tirets utilisés dans le code Morse afin d'épeler les mots " Red Handed ". Autrement dit… les mains dans le sac ou pris en flagrant délit.

Google rejette les accusations de vol et explique que les paroles affichées par le moteur de recherche ne sont pas créées par ses soins, mais issues de diverses sources avec des partenaires et font l'objet de licences.

Néanmoins, Google précise qu'une enquête sera menée et des accords avec des partenaires pourraient prendre fin s'ils " n'ont pas respecté les bonnes pratiques. "

Le Wall Street Journal écrit que comme Genius n'est pas lui-même le propriétaire des paroles, une éventuelle plainte en justice pourrait ne pas aboutir.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #2067788
Ha ha ha .... bravo Genius
FRANCKYIV away Absent VIP icone 54444 points
Premium
Le #2067794
Le Wall Street Journal écrit que comme Genius n'est pas lui-même le propriétaire des paroles, une éventuelle plainte en justice pourrait ne pas aboutir.

Tu m'étonnes
jacob13 offline Hors ligne VIP icone 6356 points
Le #2067807
FRANCKYIV a écrit :

Le Wall Street Journal écrit que comme Genius n'est pas lui-même le propriétaire des paroles, une éventuelle plainte en justice pourrait ne pas aboutir.

Tu m'étonnes


Par contre c'est du parasitisme ,puni par la loi.
https://www.20minutes.fr/societe/2541743-20190617-beziers-ville-condamnee-parasitisme-envers-artiste
Anonyme offline Hors ligne Vétéran avatar 2136 points
Le #2067821
Voler un voleur c'est voler quand même donc punissable.
zorglub123 offline Hors ligne Vénéré avatar 3235 points
Le #2067822
et toujours la même excuse/défense:

"C'est pas moi..."

- c'est le prestataire
- c'est le stagiaire
- un employé malveillant
- un employé récemment viré (ce serait le même que le précédent que ça métonnerait pas...)
- je m'ai fait piraté mon site/mail/compte fb/twitter, etc...

('rayer les mentions inutiles)
skynet offline Hors ligne VIP icone 83129 points
Le #2067824
zorglub123 a écrit :

et toujours la même excuse/défense:

"C'est pas moi..."

- c'est le prestataire
- c'est le stagiaire
- un employé malveillant
- un employé récemment viré (ce serait le même que le précédent que ça métonnerait pas...)
- je m'ai fait piraté mon site/mail/compte fb/twitter, etc...

('rayer les mentions inutiles)


Non, ces enfoirées utilisent maintenant la méthode bien connue (et qui fonctionne)

"Il vaut mieux avoir à demander pardon que demander l'autorisation"

C'est comme ça qu'ils avancent bien plus vite que même les lois les encadrant.
Anonyme offline Hors ligne Vétéran avatar 2136 points
Le #2067828
skynet a écrit :

zorglub123 a écrit :

et toujours la même excuse/défense:

"C'est pas moi..."

- c'est le prestataire
- c'est le stagiaire
- un employé malveillant
- un employé récemment viré (ce serait le même que le précédent que ça métonnerait pas...)
- je m'ai fait piraté mon site/mail/compte fb/twitter, etc...

('rayer les mentions inutiles)


Non, ces enfoirées utilisent maintenant la méthode bien connue (et qui fonctionne)

"Il vaut mieux avoir à demander pardon que demander l'autorisation"

C'est comme ça qu'ils avancent bien plus vite que même les lois les encadrant.


Méthode qui marche quand tu as beaucoup d'argent uniquement Si on ne veut pas que ces "enfoirés" utilisent ces méthodes il ne faut donc pas les financer en consommant leurs produits.

Il y a une schizophrénie latente sur GNT (avec des postures du genre "je déteste les pratiques des géants du numérique que j'appelle des "enfoirés" mais je consomme leurs produits" .... comme si c'était impossible de vivre sans ....).
Ulysse2K offline Hors ligne VIP icone 48711 points
Le #2067875
doudou971 a écrit :

Voler un voleur c'est voler quand même donc punissable.


Et si on revole le voleur qui a volé ? C'est prévu dans la loi ?
Inutile, je suis déjà en vitesse supraluminique (ta mère) ...
Anonyme offline Hors ligne Vétéran avatar 2136 points
Le #2067897
Ulysse2K a écrit :

doudou971 a écrit :

Voler un voleur c'est voler quand même donc punissable.


Et si on revole le voleur qui a volé ? C'est prévu dans la loi ?
Inutile, je suis déjà en vitesse supraluminique (ta mère) ...


Bon vol alors
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire