Google Assistant plus futé que Cortana, Alexa et Siri ?

Le par  |  10 commentaire(s)
Google-Assistant

En tout cas pour des réponses factuelles à des questions d'utilisateurs, Google Assistant semble encore avoir de l'avance.

Agence de marketing numérique basée aux États-Unis, Stone Temple mène une étude sur les assistants vocaux d'appareils et l'évaluation de certaines de leurs capacités. En l'occurrence, l'accent est mis sur leur aptitude à fournir des réponses directes à des questions spécifiques des utilisateurs.

Il s'agit donc essentiellement de la capacité à proposer des réponses factuelles. L'aide pour par exemple réserver un restaurant n'est pas prise en compte. Ces réponses peuvent provenir de bases de données comme le Knowledge Graph de Google, ou être extraites de sites web tiers.

Pour la dernière édition de l'étude, les appareils en présence sont en rapport avec Alexa (Amazon), Cortana (Microsoft) sur l'enceinte connectée Invoke, Google Assistant sur Google Home et sur smartphone, et Siri (Apple).

Le test porte sur près de 5 000 questions. Les mêmes questions sont posées aux assistants dits intelligents afin de déterminer lequel répond de la manière la plus correcte. Le test détermine si l'assistant répond verbalement, combien de fois il ne comprend pas la requête, s'il tente de répondre mais se trompe...

Les principaux résultats sont résumés dans le graphique ci-dessous. Google Assistant tente le plus grand nombre de réponses et obtient le plus grand nombre de réponses correctes. Toutefois, Google Assistant fait étrangement mieux sur smartphone qu'avec Google Home.

Stone-Temple-assistants-personnels-2018Tentatives de réponses / Réponses complètes et correctes

Derrière Google Assistant arrive Cortana. Alexa et surtout Siri accusent du retard sur leurs concurrents. Un point intéressant est une comparaison de l'évolution par rapport au test de 2017 (où Google Assistant sur smartphone n'avait pas été testé).

Tous les assistants ont progressé sur le nombre de tentatives de réponse. La progression est particulièrement notable pour Alexa.

Stone-Temple-assistants-personnels-2018-vs-2017-tentatives-reponses
2017 vs 2018 : tentatives de réponse

Sur l'exactitude des réponses, Cortana est le seul assistant a connaître une progression. C'est moins bon pour les autres, même s'il s'agit davantage de réponses incomplètes et pas nécessairement fausses.

Stone-Temple-assistants-personnels-2018-vs-2017-reponses-correctes
2017 vs 2018 : réponses complètes et correctes

D'autres résultats de l'étude sont disponibles ici. Pour Stone Temple, Google Assistant sur smarpthone est le leader, mais Cortana n'est plus très loin en seconde position. Tout deux sont aussi les plus enclins à puiser dans des extraits de sites web.

En un an, c'est Alexa qui a la plus progressé. Siri reste en retrait mais progresse également. Une simple question de big data ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2011508
tout le monde le sais , google a la plus grosse c'est pour ça qu'il ce fait frotté de près par cortana mais quelle gourmande celle la vue la taille et le poids du paquet ..du big data ..hein ! ni voyez aucun ambiguïté
Anonyme
Le #2011509
boznake a écrit :

tout le monde le sais , google a la plus grosse c'est pour ça qu'il ce fait frotté de près par cortana mais quelle gourmande celle la vue la taille et le poids du paquet ..du big data ..hein ! ni voyez aucun ambiguïté


Google a la plus grosse quoi ?


Le #2011527
sebou a écrit :

boznake a écrit :

tout le monde le sais , google a la plus grosse c'est pour ça qu'il ce fait frotté de près par cortana mais quelle gourmande celle la vue la taille et le poids du paquet ..du big data ..hein ! ni voyez aucun ambiguïté


Google a la plus grosse quoi ?




barre !

regarde les graphiques
Le #2011533
Si vous dites "T'es vraiment con pour une IA" ! Elles vous répondront respectivement :

1. Siri : "Et bien ma prochaine mise à jour ne sera plus gratuite alors !"
2. Cortana : "Je suis triste, tu vas me faire planter de chagrin"
3. Google : "Con toi-même !"
Le #2011537
Ulysse2K a écrit :

Si vous dites "T'es vraiment con pour une IA" ! Elles vous répondront respectivement :

1. Siri : "Et bien ma prochaine mise à jour ne sera plus gratuite alors !"
2. Cortana : "Je suis triste, tu vas me faire planter de chagrin"
3. Google : "Con toi-même !"



Le #2011538
Les moteurs d'IA sont tous les mêmes, il n'y a pas eu de grand chamboulement ces dernières années en terme d'algo. Ce qui fait la différence c'est la donnée (résultat d'une collecte massive et bien hiérarchisée) sur laquelle s'appuie le moteur et qui permet une phase d'apprentissage de qualité permettant au moteur de fournir des résultats pas trop incohérents.

Il n'est donc pas étonnant de voir Microsoft juste derrière Google. Amazon a clairement très bien collecté ces dernières années pour avoir de tels résultats. C'est inquiétant de se dire qu'aucune startup française ne pourra exister avant longtemps vu qu'aucune ne dispose d'une telle collecte généreusement offerte par les "nothing to hide".

Une interview très intéressante qui rentre plus en détail sur le problème de dépendance aux outils américains et sur (je cite) une "nouvelle forme d'esclavagisme" à cause de la collecte "consentie" par les européens:

https://thinkerview.com/cedric-villani-intelligence-artificielle-perspectives-futures/
Le #2011549
delbre a écrit :

Les moteurs d'IA sont tous les mêmes, il n'y a pas eu de grand chamboulement ces dernières années en terme d'algo. Ce qui fait la différence c'est la donnée (résultat d'une collecte massive et bien hiérarchisée) sur laquelle s'appuie le moteur et qui permet une phase d'apprentissage de qualité permettant au moteur de fournir des résultats pas trop incohérents.

Il n'est donc pas étonnant de voir Microsoft juste derrière Google. Amazon a clairement très bien collecté ces dernières années pour avoir de tels résultats. C'est inquiétant de se dire qu'aucune startup française ne pourra exister avant longtemps vu qu'aucune ne dispose d'une telle collecte généreusement offerte par les "nothing to hide".

Une interview très intéressante qui rentre plus en détail sur le problème de dépendance aux outils américains et sur (je cite) une "nouvelle forme d'esclavagisme" à cause de la collecte "consentie" par les européens:

https://thinkerview.com/cedric-villani-intelligence-artificielle-perspectives-futures/


"C'est inquiétant de se dire qu'aucune startup française ne pourra exister avant longtemps vu qu'aucune ne dispose d'une telle collecte généreusement offerte par les "nothing to hide"."

C'est à la fois triste pour nous (de ne pas avoir notre IA à la hauteur), en même temps le RGPD nous protège de tout ça, y compris des sociétés américaines qui devront l'appliquer.
Pas facile cette histoire, car l'IA ne se programme pas, elle apprend, et il lui faut des données....
Le #2011597
skynet a écrit :

delbre a écrit :

Les moteurs d'IA sont tous les mêmes, il n'y a pas eu de grand chamboulement ces dernières années en terme d'algo. Ce qui fait la différence c'est la donnée (résultat d'une collecte massive et bien hiérarchisée) sur laquelle s'appuie le moteur et qui permet une phase d'apprentissage de qualité permettant au moteur de fournir des résultats pas trop incohérents.

Il n'est donc pas étonnant de voir Microsoft juste derrière Google. Amazon a clairement très bien collecté ces dernières années pour avoir de tels résultats. C'est inquiétant de se dire qu'aucune startup française ne pourra exister avant longtemps vu qu'aucune ne dispose d'une telle collecte généreusement offerte par les "nothing to hide".

Une interview très intéressante qui rentre plus en détail sur le problème de dépendance aux outils américains et sur (je cite) une "nouvelle forme d'esclavagisme" à cause de la collecte "consentie" par les européens:

https://thinkerview.com/cedric-villani-intelligence-artificielle-perspectives-futures/


"C'est inquiétant de se dire qu'aucune startup française ne pourra exister avant longtemps vu qu'aucune ne dispose d'une telle collecte généreusement offerte par les "nothing to hide"."

C'est à la fois triste pour nous (de ne pas avoir notre IA à la hauteur), en même temps le RGPD nous protège de tout ça, y compris des sociétés américaines qui devront l'appliquer.
Pas facile cette histoire, car l'IA ne se programme pas, elle apprend, et il lui faut des données....


On pourrait faire un truc comme ça, qui n'exploite pas les données dans un bt commercial et qui respecte le RGPD, mais comme les données ne sont plus exploitées et qu'il n'y a que la vente dudit matériel qui rapporte, ben là ça n'intéresse plus personne... Enfin c'est comme ça que je vois le truc.
Le #2011599
Subutox a écrit :

skynet a écrit :

delbre a écrit :

Les moteurs d'IA sont tous les mêmes, il n'y a pas eu de grand chamboulement ces dernières années en terme d'algo. Ce qui fait la différence c'est la donnée (résultat d'une collecte massive et bien hiérarchisée) sur laquelle s'appuie le moteur et qui permet une phase d'apprentissage de qualité permettant au moteur de fournir des résultats pas trop incohérents.

Il n'est donc pas étonnant de voir Microsoft juste derrière Google. Amazon a clairement très bien collecté ces dernières années pour avoir de tels résultats. C'est inquiétant de se dire qu'aucune startup française ne pourra exister avant longtemps vu qu'aucune ne dispose d'une telle collecte généreusement offerte par les "nothing to hide".

Une interview très intéressante qui rentre plus en détail sur le problème de dépendance aux outils américains et sur (je cite) une "nouvelle forme d'esclavagisme" à cause de la collecte "consentie" par les européens:

https://thinkerview.com/cedric-villani-intelligence-artificielle-perspectives-futures/


"C'est inquiétant de se dire qu'aucune startup française ne pourra exister avant longtemps vu qu'aucune ne dispose d'une telle collecte généreusement offerte par les "nothing to hide"."

C'est à la fois triste pour nous (de ne pas avoir notre IA à la hauteur), en même temps le RGPD nous protège de tout ça, y compris des sociétés américaines qui devront l'appliquer.
Pas facile cette histoire, car l'IA ne se programme pas, elle apprend, et il lui faut des données....


On pourrait faire un truc comme ça, qui n'exploite pas les données dans un bt commercial et qui respecte le RGPD, mais comme les données ne sont plus exploitées et qu'il n'y a que la vente dudit matériel qui rapporte, ben là ça n'intéresse plus personne... Enfin c'est comme ça que je vois le truc.


Je souhaite vraiment qu'ils t'entendent !!
Le #2011626
skynet a écrit :

delbre a écrit :

Les moteurs d'IA sont tous les mêmes, il n'y a pas eu de grand chamboulement ces dernières années en terme d'algo. Ce qui fait la différence c'est la donnée (résultat d'une collecte massive et bien hiérarchisée) sur laquelle s'appuie le moteur et qui permet une phase d'apprentissage de qualité permettant au moteur de fournir des résultats pas trop incohérents.

Il n'est donc pas étonnant de voir Microsoft juste derrière Google. Amazon a clairement très bien collecté ces dernières années pour avoir de tels résultats. C'est inquiétant de se dire qu'aucune startup française ne pourra exister avant longtemps vu qu'aucune ne dispose d'une telle collecte généreusement offerte par les "nothing to hide".

Une interview très intéressante qui rentre plus en détail sur le problème de dépendance aux outils américains et sur (je cite) une "nouvelle forme d'esclavagisme" à cause de la collecte "consentie" par les européens:

https://thinkerview.com/cedric-villani-intelligence-artificielle-perspectives-futures/


"C'est inquiétant de se dire qu'aucune startup française ne pourra exister avant longtemps vu qu'aucune ne dispose d'une telle collecte généreusement offerte par les "nothing to hide"."

C'est à la fois triste pour nous (de ne pas avoir notre IA à la hauteur), en même temps le RGPD nous protège de tout ça, y compris des sociétés américaines qui devront l'appliquer.
Pas facile cette histoire, car l'IA ne se programme pas, elle apprend, et il lui faut des données....


A l'instar des ricains, notre intelligence naturelle ne doit pas être suppléée par une artificielle

Sans rire. Le mot intelligence est vraiment subjectif et souvent galvaudé. On fait un amalgame avec un tas de notions différentes :
- Possibilités cognitives proches du raisonnement humain
- Possibilité de création en partant d'une idée et non d'un besoin
- Possibilité de produire des émotions
- Empathie, etc ...

Alors que finalement, ces programmes d'analyse ne sont qu'une version améliorée de notre "bête" terminal GPS (résultats calculés en temps réel sur des contraintes et des variables sans cesse changeantes + mémorisation de la solution la plus optimale). C'est le volume de données traitées pour "l’apprentissage" qui change finalement.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme