Google publie un doodle musical piloté par l'IA

Le par  |  0 commentaire(s)
google-doodle-bach

Le premier doodle (logo spécial) de Google piloté par l'intelligence artificielle. Une démonstration de machine learning pour rendre un hommage baroque à Jean-Sébastien Bach.

Google a décidé de rendre un hommage au compositeur allemand Jean-Sébastien Bach à l'approche de l'anniversaire de sa naissance il y a désormais 334 ans. C'est comme souvent par l'entremise d'un doodle que cela se passe.

Proposé en page d'accueil du moteur de recherche Google, ce logo spécial prend la forme d'une animation interactive musicale afin de composer à la manière de Bach. Quelques notes à déposer sur une partition et c'est un petit morceau que ne renierait pas le célèbre compositeur.

Un peu de magie, mais c'est surtout (et avant tout) une occasion supplémentaire pour Google de mettre en avant ses efforts en matière d'intelligence artificielle et machine learning. Ce doodle est ainsi présenté comme le premier piloté par l'IA.

" 306 compositions de Bach ont été analysées pour apprendre à cette machine à identifier des séquences et à créer des harmonies à partir de vos notes ", peut-on lire après appui sur un bouton " Harmoniser. "

google-doodle-bach
Cette intelligence artificielle qui est évoquée repose donc sur de l'apprentissage automatique avec un entraînement grâce à 306 chorals de Bach. Des séquences sont identifiées pour prédire la suite à donner (harmoniser la mélodie) sur la base de modèles et obtenir ainsi un style baroque qui fait mouche à tous les coups.

Ce doodle particulier a été développé avec le concours des équipes de Google Magenta et Google PAIR. Respectivement, elles explorent le rôle du machine learning dans les processus de création musicale et artistique, et pour étudier la manière dont les humains interagissent avec l'IA (People plus AI Research).

Un billet de blog technique et scientifique est consacré au modèle de machine learning (baptisé Coconet) derrière le doodle de Bach. TensorFlow.js (bibliothèque de machine learning TensorFlow en JavaScript) permet une exécution du machine learning dans le navigateur. Le cas échéant, cela peut aussi se faire côté serveur.

Le doodle restera en ligne aujourd'hui et demain. Ultérieurement, il pourra être retrouvé dans la galerie des doodles de Google. Bach ou pas Bach ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme