Google Maps : une carte pour les véhicules polluants et les zones à faible émission

Le par Mathieu M.  |  0 commentaire(s)
Google maps

Google Maps va prochainement proposer de nouvelles cartes aux utilisateurs et mettre en valeur les zones à faible émission afin d'alerter les conducteurs de véhicules trop polluants.

Google va prochainement proposer un nouveau calque à destination de son service Maps. Le module de cartographie devrait ainsi mettre en avant les différentes zones à faibles émissions qui sont interdites à certaines catégories de véhicules.

Ces ZFE sont en place dans plusieurs pays depuis quelques années déjà et notamment en France, elles entrent en relation avec la controversée vignette Crit'Air déclinée en 6 versions en fonction de l'ancienneté du véhicule et par extension de l'estimation de son niveau de pollution.

Google maps

Certaines ZFE impliquent ainsi l'obtention d'une vignette de catégorie 1 à 3 pour se déplacer, notamment dans certains centres-ville, les véhicules ne disposant pas de vignette ou d'une note supérieure pouvant faire l'objet d'une amende.

L'objectif est de limiter la pollution des zones denses afin de limiter l'effet de serre au-dessus des grandes agglomérations et de préserver également la qualité de l'air pour les habitants.

Ce sont ces zones qui seront prochainement mises en valeur sur Google Maps, ce qui devrait permettre de mieux planifier ses déplacements ou de prendre connaissance des restrictions lors de voyages avant de se retrouver bloqué.

Dans un premier temps, l'outil de Google visera surtout à sensibiliser les utilisateurs, mais à l'avenir l'outil pourra également proposer aux utilisateurs d'éviter ces zones et d'adapter ainsi leur trajet.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
tmtisfree offline Hors ligne VIP icone 5606 points
Le #2138978
« L'objectif est de limiter la pollution des zones denses afin de limiter l'effet de serre au-dessus des grandes agglomérations et de préserver également la qualité de l'air pour les habitants. »

MegaLOL pour cette triplette d'âneries pseudo-scientifiques en 1 seule phrase !!!

1/ la « pollution » n'a rien à voir avec « l'effet de serre », sinon on devrait abattre les arbres, animaux et humains tous coupables d'émissions diverses et variées ;
2/ le mal nommé « effet de serre » (qui fonctionne en réalité par inhibition de la convection, mais passons) est, selon le GIEC, un effet global : les températures généralement plus élevées relevées en milieu urbain sont dues à d'autres choses (bien documentées) que la « pollution » ou « l'effet de serre » ;
3/ on n'a jamais démontré (lire mis en évidence un lien de causalité directe) que le niveau de qualité de l'air avait un quelconque rapport avec la santé des urbains.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire