Google renforce Chrome pour résister aux attaques quantiques

Le par Mathieu M.  |  26 commentaire(s)
Chrome-Android-logo

Google prépare l'avenir et son navigateur Chrome adoptera prochainement un algorithme de chiffrement post-quantique côté serveurs.

Ils ne sont accessibles qu'au stade expérimental, les ordinateurs quantiques représentent toutefois l'avenir de l'informatique. Plus puissantes que n'importe quel ordinateur jamais créé, ces plateformes devraient se multiplier dans les années à venir, et Google prend déjà des mesures de sécurité.

Avec la démocratisation des ordinateurs quantiques, les systèmes de chiffrement les plus complexes seront rapidement rendus obsolètes, à commencer par le chiffrement TLS. Un ordinateur quantique pourra ainsi assez facilement briser toutes les clés de chiffrement afin de déchiffrer l'ensemble des communications d'un réseau... Ils deviendront ainsi les outils parfaits des cybercriminels et agences souhaitant récupérer des données personnelles qu'il s'agisse de cibles précises ou d'un échantillon d'utilisateurs plus large.

Processeur-quantique

Malgré tout, les experts en sécurité s'activent, et les algorithmes de chiffrement résistants voient progressivement le jour. C'est d'ailleurs un de ces algorithmes, spécialement conçus pour parer aux attaques quantiques qui d'invite dans Chrome sous le nom de "New Hope".

Cet algorithme vient s'ajouter à ceux déjà en place dans Chrome et qui gèrent les clés de connexion aux services de Google. Les pirates devront donc s'attaquer non pas un, mais au moins à deux algorithmes.

Google annonce déjà que la durée de vie de New Hope est limitée et qu'un nouvel algorithme est prévu en remplacement d'ici deux ans. L'évolution de l'informatique quantique poussera ainsi le chiffrement à se renforcer et à s'adapter.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1910017
Gros pipotron marketing de Google !
Ulysse2K away Absent VIP icone 47275 points
Le #1910018
"Avec la démocratisation des ordinateurs quantiques," Ce n'est pas parce qu'on en parle plus souvent qu'ils se "démocratisent" et surtout... Qu'ils soient opérationnels. A ce que je sache, on en est toujours aux balbutiements et aux prototypes expérimentaux
iFlo59 online Connecté VIP icone 30783 points
Premium
Le #1910027
C'est bien beau de parler des ordinateurs Quantiques, de sa protection, de chrome etc... pour le moment il n'est pas accessible au grand public
Anonyme
Le #1910028
iFlo59 a écrit :

C'est bien beau de parler des ordinateurs Quantiques, de sa protection, de chrome etc... pour le moment il n'est pas accessible au grand public


Oui, enfin, pour casser un chiffrement asymétrique qui n'est pas résistant aux ordinateurs quantiques, pas besoin que tout le monde en ait un : il suffit qu'un seul ordinateur quantique avec suffisamment de qbits existe.

Ici, ça reste du baratin marketting (surtout le titre de l'article...), mais ça a le mérite de contribuer à faire bouger les choses. Parce que pour l'instant, en chiffrement asymétrique post-quantique, on n'a pas grand chose et surtout rien d'utilisable par le grand public. Par exemple, même dans GnuPG il y a que dalle (pire encore, les dernières versions ne supportent même plus les très grosses clés RSA).
Safirion offline Hors ligne VIP icone 40305 points
Le #1910041
iFlo59 a écrit :

C'est bien beau de parler des ordinateurs Quantiques, de sa protection, de chrome etc... pour le moment il n'est pas accessible au grand public


Tu peux accèder gratuitement à un ordi quantique grâce à site afin de tester des programmes dessus je crois, donc si, c'est déjà utilisable pour la recherche.

Sinon, une bonne chose de prévoir des algo de chiffrement résistant au cassage des ordi quantiques
Truffor offline Hors ligne Vénéré icone 4310 points
Le #1910043
Ben dès lors qu'un autre pays se dote d'un gros ordi quantique, des mesures de sécurité s'imposent. Et si la NSA se dote d'un ordi quantique, même les boîtes US ont plutôt intérêt à vite se protéger...
Safirion offline Hors ligne VIP icone 40305 points
Le #1910052
Truffor a écrit :

Ben dès lors qu'un autre pays se dote d'un gros ordi quantique, des mesures de sécurité s'imposent. Et si la NSA se dote d'un ordi quantique, même les boîtes US ont plutôt intérêt à vite se protéger...


Tout à fait, osef que le grand publique ait ou non accès aux ordi quantique, si les gouvernement y ont accès, c'est jackpot pour eux.

Toi et bugmenot avez tout à fait raison
skynet offline Hors ligne VIP icone 80359 points
Le #1910076
bugmenot a écrit :

iFlo59 a écrit :

C'est bien beau de parler des ordinateurs Quantiques, de sa protection, de chrome etc... pour le moment il n'est pas accessible au grand public


Oui, enfin, pour casser un chiffrement asymétrique qui n'est pas résistant aux ordinateurs quantiques, pas besoin que tout le monde en ait un : il suffit qu'un seul ordinateur quantique avec suffisamment de qbits existe.

Ici, ça reste du baratin marketting (surtout le titre de l'article...), mais ça a le mérite de contribuer à faire bouger les choses. Parce que pour l'instant, en chiffrement asymétrique post-quantique, on n'a pas grand chose et surtout rien d'utilisable par le grand public. Par exemple, même dans GnuPG il y a que dalle (pire encore, les dernières versions ne supportent même plus les très grosses clés RSA).


Exact !
Et vu le temps qu'il faut pour déployer de nouveaux protocoles de sécurité, mieux vaut s'y prendre à l'avance ...
Safirion offline Hors ligne VIP icone 40305 points
Le #1910091
skynet a écrit :

bugmenot a écrit :

iFlo59 a écrit :

C'est bien beau de parler des ordinateurs Quantiques, de sa protection, de chrome etc... pour le moment il n'est pas accessible au grand public


Oui, enfin, pour casser un chiffrement asymétrique qui n'est pas résistant aux ordinateurs quantiques, pas besoin que tout le monde en ait un : il suffit qu'un seul ordinateur quantique avec suffisamment de qbits existe.

Ici, ça reste du baratin marketting (surtout le titre de l'article...), mais ça a le mérite de contribuer à faire bouger les choses. Parce que pour l'instant, en chiffrement asymétrique post-quantique, on n'a pas grand chose et surtout rien d'utilisable par le grand public. Par exemple, même dans GnuPG il y a que dalle (pire encore, les dernières versions ne supportent même plus les très grosses clés RSA).


Exact !
Et vu le temps qu'il faut pour déployer de nouveaux protocoles de sécurité, mieux vaut s'y prendre à l'avance ...


C'est clair
Anonyme
Le #1910093
Safirion a écrit :

skynet a écrit :

bugmenot a écrit :

iFlo59 a écrit :

C'est bien beau de parler des ordinateurs Quantiques, de sa protection, de chrome etc... pour le moment il n'est pas accessible au grand public


Oui, enfin, pour casser un chiffrement asymétrique qui n'est pas résistant aux ordinateurs quantiques, pas besoin que tout le monde en ait un : il suffit qu'un seul ordinateur quantique avec suffisamment de qbits existe.

Ici, ça reste du baratin marketting (surtout le titre de l'article...), mais ça a le mérite de contribuer à faire bouger les choses. Parce que pour l'instant, en chiffrement asymétrique post-quantique, on n'a pas grand chose et surtout rien d'utilisable par le grand public. Par exemple, même dans GnuPG il y a que dalle (pire encore, les dernières versions ne supportent même plus les très grosses clés RSA).


Exact !
Et vu le temps qu'il faut pour déployer de nouveaux protocoles de sécurité, mieux vaut s'y prendre à l'avance ...


C'est clair


Oui, je dirais même qu'on est déjà en retard : il existe déjà des ordinateurs quantiques d'une taille conséquente ici où là, et pourtant des projets comme Bitcoin, Tor, Freenet ou GnuPG ne semblent pas vraiment se bouger sur le renouvellement des algo... Chez GnuPG par exemple, la grande feature de la version 2.1 c'est les courbes elliptiques. Bien joué, elles sont encore plus vulnérables que le RSA
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire