Google : le smartphone pour identifier les problèmes de peau

Le par Mathieu M.  |  5 commentaire(s)

Google a présenté plusieurs technologies lors de sa conférence Google I/O dont un baptisé outil d'assistance dermatologique qui vise à identifier les problèmes de peau des utilisateurs.

Google peau

L'intelligence artificielle s'invite un peu plus dans notre quotidien chaque jour, et Google souhaite l'exploiter pour en faire un outil à destination des utilisateurs ayant des problèmes de peau.

Google peau

La marque a ainsi évoqué un outil qui permettrait d'utiliser son smartphone pour identifier certains problèmes de peau et donner des informations à l'utilisateur visant à le rassurer, à se soigner, ou l'inviter à consulter un dermatologue.

Il suffira de prendre trois photos de la zone qui inquiète ou présente boutons ou affection, puis l'application invitera l'utilisateur à répondre à une série de questions sur son type de peau et les symptômes qu'il rencontre. L'outil proposera ensuite d'identifier le problème rencontré par l'utilisateur en sélectionnant parmi les 288 affections qu'il est en mesure de reconnaitre.

Google problèmes peau

L'IA du module a été entrainée sur des millions d'images de problèmes de peau avec des schémas qui tiennent compte de la maladie ou affection, mais aussi de l'âge du type de peau, du sexe et de l'historique médical des patients. Selon Google, son module serait fiable à 84%, et permettrait ainsi d'aiguiller les utilisateurs vers certains éléments de réponse sans véritablement remplacer un professionnel de santé.

C'est pourquoi, en marge des recommandations, Google préconise également systématiquement de consulter l'avis d'un dermatologue en cas de doute ou d'inquiétude de l'utilisateur. L'outil vise ainsi à réaliser un diagnostic rapide afin de permettre à l'utilisateur d'agir au plus vite en cas de problème sérieux.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
skynet away Absent VIP icone 91850 points
Le #2131431
Je trouve le concept excellent, d'autant que des tests d'IA avaient été testé il y a peu, ils avaient été mis en concurrence avec les 10 plus grands dermatologues du monde sur des clichés de peau ou de radios et l'IA avait donné de meilleurs résultats.

Une inquiétude cependant, je n'aimerais pas que Google associe ces recherches de clichés avec nos comptes perso et en profite pour nous balancer des pubs concernant les maux dont on pourrait souffrir.
kerlutinoec offline Hors ligne VIP icone 16071 points
Le #2131483
skynet a écrit :

Je trouve le concept excellent, d'autant que des tests d'IA avaient été testé il y a peu, ils avaient été mis en concurrence avec les 10 plus grands dermatologues du monde sur des clichés de peau ou de radios et l'IA avait donné de meilleurs résultats.

Une inquiétude cependant, je n'aimerais pas que Google associe ces recherches de clichés avec nos comptes perso et en profite pour nous balancer des pubs concernant les maux dont on pourrait souffrir.


Ne pas rester loguer sur Google et ne pas lui permettre de mettre des cookies.
J'essaie de m'y astreindre.
LauXy offline Hors ligne VIP icone 19524 points
Premium
Le #2131524
skynet a écrit :

Je trouve le concept excellent, d'autant que des tests d'IA avaient été testé il y a peu, ils avaient été mis en concurrence avec les 10 plus grands dermatologues du monde sur des clichés de peau ou de radios et l'IA avait donné de meilleurs résultats.

Une inquiétude cependant, je n'aimerais pas que Google associe ces recherches de clichés avec nos comptes perso et en profite pour nous balancer des pubs concernant les maux dont on pourrait souffrir.


Un smartphone comme un outil médical personnel
Et moins coûteux

Mais en faite, mon souvenir de la Gale en 2008.
Je suis allé voir le médecin, il n'a pas d'outil. Il m'a prescrit 3 fois les traitements différents avant de trouver exactement ce que j'ai eu. Il a cherché dans le dictionnaire et il a trouvé le mot "Gale" et a alerté ma mère que c'est contagion.
Bref, 4 mois de galère et c'est fini... Ma chambre était complètement infecté de la Gale et quand j'étais à l'hôpital, ma mère a tout désinfecté ma chambre.
J'ai du chopé la gale dans un camp "gitan?" (ou gens de voyage, ou des cabanes en bois... je ne sais pas comment décrire et c'était chez ma ex copine).



Bref l'outil sur smartphone pour connaitre l'infection de la peau, je dis pourquoi pas pour que le médecin sache et prescrire un bon traitement au lieu d'aller 3 fois rdv pour des traitements inefficaces/inadaptés.

EDIT : médecin, je voulais dire mon médecin général.
frèzetagada offline Hors ligne VIP icone 10453 points
Le #2131589
Ce qu'il y a de gênant là-dedans, c'est que la base de données n'est pas détenue par un organisme public, avec des règles claires sur son exploitation, et la protection des données, et le caractère anonyme des infos.

Quand tu fais des études médicales multicentriques, tu prends des putain de protections pour garantir la sécurité des infos, l'anonymat de la cohorte suivie etc.

Ici, c'est juste l'illustration de ce qui nous attend :

Facebook, Apple, Google etc nous chantent une berceuse :
''Filez-nous vos données perso, vos photos de vos petits bobos, et on va vous aider à mieux vous soigner, c'est gratuit, on est philanthropes, hyper-humanistes, c'est pas pour le fric, hein !?!"

Faudra pas t'étonner après si ta banque te refuse un prêt, parce que leur compagnie d'assurances a acheté ton profil psy et physiologique à FB, et qu'il apparaîtrait que statistiquement, tu devrais développer un cancer de la rate d'ici 5 ans ... même si AUJOURD'HUI, tu n'as RIEN !!

Bref, c'est le far-ouest, le premier qui dégaine rafle tout !!
skynet away Absent VIP icone 91850 points
Le #2131591
frèzetagada a écrit :

Ce qu'il y a de gênant là-dedans, c'est que la base de données n'est pas détenue par un organisme public, avec des règles claires sur son exploitation, et la protection des données, et le caractère anonyme des infos.

Quand tu fais des études médicales multicentriques, tu prends des putain de protections pour garantir la sécurité des infos, l'anonymat de la cohorte suivie etc.

Ici, c'est juste l'illustration de ce qui nous attend :

Facebook, Apple, Google etc nous chantent une berceuse :
''Filez-nous vos données perso, vos photos de vos petits bobos, et on va vous aider à mieux vous soigner, c'est gratuit, on est philanthropes, hyper-humanistes, c'est pas pour le fric, hein !?!"

Faudra pas t'étonner après si ta banque te refuse un prêt, parce que leur compagnie d'assurances a acheté ton profil psy et physiologique à FB, et qu'il apparaîtrait que statistiquement, tu devrais développer un cancer de la rate d'ici 5 ans ... même si AUJOURD'HUI, tu n'as RIEN !!

Bref, c'est le far-ouest, le premier qui dégaine rafle tout !!


C'est ce qui me gêne également. Pas sûr que ça remonte jusqu'aux assurances mais oui, des pubs bien ciblées.
Dommage car ils touchent bien leur bille dans ce domaine et ça pourrait être d'une aide précieuse.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire