Google veut faire voyager en rachetant ITA Software

Le par  |  0 commentaire(s)
google_logo_Pro

La firme de Mountain View annonce le rachat de la société ITA Software spécialisée dans les bases de données de transport aérien.

google_logo_ProGoogle a signé un accord définitif en vue du rachat de la société ITA Software basée à Boston aux États-Unis. Pour faire tomber dans son giron cette société spécialisée dans la gestion des données aériennes dont les temps de vols, la disponibilité et les prix du transport aérien, 700 millions de dollars ont été mis sur la table.

Cela en fait l'une des acquisitions les plus onéreuses de Google, DoubleClick ( régie publicitaire ) et YouTube étant hors catégorie avec respectivement 3,1 et 1,65 milliard de dollars ! Les autorités américaines compétentes devront toutefois donner leur aval pour le rachat d'ATI Software.

Pour le PDG de Google, Eric Schmidt, la technologie d'ITA Software va permettre à Google de " créer de nouvelles manières pour les utilisateurs de trouver plus facilement de l'information en ligne sur les vols aériens ". Pour ce faire, un nouvel outil de recherche va être conçu et donnera par exemple accès à un comparateur de prix de billets. Google ne vendra cependant pas lui-même des billets.

C'est quelque chose que Bing de Microsoft ( dans sa version finale ) fait déjà très bien, et l'on ne sera alors pas surpris de retrouver parmi les sociétés auxquelles ITA Software fournit sa technologie... Bing mais aussi Kayak, Hotwire ainsi que des compagnies aériennes  ( United Airlines, Virgin Atlantic Airways ... ).

Complément d'information
  • Google boucle le rachat partiel d'HTC
    Google vient d'annoncer avoir finalisé le rachat partiel de la société HTC lancé en septembre dernier. Le rachat à 1 milliard de dollars permet ainsi à HTC de continuer à exister et à Google de prochainement maitriser le hardware ...
  • Rachat de T-Mobile US par Iliad : Microsoft ou Google en soutien ?
    L'offre initiale de 15 milliards de dollars formulée par le groupe Iliad pour le rachat de l'opérateur T-Mobile US n'étant pas jugée suffisante, l'entreprise française chercherait le soutien de grands groupes américains.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme