Google arrête de lire dans vos emails pour le ciblage publicitaire

Le par Mathieu M.  |  12 commentaire(s)
Gmail-logo-Android

Google a indiqué prochainement ne plus se pencher sur les correspondances de ses utilisateurs pour cibler sa publicité.

C'était une pratique qui était lourdement critiquée par les défenseurs de la vie privée sur Internet : Google exploitait depuis 2004 un algorithme qui consultait le contenu des emails de son service Gmail afin de proposer de la publicité ciblée.

Gmail-Android

En clair, un module informatique épiait les correspondances dans Gmail pour repérer certains mots-clés et définir un profil d'utilisateur en fonction de la récurrence des termes utilisés dans les échanges. L'objectif pour Google était ensuite de proposer aux annonceurs un ciblage plus précis en fonction des informations récupérées dans les emails.

Pour l'utilisateur, cela se traduisait par l'affichage de publicités en rapport avec ses centres d'intérêt, ou du moins, en rapport avec les thèmes les plus souvent abordés dans ses emails.

Google avait fait l'objet de lourdes critiques depuis la mise en oeuvre de son module, mais également de différentes plaintes en justice, dont un recours collectif en Californie se soldant par un accord amiable rejeté par un juge fédéral qui a estimé que Google n'était pas suffisamment clair sur la façon dont les données étaient collectées et exploitées, et que cela méritait une enquête approfondie.

Google pourrait donc avoir fait le choix de ne plus recourir à son algorithme pour s'éviter un jugement a chargé qui pourrait lui couter très cher. Si la marque avait toujours défendu son module comme une façon simple et discrète de mettre en oeuvre de la publicité ciblée, il semblerait qu'aujourd'hui Google souhaite se racheter une conduite et redorer son image auprès des utilisateurs. La concurrence accrue d'Amazon sur l'ensemble des services en ligne pourrait également être à l'origine de ce choix.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #1970234
Trop aimable merci.

Google.
Ulysse2K Absent VIP icone 46138 points
Le #1970236
Google ou autres : si c'est gratuit, c'est toi le produit ! Il faut bien que l'argent pour les serveurs vienne de quelque part.

L’ingérence des lobbies du numérique dans nos données ne date pas d'hier. Et puis, pourquoi dépenser de l'énergie à fouiner alors que l'utilisateur lambda s’épanche de lui-même dans les réseaux sociaux ? On n'enfonce pas une porte ouverte à ce que je sache.
yam103 Hors ligne VIP icone 19640 points
Premium
Le #1970238
Et du coup, une correspondance entre deux personnes non-américaines est toujours scannée, ou pas ?
Anonyme
Le #1970244
Ulysse2K a écrit :

Google ou autres : si c'est gratuit, c'est toi le produit ! Il faut bien que l'argent pour les serveurs vienne de quelque part.

L’ingérence des lobbies du numérique dans nos données ne date pas d'hier. Et puis, pourquoi dépenser de l'énergie à fouiner alors que l'utilisateur lambda s’épanche de lui-même dans les réseaux sociaux ? On n'enfonce pas une porte ouverte à ce que je sache.


C'est tout le problème de Google : Google+
lebonga Hors ligne VIP avatar 31468 points
Le #1970249
yam103 a écrit :

Et du coup, une correspondance entre deux personnes non-américaines est toujours scannée, ou pas ?


Mais bien sûr, puisqu'on te le dit !!!!

Anonyme Hors ligne Vétéran avatar 2469 points
Le #1970255
Les promesses n'engagent que ceux qui les croient.
logredunord Hors ligne VIP icone 5392 points
Le #1970273
Avec Google, prochainement signifie souvent dans quelques ANNÉES!!!
Laparisienne Hors ligne Vénéré icone 4575 points
Le #1970275
De toute façon avec l'informatique ont es tous surveillé
Anonyme
Le #1970289
Imaginez La Poste qui change de modèle économique et devient gratuite. Elle pourrait ouvrir nos courriers et les lire pour analyser notre profil et vendre ces informations pour distribuer des prospectus ciblés.
Sous couvert d'avancée technologique, Google et la Silicon Valley nous prennent vraiment pour des jambons et ça commence à se voir. D'où le retour arrière de Google. Ils veulent nous faire croire que tout ce qu'ils font est bon pour nous, mais non, c'est juste bon pour eux. Tout ce qui n'est pas rentable est arrêté, même si c'est populaire. Pourtant leur communication veut nous faire croire que c'est une entreprise philanthropique qui propose au plus grand nombre des services gratuits.
C'est le plus grand bluff organisé pour faire du fric, et ça marche plutôt bien!
Anonyme
Le #1970345
Ulysse2K a écrit :

Google ou autres : si c'est gratuit, c'est toi le produit ! Il faut bien que l'argent pour les serveurs vienne de quelque part.

L’ingérence des lobbies du numérique dans nos données ne date pas d'hier. Et puis, pourquoi dépenser de l'énergie à fouiner alors que l'utilisateur lambda s’épanche de lui-même dans les réseaux sociaux ? On n'enfonce pas une porte ouverte à ce que je sache.


"Google ou autres : si c'est gratuit, c'est toi le produit ! Il faut bien que l'argent pour les serveurs vienne de quelque part."
=>On peut aussi balancer de la pub sans profiler les utilisateurs pour autant...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire