Des hackers piratent des trottinettes Lime

Le par  |  5 commentaire(s)
Lime

En Australie, des hackers ont piraté des trottinettes Lime dans le but de leur faire prononcer des phrases loufoques dont la plupart sont à caractère sexuel.

Des hackers s'en sont récemment pris à une partie du réseau de Lime en Australie. La société propose la location de trottinettes électriques dans plusieurs villes du pays. Des trottinettes connectées afin d'en suivre la disponibilité et les déplacements pour les retrouver en cas de perte ou limiter les vols.

Lime Paris

Mais cette dimension connectée a également récemment intéressé des pirates qui ont lancé une campagne assez douteuse en piratant le système sonore des machines. Une dizaine de trottinettes ont ainsi été retirées du parc de la ville de Brisbane suite aux remontées des utilisateurs : ces dernières diffusaient des messages à caractère sexuel.

Lime de son côté ne semble pas apprécier la blague, mais ne communique pas sur la façon dont les pirates s'y sont pris. On ne sait pas si une mise à jour a été déployée pour corriger la faille exploitée.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2060532
Ah ah, excellent (bon, moyen si des gosses s'en servent, mais bon) c'est fou qu'ils ont l'air d'avoir une sécurité au top sur leur matos.
Le #2060533
Maikissonkon
Le #2060537
J'ai trouvé une des démos: https://youtu.be/Uxrdj9JU-Mk
"Si tu chevauches mon cul, tire-moi les cheveux... Ne m'emmène pas faire un tour, je n'aime pas être chevauchée..."

Excellent.
Le #2060569
En tout cas ce que je vois c'est qu'avec ces engins on est tracés partout où on va
Le #2060599
De toutes façons il va falloir s'habituer à ce genre de chose avec la généralisation du tout connecté. Les constructeurs se croient invulnérables grâce à leurs systèmes "sécurisés" Tout appareil connecté est plus que potentiellement hackable et hacké. Pour l'instant tout ça reste plus ou moins bon enfant mais le soucis reste la sécurité car quand certains hackeurs auront versé dans le banditisme, là on rigolera moins
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme