Test Halo Reach

Le par Alain L.  |  1 commentaire(s)
Halo Reach - Jaquette

Régulièrement exploitée, la licence Halo a perdu peu à peu de sa superbe face à une concurrence acharnée et déterminée. Depuis la sortie de Halo 3, les fans ont eu bien du mal à s’occuper et se mettre quelque chose sous la dent. Bien que sympathique, Halo 3 : ODST se montrait un tantinet timide pour espérer prendre la relève. Halo Reach est un titre tout désigné pour accomplir cette tâche essentielle et offrir à Bungie Studio une sortie digne de ce nom.

Un air de Halo 4

C’est en effet la dernière fois que le studio américain s’occupera de la saga Halo. Une fois le titre lancé et correctement exploité l’entreprise sera dissoute et ses employés dispatchés. Elle avait donc à cœur de réaliser un Halo à part entière qui a bénéficié de notables fonds financiers. Les joueurs devront donc s’attendre à un retour en bonne et due forme.

Halo Reach se déroule en l’an 2552, sur la planète Reach accueillant pas moins de 700 millions de colons humains. Sur cette même planète est présente le siège de l’UNSC que les forces Covenants vont logiquement tenter de détruire. Membre d’une unité spéciale, le héros devra faire en sorte de limiter les dégâts et de ralentir l’invasion.

Halo Reach - 13 Halo Reach - 12

Noble 6 est le héros de cette aventure, il évoluera au sein d’un groupe composé de spécialistes militaires. Le joueur aura la possibilité de s’entourer de trois autres joueurs humains afin de dynamiser l’ensemble et de profiter au maximum de cette épique aventure solo. Sans surprise, Bungie Sutdio a mis le paquet pour fournir aux fans un solide ensemble de missions.

Le concept se déroule quelques semaines avant les événements de Halo : Combat Evolved et ne change foncièrement pas. Avec l’adoption d’un nouveau moteur graphique, le jeu surprend de par son identité visuelle remaniée mais surtout son rythme. Le mode Légendaire porte excessivement bien son nom et requiert des joueurs patience et précision.

Halo Reach - 4 Halo Reach - 11

Ce dernier n’a rien à voir avec le mode Légendaire des précédents opus, ici le défi se montre très corsé et ce même pour des habitués de Halo 3. C’est le comportement des ennemis qui choquera le plus les vétérans, ces derniers se veulent très mobiles et efficaces. Cette difficulté a été volontairement rehaussée afin de pousser le public à exploiter les compétences spéciales du héros.

Contrairement aux précédents volets, ces compétences sont réutilisables et interchangeables en cours d’aventure. Que ce soit le sprint, le camouflage optique, l’hologramme ou encore l’Armor Lock, toutes ces compétences sont utiles aussi bien en mode solo que multijoueur. Elles viendront pallier l’absence d’armes doubles et d’énergie régénérative.

Halo Reach - 5 Halo Reach - 6



Une recette revue et corrigée

Sont aussi au programme de nouvelles armes humaines et Covenants permettant à chacun des camps d’être sur un pied d’égalité, on pense notamment au lance-grenades et au fusil plasma. La campagne solo est composée de dix niveaux plus intéressants les uns que les autres. Un en particulier viendra briser avec la tradition qui a trop souvent privilégié les combats terrestres, un sympathique ajout.

Rythmée et épique, voila les deux synonymes qui résument parfaitement cette campagne. On sent sans difficulté que le titre a bénéficié d’un grand soin dans la réalisation des niveaux et des cinématiques. De plus, des textures haute résolution ont été enfin employées pour conférer au titre un meilleur aspect général.

Halo Reach - 7 Halo Reach - 10

Mais un Halo ne serait pas un Halo sans son impressionnant mode multijoueur permettant à chacun d’y trouver son compte. Bungie Studio n’a pas fait dans le détail en reprenant à son compte les meilleurs modes qui ont fait le succès de la saga. Il en a profité pour ajouter quatre modes qui ont comme point commun de favoriser la stratégie.

Le mode Headhunter poussera les joueurs à s’entretuer et collecter des crânes qu’ils devront déposer à des endroits précis. Le souci pour les collecteurs en herbe, c’est qu’ils sont visibles aux yeux de tous.  Par conséquent, les zones de collecte se transforment souvent en champs de ruines du fait des nombreux guet-apens tendus par les joueurs.

Halo Reach - 9 Halo Reach - 3

Le mode Stockpile est une variante du mode précité à la différence près qu’il s’agit de drapeaux et d’une opposition entre deux équipes. Pour éviter le phénomène de « campe », les développeurs ont non seulement inclus des points de collecte dynamiques mais aussi limité l'efficacité dans le temps. Ici, il ne suffit pas de déposer le drapeau pour qu'il soit comptabilisé, il faut attendre un décompte général.

Classique, le mode Generator Defense oppose Spartans et Elites. Ces deux groupes devront s’affronter pour la défense ou la destruction de trois générateurs. Au terme de la manche, les rôles s’inversent. Puis vient le mode Invasion qui ressemble de près comme de loin au mode Conquest de Battlefield Bad Company 2.

Halo Reach - 2 Halo Reach - 1



Halo Riche

Halo Reach - JaquetteIl consiste en la sécurisation progressive de lieux stratégiques, une sécurisation que l’équipe opposée devra ralentir voire empêcher. De retour, le mode Firefight promettra aux joueurs des sueurs froides et d’intenses moments de coopération. On termine avec l’incontournable mode Forge nous autorisant cette fois à inviter plusieurs joueurs.

Avec la présence de multiples joueurs sur une carte ouverte à souhait, la créativité sera favorisée et permettra à des équipes entières de créer leurs propres univers, une créativité limitée seulement par les neuf cartes du mode Forge. Les parties multijoueur s’inspirent de Modern Warfare 2 et permettront aux joueurs de personnaliser leur équipement.

En début de partie, il faudra choisir consciencieusement son rôle qu’il s’agisse de tirer loin, d’être au cœur de l’action ou bien de fournir du support à nos coéquipiers. Une personnalisation visuelle sera aussi possible via l’acquisition de crédits obtenus aussi bien dans le mode solo que multijoueur. A l’écoute, les développeurs ont offert aux fans une impressionnante marge de manœuvre.

Ils pourront en effet créer des serveurs personnalisés et affecter bon nombre de critères comme les dégâts infligés ou le choix des armes. Toutes ces décisions s’effectueront au travers d’une interface simple et diablement efficace.  Halo Reach est équipé d’un moteur créé exclusivement pour l’occasion et parfaitement exploité.

L’arrivée d’excellents jeux de cameras et de textures fines surprendra le fan qui finira par s’adapter à ce joli renouveau visuel et artistique, loin toutefois d’atteindre des sommets. L’emblématique compositeur Marty O'Donnell a donné son accord pour réaliser l’ensemble des pistes musicales du jeu, une présence qui se ressent notablement en dépit de l’absence du Master Chief.

Très bonnes dans l’ensemble, les animations restent sans surprise de grande qualité. Même son de cloche au niveau des bruitages et des doublages bien mis en valeur par les différentes missions proposées. Le seul point noir se situe au niveau de l’intelligence artificielle suicidaire et malheureusement trop indépendante.

Halo Reach est un excellent titre qui a su s’inspirer de ses prédécesseurs et en tirer le meilleure parti. Il s’agit à n’en pas douter d’un excellent Halo qui saura satisfaire les fans de FPS de par son appétissante campagne solo et son impressionnant mode en ligne. Les fans eux ne devront absolument pas passer à côté de ce chef d’œuvre sous peine de le regretter amèrement.



+ Les plus
  • L'univers sonore
  • Les compétences actives
  • Le retour du mode Forge
  • Le mode multi archicomplet
- Les moins
  • Le scénario simplet
  • L'IA incapable en conduite

Notes

  • Graphisme L’introduction de textures haute résolution permet au jeu de rivaliser de loin avec les excellentes productions vidéoludiques que sont Gears of War 2 et encore Mass Effect 2. Ce changement est le bienvenu et se montre étonnement bien adapté à la nouvelle direction artistique adoptée par Bungie Studio.
    8/10
  • Bande son L’univers sonore de Halo Reach prend tout son sens équipé d’un bon kit 5.1. Que ce soit les bruitages, la bande sonore ou les doublages, tous ces points ont fait l’objet d’une excellente réalisation. Mention spéciale à Marty O'Donnell, compositeur historique de la saga qui a su créer des thèmes envoutants.
    9/10
  • Jouabilité Doté d’une excellente ergonomie, le jeu reste un exemple en la matière, du Halo tout craché en somme. L’apparition de compétences est un véritable plus offrant une explosivité sans pareille aux parties en ligne.
    9/10
  • Durée de vie Plutôt courte pour un Halo, la campagne solo servira surtout d’introduction et d’entrainement en vue des compétitions multijoueur. Ceci dit, la possibilité de jouer en coopération, la présence de nombreux modes de jeu et du mode Forge vous occupera au bas mot une bonne centaine d’heures de jeu, si ce n’est plus.
    9/10
  • Scénario En l’absence du charismatique Master Chief, Bungie Studio a bien du mal à faire décoller le scenario. Il a été difficile pour les scénaristes de faire sans le symbole de cette saga. Halo Reach ne brille donc pas particulièrement d’un point de vue scénaristique. Il s’amuse néanmoins à faire de jolis clins d’œil aux différents opus.
    7/10
  • Note générale Halo Reach est à l’image de Halo 3, un jeu épique, intense et diablement addictif. Bungie Studio s’est contenté à juste titre de respecter la recette dégotée au fil du temps par les responsables, une recette qui fait une nouvelle fois mouche. Pour le peu que vous soyez fans de FPS ou de Halo, il ne vous reste plus qu’une chose à faire, vous procurer Halo Reach.
    9/10

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
masterchief Hors ligne Héroïque avatar 873 points
Le #1011522
Alors, HALO c'est un histoire d'amour qui à commencé tard,j'ai joué à halo 1 puis halo3 ,je me suis dit bof ,mais en insistant j'ai pris du plaisir, jusqu'à devenir culte et en plus je ne suis pas trop multijoueurs sur les jeux en général,mais la c'est tellement carré,stable respectueux du ou des joueurs,que je prende du plaisir à chaque fois.L'histoire est excellente,les graphismes sont bons,pas de bug,varié dans ses décors,prenant,et en plus reach est une claque de contenus,je me demande comment un tel contenu tiens sur le dvd.GENIAL!!!!!
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire