Harcèlement sexuel chez Ubisoft : Yves Guillemot présente ses excuses au nom du groupe

Le par Mathieu M.  |  3 commentaire(s) | Source : Numerama
Yves Guillemot - PDG Ubisoft - Photo 1.

Yves Guillemot, le patron et fondateur d'Ubisoft a pris la parole dans une vidéo pour s'excuser auprès des victimes de harcèlement sexuel au sein des divers studios du groupe.

Cela fait quelques semaines qu'Ubisoft est au coeur de la tempête après les révélations se multipliant concernant des cas de harcèlement sexuel au sein du groupe, souvent connus de la direction.

Alors que la communauté de joueurs appelle au boycott de l'éditeur tandis que ce dernier prépare quelques grosses sorties (Assassin's Creed Valhalla, Far Cry 6, Watch Dogs Legion, Hyper Scape...) il est capital pour la marque de régler la situation rapidement.

Ubisoft nouveau logo

C'est ainsi qu'Yves Guillemot, PDG du groupe a pris la parole dans une vidéo diffusée en interne auprès des 18 000 employés de la marque dans le monde. Ce dernier s'est dit "véritablement désolé" et a présenté ses excuses aux victimes ayant "partagé leurs histoires".

S'en suit différentes annonces qui préfigurent de changements drastiques au sein du groupe visant à "changer Ubisoft pour le meilleur". Bien entendu, les enquêtes sont toujours en cours, mais il est désormais question de la création d'un poste de "Head of Workplace Culture" ainsi que d'un système d'alerte interne. Par ailleurs, un "Support and Recovery Center" sera mis en place pour mettre en relation les victimes et des psychologues spécialisés, le tout géré par un partenaire indépendant qui se chargera de la récupération des signalements.

Des stages imposés à tous les employés permettront de les former à prévenir le harcèlement et les discriminations, par ailleurs les managers et cadres seront contraints de suivre des stages plus intensifs et auront la responsabilité de veiller à ces cas particuliers.

Yves Guillemot - PDG Ubisoft - Photo 2

Yves Guillemot a également annoncé la refonte totale de son service de ressources humaines : "Nous avons des gens talentueux et extrêmement dévoués dans nos services. Je reconnais que par le passé, nous ne leur avons pas donné les moyens nécessaires pour répondre à certains problèmes. Nous allons mettre en place de nouveaux outils afin que les RH aient plus d’influence et soient plus indépendants"

Tous les employés du groupe ont reçu un formulaire portant sur les abus subis au sein des bureaux leur permettant de s'exprimer et de dénoncer des abus passés, Ubisoft a récupéré 9000 questionnaires, mais Yves Guillemot appelle à ce que tous les employés se prononcent afin de changer profondément les choses.

Autre point abordé, le crunch, ces périodes de travail intense visant à boucler les projets dans un temps limité et qui se montrent particulièrement éprouvantes pour les employés : "Nous allons continuer de nous améliorer et faire en sorte de mieux anticiper les différentes phases de production des jeux. Nous savons que les dernières semaines d’un projet peuvent parfois être douloureuses. C’est quelque chose que nous voulons à tout prix éviter. Notre but est d’arriver à réduire la pression et le stress, malheureusement si courants dans notre industrie"

Yves Guillemot termine sur l'annonce du recrutement de trois nouveaux vice-présidents et vice-présidentes avec une sélection qui laissera place à une grande diversité.

En conclusion, le PDG reste réaliste : "la route est encore longue, mais nous sommes sur la bonne voie."

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2104591
Les femmes sont bien plus vicieuses que les hommes.
Et si elles peuvent empocher du fric, elles n'hésitent pas.
Pouce vers le bas, allez-y
Le #2104597
Fennec6600 a écrit :

Les femmes sont bien plus vicieuses que les hommes.
Et si elles peuvent empocher du fric, elles n'hésitent pas.
Pouce vers le bas, allez-y


+1

Bon faut quand même avouer qu'il y a de sacrés salopards également.
Le #2104610
skynet a écrit :

Fennec6600 a écrit :

Les femmes sont bien plus vicieuses que les hommes.
Et si elles peuvent empocher du fric, elles n'hésitent pas.
Pouce vers le bas, allez-y


+1

Bon faut quand même avouer qu'il y a de sacrés salopards également.


L'un comme l'autre hein, tant qu'il y a l'appât du gain !
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar