Ne dites plus hater mais fauteur de haine

Le par Jérôme G.  |  32 commentaire(s)
france

L'anglicisme hater est à éviter. Il faut lui préférer fauteur de haine selon une publication au Journal officiel.

La Commission d'enrichissement de la langue française a encore sévi dans une nouvelle recommandation. Une liste d'un peu moins d'une quinzaine de termes a récemment été publiée au Journal officiel.

Parmi ceux-ci, on retrouve le fameux hater. Il est défini comme une personne qui utilise le Web et les réseaux sociaux pour inciter à la haine envers un individu ou un groupe. Une définition qui est à rapprocher du cyberharcèlement. Au lieu de hater, il convient de dire fauteur ou fautrice de haine en équivalent français.

haine

Également pour les réseaux sociaux en particulier, la story d'Instagram et autres devient un microrécit vidéo ou microrécit pour qualifier ce type de format. Quant à lootbox dans le domaine du jeu vidéo, l'effort de francisation a abouti à coffre-surprise.

" Élément de jeu vidéo qui contient un ou plusieurs objets virtuels censés faciliter la progression du joueur ou enrichir son expérience d'utilisateur, ou parfois aucun objet, et dont le contenu n'est connu généralement qu'après paiement. "

La Commission d'enrichissement de la langue française est placée sous l'autorité du Premier ministre. C'est après validation par l'Académie française que des termes proposés sont publiés au Journal officiel. Ils sont d'usage obligatoire dans les administrations et les établissements de l'État.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Trier par : date / pertinence
Great Sword Zowie offline Hors ligne VIP icone 5742 points
Le #2137647
fauteur de haine, courriel, mot dièse, ils pourraient pas payer des fonctionnaires plus utiles ? Genre un type pour nous débarrasser d'un dictateur moderne ?

Des années après la création de "courriel" et "mot dièse" personne ne les utilise...

Et puis "haineux" c'était pas assez simple ?
Je propose: "personne qui étale sa haine sur son prochain" histoire que ce soit moins long à dire...
sebastien31 offline Hors ligne Héroïque icone 515 points
Le #2137648
Dans ce cas-là, il ne faut plus dire week-end, mais fin de semaine.
AnaxandreNata offline Hors ligne Habitué icone 200 points
Le #2137649
sebastien31 a écrit :

Dans ce cas-là, il ne faut plus dire week-end, mais fin de semaine.


Ni parking, mais roi du parc ! Ah non, mince, mauvaise traduction
Fennec6600 offline Hors ligne Vénéré icone 4266 points
Le #2137650
sebastien31 a écrit :

Dans ce cas-là, il ne faut plus dire week-end, mais fin de semaine.


Faut-il dire "interview" ou "entrevue" ?
Fennec6600 offline Hors ligne Vénéré icone 4266 points
Le #2137651
Les grands puristes de la langue française sont les Québécois, très remontés contre les autres pays francophones qui utilisent des anglicismes sans arrêt.

Si on veut entendre des phrases bien construites, il ne faut pas se rendre à Paris mais plutôt en Afrique et ou en Asie. Ils ont appris la langue sur les bancs de l'école.
OkLeMonde offline Hors ligne Héroïque avatar 656 points
Le #2137652
« Cluster » on en parle ?...
FRANCKYIV online Connecté VIP icone 52636 points
Premium
Le #2137653
Fauteur de haine ...

C'est pas plus simple et français : haineux ?
Nad70 offline Hors ligne Senior icone 263 points
Le #2137655
Ça me fait penser à « Divulgacher »
FRANCKYIV online Connecté VIP icone 52636 points
Premium
Le #2137656
Nad70 a écrit :

Ça me fait penser à « Divulgacher »


Surtout que ce terme est complétement éronné en réalité

Il a été prouvé que les personnes qui ont été spoilé, ont en réalité beaucoup plus apprécié le film.

Pourquoi ?

Car elle connaissait la fin, donc elle se sont concentrés sur tous les détails du film.
Hakky offline Hors ligne Vétéran icone 1810 points
Le #2137657
Ben hater = haineux. non ?
De toute façon depuis le "divulgâché" on sait que ceux qui tiennent la boutique sont des incapable.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire