Fausse alerte au missile sur Hawaï : le gouverneur ne connaissait pas son mot de passe Twitter

Le par  |  7 commentaire(s) Source : Business Insider
Hawai

La fausse alerte au missile déclenchée par erreur à Hawaï a créé une douloureuse incertitude de 38 minutes avant son démenti. Un temps prolongé par le fait que le gouverneur de l'Etat ne connaissait pas le mot de passe de son compte Twitter.

Dans le climat de tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, l'alerte au missile déclenchée à Hawaï le 13 janvier dernier a été prise très au sérieux par la population.

Il a fallu 38 longues minutes avant que des messages contraires ne soient adressés pour indiquer qu'il s'agissait d'une fausse alerte, un employé ayant appuyé sur le mauvais bouton lors d'un essai du système remis en fonction en décembre 2017, pour la première fois depuis 60 ans.

Pourquoi les autorités n'ont-elles pas aussitôt réagi par un contre-alerte immédiate ? Le gouverneur de l'Etat de Hawaï, David Ige, pointe en partie sa propre responsabilité : il ne connaissait pas le mot de passe de son compte Twitter et n'a donc pas pu utiliser ce canal en urgence pour rassurer les habitants.

L'homme politique a bien un compte certifié diffusant régulièrement des informations sur son action mais celui-ci est géré par son équipe de communication et, visiblement, il a négligé d'apprendre le mot de passe pour permettre une communication directe d'urgence. L'incident aura eu toutefois le mérite de mettre en lumière certaines insuffisances dans le système d'alerte en question.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1996904
Y a un sacré level là

La fonction "mot de passe oublié" ils connaissent pas ?
Le #1996916
Heu... twitter comme canal d'urgence ?

Alors que justement, une fausse alerte par le systeme d'urgence mobile.... il suffit de renvoyer l'erratum sur ce canal aussi.

Twitter ne remplit pas les conditions essentiels d'un canal d'urgence "seul", à savoir le fait d'etre diffusé au plus grand nombre. C'est une "crotte" comparé au système mobile ou encore au systeme des sonneries, appels téléphonés, etc....

D'ailleurs dans les exercices d'urgence, y'a généralement:
- le message d'alerte
- le message de fin d'alerte (et éventuellement que c'était un exercice)
Le #1996977
Chitzitoune a écrit :

Heu... twitter comme canal d'urgence ?

Alors que justement, une fausse alerte par le systeme d'urgence mobile.... il suffit de renvoyer l'erratum sur ce canal aussi.

Twitter ne remplit pas les conditions essentiels d'un canal d'urgence "seul", à savoir le fait d'etre diffusé au plus grand nombre. C'est une "crotte" comparé au système mobile ou encore au systeme des sonneries, appels téléphonés, etc....

D'ailleurs dans les exercices d'urgence, y'a généralement:
- le message d'alerte
- le message de fin d'alerte (et éventuellement que c'était un exercice)


Tout à fait de ton avis. D'un autre côté qu'existe-t-il chez nous pour les alertes ?

J'ai bien peur que notre système soit comme nos prévisions météo : balaise pour te dire ce qui s'est passé mais le néant pour te dire ce qui va se passer.
Le #1997017
Ulysse2K a écrit :

Chitzitoune a écrit :

Heu... twitter comme canal d'urgence ?

Alors que justement, une fausse alerte par le systeme d'urgence mobile.... il suffit de renvoyer l'erratum sur ce canal aussi.

Twitter ne remplit pas les conditions essentiels d'un canal d'urgence "seul", à savoir le fait d'etre diffusé au plus grand nombre. C'est une "crotte" comparé au système mobile ou encore au systeme des sonneries, appels téléphonés, etc....

D'ailleurs dans les exercices d'urgence, y'a généralement:
- le message d'alerte
- le message de fin d'alerte (et éventuellement que c'était un exercice)


Tout à fait de ton avis. D'un autre côté qu'existe-t-il chez nous pour les alertes ?

J'ai bien peur que notre système soit comme nos prévisions météo : balaise pour te dire ce qui s'est passé mais le néant pour te dire ce qui va se passer.


Y'a plusieurs systèmes d'alerte d'urgence à la population:

- la même chose dont on parle la, par SMS, sur tous les téléphones connectées à une antenne (via les opérateurs)
- les sirènes d'alertes
- les appels sur téléphones fixes via des automates
- les flashs télés / radios

Chez nous, c'est utilisé surtout pour les alertes rouges tempêtes, inondations, les alertes des sites SEVESO, alertes des barrages hydro-électrique, sites nucléaires,....

Le "but" n'est pas de dire ce qui va se passer, mais d'alerter la population sur des risques majeures (en gros, c'est la merde, rester cloitré chez vous, ou au contraire, barrez vous restez pas la), le temps que le secours se déploient et se mettent vraiment en place.

Une situation d'urgence majeure, la plus important, c'est faut faire quoi et tout de suite ?

Dans d’autres pays, y'a pour les tremblement de terre ou les ouragans par exemple.


A titre d'exemple, dans la semaine, au boulot, on va faire un exercice de simulation avec une usine dans la chimie et la préfecture. Ils ont un Plan particulier d'intervention sur une commune qui prévoit de faire sonner tous les téléphones pendant 15 minutes tant que ça décroche pas, ça rappelle / SMS. Le message est relativement court:: restez enfermés chez vous, y'a un incident sur le site XXX, on vous tiendra informé de l'évolution, ou sinon, y'a une cellule de crise à tel numéro. Et une fois l'exercice terminé, une message pour dire "vous pouvez sortir de chez vous, c'était un exercice, et non une vrai alerte, merci, bybye !"


Le #1997039
Woupelaï !!! Change rien mon gars !!!!

Sérieux, faudrait quand même revoir le niveau des gouvernants !!! (je précise pas de quel pays ; des comme ça, doit y'en avoir partout...)
Le #1997042
Chitzitoune a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Chitzitoune a écrit :

Heu... twitter comme canal d'urgence ?

Alors que justement, une fausse alerte par le systeme d'urgence mobile.... il suffit de renvoyer l'erratum sur ce canal aussi.

Twitter ne remplit pas les conditions essentiels d'un canal d'urgence "seul", à savoir le fait d'etre diffusé au plus grand nombre. C'est une "crotte" comparé au système mobile ou encore au systeme des sonneries, appels téléphonés, etc....

D'ailleurs dans les exercices d'urgence, y'a généralement:
- le message d'alerte
- le message de fin d'alerte (et éventuellement que c'était un exercice)


Tout à fait de ton avis. D'un autre côté qu'existe-t-il chez nous pour les alertes ?

J'ai bien peur que notre système soit comme nos prévisions météo : balaise pour te dire ce qui s'est passé mais le néant pour te dire ce qui va se passer.


Y'a plusieurs systèmes d'alerte d'urgence à la population:

- la même chose dont on parle la, par SMS, sur tous les téléphones connectées à une antenne (via les opérateurs)
- les sirènes d'alertes
- les appels sur téléphones fixes via des automates
- les flashs télés / radios

Chez nous, c'est utilisé surtout pour les alertes rouges tempêtes, inondations, les alertes des sites SEVESO, alertes des barrages hydro-électrique, sites nucléaires,....

Le "but" n'est pas de dire ce qui va se passer, mais d'alerter la population sur des risques majeures (en gros, c'est la merde, rester cloitré chez vous, ou au contraire, barrez vous restez pas la), le temps que le secours se déploient et se mettent vraiment en place.

Une situation d'urgence majeure, la plus important, c'est faut faire quoi et tout de suite ?

Dans d’autres pays, y'a pour les tremblement de terre ou les ouragans par exemple.


A titre d'exemple, dans la semaine, au boulot, on va faire un exercice de simulation avec une usine dans la chimie et la préfecture. Ils ont un Plan particulier d'intervention sur une commune qui prévoit de faire sonner tous les téléphones pendant 15 minutes tant que ça décroche pas, ça rappelle / SMS. Le message est relativement court:: restez enfermés chez vous, y'a un incident sur le site XXX, on vous tiendra informé de l'évolution, ou sinon, y'a une cellule de crise à tel numéro. Et une fois l'exercice terminé, une message pour dire "vous pouvez sortir de chez vous, c'était un exercice, et non une vrai alerte, merci, bybye !"


"y'a un incident sur le site XXX" : Francky va débarquer chez vous !

Blague dans le coin, je ne connais personne dans le coin de Chamonix mais je serais curieux de savoir comment on été prévenus les gens à évacuer suite aux avalanches imminentes
Le #1997178
Ulysse2K a écrit :

Chitzitoune a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Chitzitoune a écrit :

Heu... twitter comme canal d'urgence ?

Alors que justement, une fausse alerte par le systeme d'urgence mobile.... il suffit de renvoyer l'erratum sur ce canal aussi.

Twitter ne remplit pas les conditions essentiels d'un canal d'urgence "seul", à savoir le fait d'etre diffusé au plus grand nombre. C'est une "crotte" comparé au système mobile ou encore au systeme des sonneries, appels téléphonés, etc....

D'ailleurs dans les exercices d'urgence, y'a généralement:
- le message d'alerte
- le message de fin d'alerte (et éventuellement que c'était un exercice)


Tout à fait de ton avis. D'un autre côté qu'existe-t-il chez nous pour les alertes ?

J'ai bien peur que notre système soit comme nos prévisions météo : balaise pour te dire ce qui s'est passé mais le néant pour te dire ce qui va se passer.


Y'a plusieurs systèmes d'alerte d'urgence à la population:

- la même chose dont on parle la, par SMS, sur tous les téléphones connectées à une antenne (via les opérateurs)
- les sirènes d'alertes
- les appels sur téléphones fixes via des automates
- les flashs télés / radios

Chez nous, c'est utilisé surtout pour les alertes rouges tempêtes, inondations, les alertes des sites SEVESO, alertes des barrages hydro-électrique, sites nucléaires,....

Le "but" n'est pas de dire ce qui va se passer, mais d'alerter la population sur des risques majeures (en gros, c'est la merde, rester cloitré chez vous, ou au contraire, barrez vous restez pas la), le temps que le secours se déploient et se mettent vraiment en place.

Une situation d'urgence majeure, la plus important, c'est faut faire quoi et tout de suite ?

Dans d’autres pays, y'a pour les tremblement de terre ou les ouragans par exemple.


A titre d'exemple, dans la semaine, au boulot, on va faire un exercice de simulation avec une usine dans la chimie et la préfecture. Ils ont un Plan particulier d'intervention sur une commune qui prévoit de faire sonner tous les téléphones pendant 15 minutes tant que ça décroche pas, ça rappelle / SMS. Le message est relativement court:: restez enfermés chez vous, y'a un incident sur le site XXX, on vous tiendra informé de l'évolution, ou sinon, y'a une cellule de crise à tel numéro. Et une fois l'exercice terminé, une message pour dire "vous pouvez sortir de chez vous, c'était un exercice, et non une vrai alerte, merci, bybye !"


"y'a un incident sur le site XXX" : Francky va débarquer chez vous !

Blague dans le coin, je ne connais personne dans le coin de Chamonix mais je serais curieux de savoir comment on été prévenus les gens à évacuer suite aux avalanches imminentes


Ils utilisent un automate d'appels (donc un message préenregistré, diffusé sur des listes de personnes: notamment pages jaunes , + tout ceux qui le veulent)

https://www.chamonix.fr/environnement-et-prevention-des-risques/prevention-des-risques/128-systeme-d-alerte.html

Le "coupon", c'est pour permettre aux gens de s"inscrire (surtout les listes rouges) et surtout car en principe, on doit fournir la liste des personnes appelées à la préfecture





Outre tous les moyens déja évoqués, y'a des méthodes "très locales" (tout simplement la voiture avec porte voie)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme