Hayabusa-2 : deux rovers se posent sur un astéroïde

Le par  |  2 commentaire(s)
Hayabusa-2-rovers-Minerva-ii-1-vue-artiste

Deux petits rovers japonais sont prêts à bondir à la surface de l'astéroïde Ryugu après y avoir été lâchés par la sonde Hayabusa-2. Un atterrisseur franco-allemand suivra début octobre.

Lancée en décembre 2014 depuis le centre spatial de Tanegashima au Japon, la sonde spatiale Hayabusa-2 a rejoint cet été l'astéroïde Ryugu après avoir parcouru 3,2 milliards de kilomètres. Elle va accompagner ce géocroiseur de près de 900 mètres de diamètre pendant plusieurs mois.

À moins d'une soixantaine de mètres au-dessus de la surface de l'astéroïde, la sonde japonaise a largué en fin de semaine dernière deux rovers Minerva-II1, puis elle est retournée se positionner à une vingtaine de kilomètres de Ryugu.

L'Agence spatiale japonaise a confirmé que les rovers Minerva-II-1A et Minerva-II-1B ont atterri sur la surface de l'astéroïde et sont en bon état. Ils ont transmis des photos et données. La Jaxa confirme également que les deux petits rovers se déplacent.

Ryugu se situe en ce moment à près de 280 millions de kilomètres de la Terre. Minerva-II-1A et Minerva-II-1B sont des rovers à la forme cylindrique (17 cm de diamètre et 7 cm de haut) d'à peine plus de 1 kg qui se déplacent à la surface de l'astéroïde en effectuant des bonds.

Ils sont équipés de caméras, thermomètres, accéléromètres et gyroscopes. Des détails sur le site du projet Hayabusa-2.

Hayabusa-2-Minerva-ii-1
Au début du mois prochain, c'est un atterrisseur franco-allemand Mascot que la sonde Hayabusa-2 va déployer à la surface de Ryugu. Il est présenté par le CNES comme l'héritier poids plume de Philae.

Mascot-infographie-Cnes
Dans le cadre de sa mission, la sonde va également percuter la surface de Ryugu. Un impacteur lui permettra de recueillir des poussières afin de les ramener sur Terre à la fin de l'année 2020 lors de son retour.

L'astéroïde étudié est de type C. Il devrait contenir des matériaux organiques. Des mesures prises à partir de la Terre suggèrent que la roche de Ryugu a pu entrer en contact avec de l'eau. C'est en tout cas un matériau vieux de 4,5 milliards d'années qui a été très peu modifié, d'où un intérêt pour la quête sur les origines de la vie.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2032920

L'astéroïde étudié est de type C.



S'il a le nouveau connecteur, tout va bien ...

(loin)
Le #2032963
Belle perf !!

Respect !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme