Hope : une première image de Mars de la sonde des Émirats arabes unis

Le par Jérôme G.  |  5 commentaire(s)
sonde-hope-premiere-image-mars

Au lendemain de son insertion en orbite martienne, la sonde Hope des Émirats arabes unis livre sa première image de la planète rouge.

Après un voyage de 200 jours, la sonde spatiale Hope des Émirats arabes unis a réussi son insertion en orbite autour de la planète Mars le 9 février dernier. Elle a envoyé sa première image de Mars qui a été publiée hier par l'Agence spatiale des Émirats arabes unis.

" La transmission de la première image de Mars par la sonde Hope est un moment déterminant de notre histoire et marque l'entrée des Émirats arabes unis dans les nations avancées impliquées dans l'exploration spatiale ", a déclaré Mohammed ben Rachid al-Maktoum.

Le Premier ministre des Émirats arabe unis et émir de Dubaï a ajouté : " Nous espérons que cette mission mènera à de nouvelles découvertes sur Mars qui seront bénéfiques pour l'humanité. "

Un premier cliché pour marquer le coup

L'image date du lendemain de l'arrivée en orbite martienne de Hope. Elle a été prise à près de 25 000 km de distance de la surface de Mars par l'instrument EXI de la sonde. EXI - pour Emirates eXploration Imager - est une caméra couleur haute résolution permettant d'effectuer des images en lumière visible et ultraviolet.

sonde-hope-premiere-image-mars

Hope va étudier l'atmosphère de Mars avec donc une caméra pour des images haute résolution en couleur, un spectromètre infrarouge et un spectromètre ultraviolet. Les premières données scientifiques transmises sur Terre sont attendues pour septembre 2021.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
LinuxUser Connecté VIP icone 14010 points
Le #2121872
Très belle image du Dôme de Tharsis en effet !
paulhenri Hors ligne Vétéran avatar 1065 points
Le #2121887
Mis à part les fonds, qu'a t-elle comme technologie qui soit issue des Émirats arabes unis?: Rien.

Une sonde faite par les autres civilisations pour une civilisation qui découvre que Mars est ronde... le choc ! Il ne reste plus qu'à envoyer une autre sonde pour la terre.
Le #2121893
paulhenri a écrit :

Mis à part les fonds, qu'a t-elle comme technologie qui soit issue des Émirats arabes unis?: Rien.

Une sonde faite par les autres civilisations pour une civilisation qui découvre que Mars est ronde... le choc ! Il ne reste plus qu'à envoyer une autre sonde pour la terre.


Le sens des choses, il y a surement du pétrole sur mars.

Illuminati Hors ligne Vénéré avatar 2766 points
Le #2121900
paulhenri a écrit :

Mis à part les fonds, qu'a t-elle comme technologie qui soit issue des Émirats arabes unis?: Rien.

Une sonde faite par les autres civilisations pour une civilisation qui découvre que Mars est ronde... le choc ! Il ne reste plus qu'à envoyer une autre sonde pour la terre.



La mission a été annoncée par cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, président des Émirats Arabes Unis, en juillet 2014, et vise à enrichir les capacités des ingénieurs émiratis et à accroître les connaissances humaines sur l’atmosphère martienne.

La sonde sonde Hope a été construit par une équipe conjointe du Laboratory for Atmospheric and Space Physics (LASP), du Mohammed bin Rashid Space Centre (MBRSC), et de l’Université Boulder du Colorado, avec le soutien de l’Arizona State University (ASU) et de l’Université Berkeley de Californie.

Pour atteindre les objectifs de la mission Emirates Mars, un accord a été signé entre l’Agence Spatiale des Émirats Arabes Unis (UAESA) et le MBRSC, en vertu d’une directive donnée par cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, vice-président et Premier ministre des Émirats Arabes Unis et souverain de Dubaï.

Selon l’accord, la mission Emirates Mars sera financée par l’Agence spatiale des Émirats arabes unis et supervisera également le processus d’exécution complet de la sonde Hope. L’accord décrit le cadre financier et juridique ainsi que l’attribution d’un calendrier pour l’ensemble du projet. En vertu de l’accord, le MBRSC a été chargé de concevoir et de fabriquer la sonde Hope.

Sarah Al Amiri, chef de projet adjointe de la mission et responsable scientifique, a collaboré avec la LASP, l’UC Berkeley et l’ASU pour concevoir et construire l’orbiteur. Le chef de projet est Omran Sharaf.
zzepx Hors ligne Habitué icone 217 points
Le #2121946
Illuminati a écrit :

paulhenri a écrit :

Mis à part les fonds, qu'a t-elle comme technologie qui soit issue des Émirats arabes unis?: Rien.

Une sonde faite par les autres civilisations pour une civilisation qui découvre que Mars est ronde... le choc ! Il ne reste plus qu'à envoyer une autre sonde pour la terre.


"Casse-toi, pauv' con de raciste!"

La mission a été annoncée par cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, président des Émirats Arabes Unis, en juillet 2014, et vise à enrichir les capacités des ingénieurs émiratis et à accroître les connaissances humaines sur l’atmosphère martienne.

La sonde sonde Hope a été construit par une équipe conjointe du Laboratory for Atmospheric and Space Physics (LASP), du Mohammed bin Rashid Space Centre (MBRSC), et de l’Université Boulder du Colorado, avec le soutien de l’Arizona State University (ASU) et de l’Université Berkeley de Californie.

Pour atteindre les objectifs de la mission Emirates Mars, un accord a été signé entre l’Agence Spatiale des Émirats Arabes Unis (UAESA) et le MBRSC, en vertu d’une directive donnée par cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, vice-président et Premier ministre des Émirats Arabes Unis et souverain de Dubaï.

Selon l’accord, la mission Emirates Mars sera financée par l’Agence spatiale des Émirats arabes unis et supervisera également le processus d’exécution complet de la sonde Hope. L’accord décrit le cadre financier et juridique ainsi que l’attribution d’un calendrier pour l’ensemble du projet. En vertu de l’accord, le MBRSC a été chargé de concevoir et de fabriquer la sonde Hope.

Sarah Al Amiri, chef de projet adjointe de la mission et responsable scientifique, a collaboré avec la LASP, l’UC Berkeley et l’ASU pour concevoir et construire l’orbiteur. Le chef de projet est Omran Sharaf.


Il y a 2 mots qui m'insupportent. C'est "raciste" et "stigmatisation" utilisés à tout bout de champ pour tout et n'importe quoi.

Ta première phrase n'a rien à faire ici. Si c'est de l'humour, il manque une émoticône.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar