Victime d'un piratage, un tracker torrent ferme

Le par  |  2 commentaire(s)
pirate

Un tracker torrent privé disparaît à la suite d'un piratage. Hounddawgs a fermé ses portes laissant notamment en héritage sa base de données d'utilisateurs.

Hounddawgs était un tracker torrent privé dont TorrentFreak a signalé la fermeture. D'origine danoise, Hounddawgs était un lieu fréquenté par divers groupes spécialisés pour le partage de fichiers torrent avec des films, séries et autres contenus relevant de la copie pirate.

La fermeture a fait suite à une fuite de données sur le serveur. Les administrateurs ont confirmé l'exploitation d'une vulnérabilité de sécurité. L'attaquant serait un certain t-B0ne qui avait alerté au sujet de la faille, mais qui n'a pas trouvé une oreille attentive.

Résultat des courses, plus de 20 Go de données exfiltrées ont été publiées en ligne, tandis que l'attaquant présumé revendique une base de données de 55 Go avec une proportion de 95 % de logs. Selon t-B0ne, la sécurité et le chiffrement n'étaient pas pratiqués par Hounddawgs.

Hounddawgs

Dans un premier temps, les administrateurs de Hounddawgs avaient évoqué l'action de " kiddies " (gamins) d'un autre site danois pour des fichiers torrent, tout en laissant entendre un retour dès que possible et en niant un quelconque dommage.

Le site ZATAZ a pu consulter des données parmi lesquelles des identifiants, adresses mail et IP. Des utilisateurs francophones sont concernés. Des données susceptibles d'intéresser des associations luttant contre le téléchargement illégal et des autorités ?

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1994152
«la sécurité et le chiffrement n'étaient pas pratiqués par Hounddawgs.»

On parle de quoi à propos du "chiffrement"?

De bout en bout ou simplement https?

de bout en bout, de quel manière ça aurait pu être fait?


Le #1994166
Un site de piratage piraté...

Comme dirait Palpatine : "How ironic".
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme