Hoverboard : un pistolet sonique pour les faire tomber tous

Le par  |  8 commentaire(s) Source : Ars Technica
Hoverboard 2

Les hoverboards requièrent un savant dosage d'équilibre et de poussée pour se mouvoir, en réponse aux données reçues par les gyroscopes embarqués. Toutefois, ces derniers peuvent être trompés par des outils projetant des ondes sonores de manière à perturber leurs mesures.

Les hoverboards font désormais partie du paysage en tant qu'outils de mobilité urbaine, alliant fonctionnement électrique et agilité pour contourner les obstacles rencontrés dans la rue.

Ils nécessitent de l'équilibre et une bonne coordination des mouvements, dont les impulsions sont analysées par des capteurs de mouvement, tels que des gyroscopes et des accéléromètres.

HoverboardLa maîtrise d'un hoverboard demande un peu de pratique mais constitue désormais un divertissement prisé chez les adolescents comme les personnes cherchant un moyen de locomotion compact et pratique en ville.

Personnalisable, doté de roues et de batterie de taille variable, il permet d'évoluer sur différents terrains avec une autonomie de plusieurs kilomètres (voire dizaines de kilomètres pour les plus endurants) et une vitesse de pointe pouvant atteindre 20 km/h.

Mais ce délicat équilibre qui permet le déplacement pourrait être à terme compromis par des personnes malveillantes. Lors de la conférence Black Hat Security qui s'est tenue fin juillet, des experts en sécurité chez Alibaba Security ont démontré qu'il était possible d'affoler les capteurs de mouvement des hoverboards au point d'en faire tomber les utilisateurs.

les fréquences de résonance, un talon d'achille

L'astuce consiste en l'utilisation de pistolets soniques ou ultrasoniques jouant sur les fréquences de résonance des gyroscopes (et plus généralement des capteurs MEMS) jusqu'à faire vibrer les masses de référence qui permettent de détecter les accélérations et les rotations.

Les capteurs s'affolent alors et deviennent incapables de fonctionner correctement. Les hoverboards ne sont pas seuls concernés, les capteurs de mouvement étant présents dans de nombreux gadgets (drones, smartphones...) et qui sont tout aussi vulnérables à cette technique d'interférence. Les experts citent également le cas potentiellement plus sérieux des capteurs embarqués dans les véhicules. Enfin, des tests ont été menés sur des smartphones et des casques de réalité virtuelle, pour lesquels les capteurs de mouvement jouent un rôle essentiel dans leur fonctionnement.

Les capteurs MEMS sont partout

Les démonstateurs des chercheurs doivent être placés très près des appareils qu'ils parasitent, une bonne épaisseur de plastique de la coque suffisant à atténuer ou protéger contre l'effet d'ultrasons cherchant à perturber les capteurs MEMS, mais il reste possible d'imaginer des pistolets ultrasoniques puissants pouvant fonctionner à plus grande distance.

Pour s'en protéger, les chercheurs imaginent déjà des coques avec des matériaux absorbant les sons et des logiciels d'annulation des sons pour les fréquences de résonance, ou encore à plus long terme des capteurs MEMS protégés contre ce type d'attaque potentielle.

Mais il ne s'agit ici encore que de travaux exploratoires sur des risques potentiels de perturbation du fonctionnement des gadgets électroniques embarquant des accéléromètres et de gyroscopes. De là à accuser des hackers pour expliquer votre prochaine chute...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1975554
il y a quand même des gens payés pour découvrir ce genre d'usage débile
Le #1975556
C'est pas un hoverboard Un hoverboard ca lévite (comme son nom l'indique), ici, il y a des roues donc ca roule donc c'est pas un hoverboard.

https://goo.gl/PEB67z

Quand est-ce que cette appellation a tord va cesser ?
Le #1975557
MrDho a écrit :

il y a quand même des gens payés pour découvrir ce genre d'usage débile


ça s'applique à ces trucs inutiles mais également à d'autres appareils plus utiles !

Les MEMS sont dans:
les injecteurs pour imprimantes à jet d'encre ;
les matrices de micro-miroirs qui définissent les pixels de certains modèles de vidéoprojecteurs ou les micro-miroirs analogiques7 ;
la première projection cinéma numérique publique d'Europe (2000) réalisée par Philippe Binant reposait sur l'utilisation d'un MEMS optique8,9 ;
les MEMS inertiels, comme les accéléromètres et les gyroscopes, destinés à des domaines divers tels que l'automobile ou plus récemment le jeu vidéo, comme la manette à détection de mouvement des console de jeu10 ou des smartphones11,12 ;
les vannes de contrôle microfluidiques ;
les micro-relais, le plus souvent à actionnement capacitif13;
les émetteurs/récepteurs acoustiques, comme les cMUTs (capacitifs) ou les pMUTs (piézoélectriques) ;
les capteurs de pression ;
les filtres électromécaniques, qui isolent une fréquence du signal d'entrée en utilisant la résonance d'un système masse-ressort.
les commutateurs électro-holographiques utilisé en télécommunication optique pour isoler les longueurs d'ondes, pour le démultiplexage fréquentiel (FDM).
les micropinces
Le #1975560
MrDho a écrit :

il y a quand même des gens payés pour découvrir ce genre d'usage débile


Ce ne sont pas des usages mais des failles du système.

Ya des gens payés pour tester la sécurité des produits.
Ya aussi des gens payés pour crasher des bagnoles toute la journée pour savoir si elles sont sures.

Qu'y a t'il de choquant ?

Le #1975561
Ca ne s'appelle pas Hoverboard, mais Gyropode.
Un hoverboard est une planche qui lévite, comme dans la trilogie Retour vers le futur. Donc un hoverboard, ça n'existe finalement pas vraiment en fait.

J'aimerais bien que l'on arrête de faire cet amalgame.
Le #1975570
Des chercheurs ont aussi remarqué qu'à l'aide simple d'un marqueur paintball on pouvait aussi faire perdre l'équilibre des usagers de "hoverboards" mais que cela tachait par la même leurs vêtements.
Pire encore, avec l'usage d'un PA type Beretta ou Colt, il est aussi possible de provoquer la chute des utilisateurs de ouveurbordes avec de graves blessures, voire même jusqu'à la mort immédiate.
Il devient alors évident que ces appareils ne sont pas encore très fiable et qu'il faut les interdire.

Merci messieurs les chercheurs.
Le #1975592
Truffor ... le gars qui porte bien son pseudo
Le #1975630
Truffor a écrit :

Des chercheurs ont aussi remarqué qu'à l'aide simple d'un marqueur paintball on pouvait aussi faire perdre l'équilibre des usagers de "hoverboards" mais que cela tachait par la même leurs vêtements.
Pire encore, avec l'usage d'un PA type Beretta ou Colt, il est aussi possible de provoquer la chute des utilisateurs de ouveurbordes avec de graves blessures, voire même jusqu'à la mort immédiate.
Il devient alors évident que ces appareils ne sont pas encore très fiable et qu'il faut les interdire.

Merci messieurs les chercheurs.


ironie mal comprise ou trop lourde pour certain mais j'te pouce vert quand meme
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]