Huawei dévoile ses Mate 30 et Mate 30 Pro : ultra premium sans services Google

Le par  |  10 commentaire(s)
Huawei P30 Pro_35

Huawei a donc tenu sa conférence de Munich dédiée à la présentation des Mate 30 et Mate 30 Pro, nouveaux fleurons de la marque chinoise, qui marque un tournant dans la stratégie du groupe

Depuis la mise sous embargo de Huawei par les USA et la résiliation de la licence d'Android, le constructeur soigne sa communication : tantôt pour rassurer, tantôt pour clamer la volonté de s'émanciper de Google et de ses services.

Huawei P30 Pro

Il faut dire que la marque a toujours existé avec cette sorte d'épée au-dessus de la tête, consciente que les enjeux géopolitiques pourraient mettre à mal certaines des technologies sur lesquelles elle s'est reposée, notamment les services de Google. De son côté, la marque préparait ainsi des solutions de secours depuis des années, espérant n'avoir jamais à vraiment les dégainer...

Huawei P30 Pro_02

C'est toujours dans un contexte inédit que l'on assiste donc aux déclarations de Huawei et le Mate 30 ainsi que la Mate 30 Pro se présentent comme les terminaux de rupture : ce sont les premiers terminaux grand public de la marque à bénéficier d'une sortie internationale sans intégrer l'ensemble des services de Google. Huawei n'aura à aucun moment de la conférence abordé la question sensible des servies Google et de la position face aux services américains en général.

Huawei P30 Pro_39

3D Glass / Coque métal et écran Horizon

La présentation de la série Mate 30 commence avec son design général assez atypique, notamment du fait d'une nouvelle génération d'écrans qui change clairement la donne. On retrouve un terminal avec un seul bouton sur la tranche et une coque en 3D glass à double traitement : une couleur à effets changeants qui est légèrement voilée sur la partie basse par un traitement spécifique qui offre un aspect mate servant également aussi de protection contre les traces de doigts, mais aussi d'offrir un meilleur grip.

Huawei P30 Pro_04Huawei P30 Pro_05

Côté technique,le Mate 30 standard adopte un écran de 6,62 pouces OLED d'une définition de 2340x1080 pixels. Ce dernier revendique une compatibilité DCI-P3 HDR et un traitement anti lumière bleue filtrant 65% des émissions nocives.
De son coté, le Mate 30 Pro dispose d'un écran OLED flexible de 6,53 pouces d'une définition de 2400x1176 pixels. Huawei initie ici un nouveau type de design avec un écran « Horizon » et des bordures qui s'étendent à 88° sur les tranches gauches et droites. Tout comme son petit frère, l'écran est certifié DCI-P3 HDR et anti lumière bleue.

Huawei P30 Pro_08Huawei P30 Pro_07

Huawei met en avant son écran Horizon comme le seul proposant du véritable « borderless », par ailleurs la marque exploite les tranches tactiles avec des fonctionnalités bien pensées : un double tap et l'on peut glisser vers le haut ou le bas de la tranche pour régler très rapidement le volume. Notons que l'écran embarque un lecteur d'empreintes digitales sous sa dalle.

Huawei P30 Pro_09Huawei P30 Pro_12

L'encoche la plus perfectionnée au monde

Sur le Mate 30 Pro, Huawei a fait le choix de maintenir une encoche assez large qui permet d'intégrer plusieurs capteurs . Huawei revendique ici l'encoche la plus évoluée au monde avec son P30 Pro puisque cette dernière accueille un capteur de gestes, deux caméras de profondeur de champ 3D, un capteur de proximité et une caméra pour les selfies. Tous ces capteurs sont là pour un but précis : proposer de la reconnaissance faciale avancée, qui permettra également de proposer des applications de réalité augmentée à l'image de ce que propose Apple depuis son iPhone X et ses animojis, mais aussi pourquoi pas des systèmes d'identification avancés pour permettre notamment de se connecter automatiquement à certains sites ou de valider des paiements en ligne.

Huawei P30 Pro_10

Huawei a fait quelques démonstrations assez innovantes des modules de l'encoche avec une technologie qui suit le regard de l'utilisateur et permet de proposer une rotation automatique de l'écran. Posé à plat sur une table, l'utilisateur qui tourne autour du smartphone sans le toucher est repéré par les capteurs qui forcent l'orientation de l'image pour qu'elle soit toujours lisible.

Huawei P30 Pro_11

Autre fonctionnalité intéressante : la reconnaissance faciale permanente dédiée à la sécurisation de la messagerie. L'utilisateur reçoit un SMS ou un message qui s'affiche en notification lisible pour lui, mais dès qu'une autre personne est à portée et qu'elle est détectée par le module, le contenu textuel passe en mode flouté. Cela devrait éviter les indiscrétions, notamment, comme l'a montré Huawei, lors de la réception des SMS de validation d'achat en double authentification. Les contrôles gestuels sont également de la partie pour une navigation à distance.

Le Mate 30 pour sa part conserve bien une encoche, mais qui est bien plus réduite et centrée. Elle embarque un double capteur photo et un capteur de profondeur de champs. Il ne faudra donc pas attendre de reconnaissance faciale 3D avancée sur le dispositif, mais le terminal devrait malgré tout assez bien s'en tirer en mode selfie.

Huawei P30 Pro_13


Kirin 990 : la puissance maitrisée

La série Mate 30 est l'occasion pour Huawei de déployer son tout nouveau SoC, le Kirin 990 présenté sur le salon de l'IFA de Berlin. Il en existe deux versions ; une 4G gravée en 7 nm doté d'un NPU bi-coeur et un Kirin 990 5G gravé en 7 nm EUV qui embarque pour sa part un NPU à trois coeurs. Le SoC mise sur un GPU ARM Mali-G76 à 16 coeurs (une première sur le marché), il se dote par ailleurs d'un Last Level Cache (LLC) permettant d'optimiser les performances tout en limitant la consommation électrique et un NPU DaVinci dédié aux traitements des données liées à l'intelligence artificielle.

Huawei P30 Pro_17

Huawei évoque un bond dans les performances de l'ordre de 23% sur le processeur et 39% sur la partie graphique comparée au Kirin 980, et 460% sur le NPU. La consommation d'énergie est également mieux maitrisée avec -23% pour le CPU, -32% pour le GPU et -290% pour le NPU, tout cela étant permis par la gravure en 7 nm, mais également par l'intégration d'un film de graphène offrant une meilleure dissipation thermique.

Les Mate 30 et Mate 30 Pro seront associé à 8 Go de RAM, seule la version Porsche Design RS sera pour sa part dotée de 12 Go de RAM. Sans trop s'étendre sur le sujet, Huawei indique également que son terminal n'a pas de grille pour les haut-parleurs et pour cause : c'est l'écran lui-même qui fait office de diaphragme et diffusera ainsi le son.

Batterie : 40W filaire, 27W sans fil

La partie batterie de l'appareil est également un point intéressant puisque le Mate 30 Pro affiche une batterie de 4500 mAh compatible avec la recharge rapide filaire 40W et 27 W en recharge sans fil. Le smartphone propose également une nouvelle génération de recharge inversée qui permettra de partager sa batterie avec d'autres appareils compatibles avec la recharge sans fil.

Huawei P30 Pro_22Huawei P30 Pro_23
Pour parfaire son écosystème, Huawei a prévu un chargeur allume-cigare 40W, une batterie externe 40W ainsi qu'une station d'accueil à bras motorisés automatique en recharge sans fil 27w pour véhicule ( la plateforme dispose de deux bras latéraux motorisés qui verrouillent automatiquement le smartphone à l'approche, grâce à un capteur de proximité, une solution gadget, mais bluffante).

Huawei P30 Pro_24

La 5G d'aujourd'hui et de demain

Époque de transition oblige, Huawei a également beaucoup insisté sur la 5G et là encore, la marque a sorti le grand jeu : 21 antennes intégrées au Mate 30 Pro 5G dont 14 antennes dédiées à la 5G. Le smartphone est compatible avec les bandes 5G n79, n78, n77, n41, n38, n28, n3 et n1 soit les bandes actuelles et avenir. Les débits annoncés sont deux fois supérieurs à ceux du Galaxy Note 10+ 5G de Samsung et les terminaux proposeront un port dual SIM.

Huawei P30 Pro_20

A ce sujet, on apprécie enfin de voir un constructeur permettre, sur ses terminaux haut de gamme, de faire le choix d'une utilisation en double SIM ou d'une simple SIM avec carte SD. Il sera donc bel et bien possible d'étendre la capacité de stockage du Mate 30 via une carte micro SD.

Mate 30 : la vidéo à l'honneur

Si la gamme P30 est orientée vers la photo, le Mate 30 sera résolument orienté vers la vidéo, et là encore, Huawei promet de jouer dans la cour des grands. La marque inaugure ainsi le « Halo Ring », soit un cercle dans lequel viennent s'intégrer l'ensemble des capteurs photo.

Huawei P30 Pro_25Huawei P30 Pro_26

Toujours en partenariat avec Leica pour les lentilles de ses appareils, Huawei a intégré 4 capteurs photo au dos de son Mate 30. C'est d'ailleurs les boitiers de Leica qui ont inspiré le Halo Ring, qui, lorsque le smartphone est tenu sur le coté, mime la manipulation d'un reflex.

Le Mate 30 embarque ainsi un capteur 16 MP ultra grand-angle f/2,2, un capteur principal super sensible 40 MP f/1,8, un téléfoto 8 Mp f/2,4 à stabilisation OIS ainsi qu'un autofocus laser. Le smartphone peut atteindre des sensibilités ISO de 204800, propose un zoom optique 3X, 30X en numérique et 45X en hybride, de la macro à 2,5 cm et de la double stabilisation OIS + AIS

Huawei P30 Pro_27

De son côté le Mate 30 Pro dispose d'un module grand-angle de 40 MP à f/1,8, d'un second module principal supersensible de 40 MP à f/1,6 stabilisé OIS, d'un module telefoto 8 MP f/2,4 OIS et d'un capteur de profondeur de champ. La sensibilité ISO monte à 409600, on retrouve le zoom optique 3X et jusqu'à 45X en hybride, un mode « Pro -Bokeh » et une double stabilisation optique OIS + AIS.

La combinaison des deux modules photo principaux permettra de proposer des vidéos d'une qualité incomparables. L'un écran un module RGGB de 1/1,54 pouce tandis que l'autre étant un RYYB de 1/1,7 pouce. Cela permettra une sensibilité extrême à la lumière pour des films de nuit et de la capture en 4K à 60 images secondes. Un super slow motion à 7680 images par seconde est également de la partie tout comme des Time lapse 4K HDR+, de la vidéo avec effet bokeh en temps réel...

Huawei P30 Pro_16

Les Mate 30 et Mate 30 Pro seront déclinés dans plusieurs coloris : Space silver, Cosmic purple, Noir et vert émeraude. Une version Porsche Design sera également proposée avec une coque qui troque le verre pour du cuir et un module photo qui n'est plus ancré dans un cercle, mais dans une bande de verre qui s'étend au centre de l'appareil.


Plus étonnant, on retrouvera également deux versions « Vegan Leather » avec un faux cuir au dos dans des versions orange et Forest Green.

Dans tous les cas, le Mate 30 sera certifié IP 53 contre IP68 pour le Mate 30 Pro, garantissant une protection contre l'eau et la poussière.

EMUI10

Huawei a rapidement présenté quelques fonctionnalités d'EMUI10 qui sera intégré dans les terminaux.

Huawei P30 Pro_28

On retrouvera ainsi un mode « Always On » qui permettra de conserver une vue permante sur l'horloge, la date, la batterie et les notifications de son terminal. L'écran OLED permet d'économiser énormément d'énergie pour l'affichage de ces fonctions de base.

L'OS tout entier profitera également d'un mode nuit qui réduira la fatigue oculaire en troquant les fonds blancs pour un fond noir dans absolument tous les menus. Les textes seront également affichés non pas en blanc, mais en gris clair pour encore limiter la fatigue. Ce type d'affichage permet également d'économiser de la batterie.

C'est grâce à EMUI 10 que l'on pourra également profiter d'un contrôle par les gestes, mais également d'un nouvel ensemble de raccourcis via des gestes réalisés du doigt sur l'écran.

Huawei évoque également la prise en charge du M-Pen et de ses 4096 niveaux de pression, ainsi que Huawei iCare permettant de basculer l'affichage de son mobile vers le système multimédia de véhicules compatibles.

Des prix, mais aucune date...

Les prix des appareils ont été révélés :

799€ pour le Mate 30 avec 128 Go de stockage

1099€ pour le Mate 30 Pro avec 256 Go de stockage

1199€ pour le Mate 30 Pro 5G avec 256 Go de stockage

2095€ pour le Mate 30 RS avec 12 Go de RAM et 512 Go de stockage.

Malheureusement, aucune date de sortie n'a été communiquée pour l'instant.

Huawei P30 Pro_29Huawei P30 Pro_30Huawei P30 Pro_31Huawei P30 Pro_32

Dans les faits, la situation reste très complexe pour Huawei. Si la marque a affiché un certain détachement des sanctions américaines en mai dernier, le malaise reste bien présent et le fameux « plan B » de la marque ne semble pas au point.

En discutant avec les responsables de Huawei France, il faut se faire à l'idée : le Mate 30 sortira en Chine prochainement, mais en Europe, la question reste en suspens.

Huawei P30 Pro_33Huawei P30 Pro_34

L'absence des services de Google au sein du terminal pose divers problèmes à Huawei : si le marché chinois a traditionnellement été victime de censure des services occidentaux sur ses marchés applicatifs, il n'y aura aucun manque exprimé par les utilisateurs des applications et services du Play Store.

En Europe, la situation est bien différente et il est compliqué pour un fabricant d'envisager de sortir un terminal, qui plus est présenté comme ultra Premium avec une facture située entre 700 et 1000€ et d'expliquer qu'aucune application populaire n'est accessible.

Huawei P30 Pro_35Huawei P30 Pro_36

Si Richard Yu avait laissé entendre qu'il serait possible d'installer le Play Store via une APK, là encore le discours de Huawei France est bien plus modéré : « Nos clients achètent nos smartphones, pour la suite, ils en font ce qu'ils veulent ». On continue donc d'insinuer qu'il serait possible d'installer manuellement des applications occidentales, y compris celles faisant partie de l'embargo américain.

Mais lorsque l'on pousse l'hypothèse en demandant si concrètement, il serait possible d'installer Facebook depuis une APK, et d'en profiter sur le terminal sans aucun blocage, la réponse est bien moins certaine « Il est impossible d'assurer que le service sera bien accessible sur le terminal ». En clair, même si l'utilisateur prenait la peine d'installer manuellement toutes ses applications depuis des marchés alternatifs, il se peut que les services américains disposent de mesures leur permettant de bloquer l'accès aux terminaux de Huawei. On pourrait donc installer les applis, mais pas les lancer, ou en profiter.

Huawei P30 Pro_37Huawei P30 Pro_38

Huawei pousse donc la communication vers Appl Gallery, le marché applicatif de Huawei qui n'a eu de cesse de grossir ces dernières années. Huawei a annoncé une enveloppe de 1 milliard de dollars pour aider les développeurs à s'installer sur son store. Huawei France nous a confirmé avoir déjà engagé des partenariats avec divers services français, un peu moins d'une centaine.

L'idée pour Huawei serait donc de proposer une alternative au Play Store dans un premier temps, mais qui ne pourrait de toute façon pas proposer les services américains tant que l'embargo est maintenu.

Huawei P30 Pro_39Huawei P30 Pro_40

C'est pour cela que, dans le meilleur des cas, même si le Mate 30 sortait aujourd'hui en Europe, la réponse du public risque de ne pas être à la hauteur des attentes de Huawei pour un terminal ultra premium.

Concrètement, deux options s'offrent à Huawei aujourd'hui : miser sur une évolution de la situation en sa faveur et la récupération de la certification Google via la levée de l'embargo américain. Dans ce cas, Huawei France nous a laissés entendre qu'une mise à jour pourrait être déployée en quelques jours pour réintégrer le Play Store et tous les services de Google dans sa série Mate 30.

Huawei P30 Pro_41Huawei P30 Pro_42

L'autre option que redoute Huawei, c'est que l'embargo se maintienne et alors tout dépendra de la capacité des développeurs et du programme d'encouragement lancé à s'installer sur AppGallery à proposer une alternative la plus séduisante possible. Dans tous les cas, il faudra attendre quelques mois pour que le marché applicatif se développe suffisamment pour éviter les écueils d'un lancement raté.

Notre avis sur la question :

Dans l'ensemble, le Mate 30 Pro affiche des prestations étonnantes, les finitions sont exceptionnelles et l'on a vraiment l'impression d'avoir un petit bijou entre les mains. Le smartphone est véritablement exceptionnel et mériterait vraiment un lancement en Europe.

Malgré tout, il est aujourd'hui inconcevable de lancer un smartphone sans accès aux services les plus populaires en France comme Facebook, Twitter, Gmail etc... Il est évident que la situation risque de compliquer les choses pour les consommateurs lambda qui n'iront de toute façon pas chercher à installer des applications via des APK à la main, si tant est, comme nous le soulignions, elles fonctionnent véritablement.

Difficile donc pour Huawei de justifier un prix aussi élevé si le terminal est amputé d'une partie des applications qui font aussi l'intérêt de base d'un smartphone, peu importe son positionnement ou son équipement.

Par ailleurs, il a été fait mention de quelques lourdeurs dans le firmware qui était installé sur les modèles présentés que nous avons pu manipuler pendant quelques minutes à peine. Huawei a promis que les choses changeraient... Le manque d'optimisation des modèles présenté met un peu plus en lumière la position encore incertaine de Huawei qui semble avoir pris du retard tant sur sa propre partie logicielle que sur la position à adopter : on peut clairement dire aujourd'hui que Huawei n'affiche pas la confiance revendiquée au lendemain des embargos et que la bonne figure n'est plus de la partie. La marque subit la situation et semble bien liée à la décision de Washington qui décidera pour Huawei de la position à adopter, la marque ne souhaitant clairement pas prendre les devants et d'assumer une sortie européenne et internationale sans le concours de Google.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2078605
.
"Difficile donc pour Huawei de justifier un prix aussi élevé si le terminal est amputé d'une partie des applications"
.
Mais dans ce cas précis, quel prix serait justifié ???
Le #2078608
Une bien belle bête...
Si le phone pouvait disposer des services de Google il aurait bien pu faire plus que de l'ombre à Samsung.
Les chinois ont vraiment mis les moyens.
Le #2078635
C'est excellent, bravo
Le #2078646
skynet a écrit :

Une bien belle bête...
Si le phone pouvait disposer des services de Google il aurait bien pu faire plus que de l'ombre à Samsung.
Les chinois ont vraiment mis les moyens.


.
Un bon gros ODR devrait accompagner la proposition de vente pour compenser le manque des services de Google !
Le #2078648
Au contraire, être garanti sans Google + déconseillé par la NSA est un bel atout (ou l'était quand celle-ci était entre des mains belliqueuses et liberticides).
Le #2078665
Moi, je veux bien le prendre sens ses applications Etats-uniennes avec un prix à 700 euros
Le #2078679
bernie973 a écrit :

Moi, je veux bien le prendre sens ses applications Etats-uniennes avec un prix à 700 euros


.
"je veux bien le prendre sens ses applications Etats-uniennes avec un prix à 700 euros"
.
Le Mate 30 Pro, sans les gapps, à 700 euros ...j'en prends deux ..
.
Même le Mate 30 avec un ODR de 100 € c'est ok pour moi.
Le #2078688
Mouve92 a écrit :

bernie973 a écrit :

Moi, je veux bien le prendre sens ses applications Etats-uniennes avec un prix à 700 euros


.
"je veux bien le prendre sens ses applications Etats-uniennes avec un prix à 700 euros"
.
Le Mate 30 Pro, sans les gapps, à 700 euros ...j'en prends deux ..
.
Même le Mate 30 avec un ODR de 100 € c'est ok pour moi.


Pareil !
Je n'installe presque que des APK.

Faut juste voir si certaines applis n'utilisent pas les Gapps qui sont plus "ancrées" dans le système qu'une appli traditionnelle fonctionneront quand même (appli bancaires, streaming de base (Netflix, Amazon, etc ...))
Si tout tourne avec des APK alors oui on peut faire de très bonnes affaires avec ce super produit.
Le #2078699
skynet a écrit :

Mouve92 a écrit :

bernie973 a écrit :

Moi, je veux bien le prendre sens ses applications Etats-uniennes avec un prix à 700 euros


.
"je veux bien le prendre sens ses applications Etats-uniennes avec un prix à 700 euros"
.
Le Mate 30 Pro, sans les gapps, à 700 euros ...j'en prends deux ..
.
Même le Mate 30 avec un ODR de 100 € c'est ok pour moi.


Pareil !
Je n'installe presque que des APK.

Faut juste voir si certaines applis n'utilisent pas les Gapps qui sont plus "ancrées" dans le système qu'une appli traditionnelle fonctionneront quand même (appli bancaires, streaming de base (Netflix, Amazon, etc ...))
Si tout tourne avec des APK alors oui on peut faire de très bonnes affaires avec ce super produit.


.
"Si tout tourne avec des APK"
.
Hélas pas tout, de nombreux développeurs utilisent les API de Google (via les Google Mobile Services) pour intégrer certaines fonctionnalités additionnelles à leurs applications. Sans ces Google Mobile Services, de nombreux fichiers APK se trouveraient donc inutilisables.
Le #2078707
Tout ça devrait se solutionner avec un genre de Decentraleyes pour APK non ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme