Hyperloop Transportation Technologies implante son centre de R&D à Toulouse

Le par  |  4 commentaire(s)
Hyperloop HTT

Hyperloop Transportation Technologies, l'une des entreprises cherchant à développer le transport rapide Hyperloop, annonce l'installation de son centre européen de R&D à Toulouse, sur l'ancienne base aérienne de Francazal.

Plusieurs entreprises tentent de concrétiser le concept d'un mode de transport rapide capable d'atteindre les 1000 km/h en passant par des tubes faiblement pressurisés. La société Hyperloop Transportation Technologies (HTT) est l'une d'elles et, au-delà des projets séduisants sur le papier, elle va devoir développer et raffiner les technologies nécessaires.

Pour faire avancer sa vision de l'Hyperloop, HTT vient d'annoncer la création de son centre européen de R&D à Toulouse, sur le site de l'ancienne base aérienne militaire de Francazal, au coeur de l'industrie aérospatiale européenne, avec par extension de nombreux fournisseurs et sous-traitants spécialisés à proximité.

Hyperloop HTT

Au sein d'un Hyperloop Innovation Hub dont les premiers services débuteront cette année et permettront de créer 50 emplois directs pour commencer, l'entreprise va regrouper :

  • un centre de R&D d'une trentaine d'ingénieurs et doctorants
  • une piste d'essai de 1 km
  • une Hyperloop Academy assurant la relation avec les universités et laboratoires de recherche
  • un Hyperloop Lab servant d'incubateur de startups relatives à l'Hyperloop
  • un Demonstration Center faisant le point sur les avancées et servant de vitrine au programme

L'implantation se fera avec l'appui des collectivités locales et contribuera au développement d'un pôle robotique / drone / véhicule autonome en cours d'élaboration sur le site de Francazal. Le projet Hyperloop tel que pensé par HTT doit commencer à voir le jour vers 2020 et fera circuler des modules Hyperloop à très grande vitesse dans des tubes quasiment dépourvus d'air, réduisant les frottements, et exploitera une nouvelle technique MagLev de lévitation magnétique passive consommant beaucoup moins d'énergie que les systèmes traditionnels et alimentée par des énergies renouvelables.

HTT explique que les passagers auront droit à des fenêtres virtuelles dans les cabines qui restitueront une vue extérieure qui, grâce à une technologie Eye-Tracking, et avec le système d'amortissement du mouvement, produira une expérience confortable. Mais tout ceci n'est encore qu'une promesse.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1946596
En france !? Chouette
Le #1946602
du boulot pour les toulousains, et une tournée de cassoulet, une!!
Le #1946635
Mais il y a déjà de quoi faire à Toulouse avec Airbus !
On ne cesse de dire que c'est la ville de France qui croit le plus en nombre d'habitants depuis plusieurs années...
Le #1946696
bonne nouvelle
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]