Un partenariat mondial sur l'intelligence artificielle

Le par  |  2 commentaire(s)
intelligence artificielle ia

À l'initiative du Canada et de la France, le Partenariat mondial sur l'intelligence artificielle est lancé avec un total de quinze membres fondateurs.

Le Partenariat Mondial sur l'Intelligence Artificielle (PMIA) prend forme. Son lancement a été annoncé cette semaine. Il sera hébergé par l'OCDE à Paris et par deux Centres d'expertise à Montréal et à Paris (piloté par Inria).

Avec un rôle moteur, le Canada et la France sont parmi les quinze membres fondateurs. Les autres membres fondateurs sont l'Allemagne, l'Australie, la Corée, les États-Unis, l'Union européenne, l'Inde, l'Italie, le Japon, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni, Singapour et la Slovénie.

" Les quinze membres fondateurs entendent encourager et guider le développement responsable d'une intelligence artificielle fondée sur les droits l'Homme, l'inclusion, la diversité, tout comme favorisant l'innovation et la croissance économique. "

Le PMIA escompte rapidement s'élargir à d'autres États. " Il rassemblera des experts de l'industrie, des gouvernements, de la société civile et du milieu universitaire pour mener des recherches et des projets pilotes sur l'intelligence artificielle ", écrit l'OCDE.

Les experts prendront part à des groupes de travail avec pour thématiques l'utilisation responsable de l'IA, la gouvernance des données, l'avenir du travail, l'innovation et la commercialisation. Rapidement, ils exploreront aussi l'apport de l'IA pour répondre à la pandémie de Covid-19.

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2101946
"" Les quinze membres fondateurs entendent encourager et guider le développement responsable d'une intelligence artificielle fondée sur les droits l'Homme, l'inclusion, la diversité, tout comme favorisant l'innovation et la croissance économique. ""

Ca semble vraiment intéressant mais hélas dans 15 jours Trump annoncera sur Tweeter qu'il quitte ce regroupement qui pourrait réglementer la technologie américaine

On fait le pari ?
Le #2101957
skynet a écrit :

"" Les quinze membres fondateurs entendent encourager et guider le développement responsable d'une intelligence artificielle fondée sur les droits l'Homme, l'inclusion, la diversité, tout comme favorisant l'innovation et la croissance économique. ""

Ca semble vraiment intéressant mais hélas dans 15 jours Trump annoncera sur Tweeter qu'il quitte ce regroupement qui pourrait réglementer la technologie américaine

On fait le pari ?


On peut avoir une chance, c'est que là, il est concentré sur les élections.
Donc s'il n'est pas réélu, Biden étant beaucoup plus coopératif, on pourrait garder cette "alliance".
Si Trump est réélu, sauve qui peut !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme