Rachat de Red Hat par IBM : l'UE donne son accord sans condition

Le par  |  8 commentaire(s)
red-hat-ibm

La Commission européenne a autorisé cette semaine l'opération d'acquisition de Red Hat par IBM. Elle est d'un montant de 34 milliards de dollars.

Pour la Commission européenne, l'opération de rachat de Red Hat par IBM ne pose aucun problème de concurrence. Cette opération à 34 milliards de dollars annoncée fin 2018 obtient donc son aval sans condition.

Parmi les points étudiés lors de son enquête, l'exécutif européen estime notamment que la communauté open source veillera au grain si d'aventure le rapprochement est susceptible d'altérer l'accès au code source de Red Hat et d'avoir un impact sur la conduite de projets libres.

" La Commission a constaté qu'une telle stratégie susciterait des contre-réactions particulièrement vives de la part de la communauté de concepteurs open source, ce qui aurait des répercussions négatives sur les produits de Red Hat ", peut-on lire dans un communiqué.

-----

Actualité publiée le 29 octobre 2018

C'est la plus importante acquisition jamais réalisée par IBM et elle concerne l'Open Source avec Red Hat qui se présente comme le premier fournisseur mondial de solutions logicielles open source pour les entreprises.

Principalement centré sur les entreprises et l'hébergement géré dans le cloud, IBM va débourser 190 dollars par action Red Hat pour faire tomber l'éditeur dans son giron. Une valorisation approchant 34 milliards de dollars. Le rachat devrait être finalisé au cours du premier semestre 2019.

Red Hat est surtout connu pour sa distribution Red Hat Enterprise Linux s'adressant au marché de l'entreprise et des serveurs. Pour le grand public, la distribution GNU / Linux communautaire Fedora sous l'égide du projet éponyme bénéficie du soutien de Red Hat.

Avec cette acquisition, il est fait mention d'une approche ouverte du cloud. Elle s'inscrit dans la lignée d'un partenariat annoncé en mai autour de IBM Cloud Private with Red Hat pour fournir aux entreprises une technologie de cloud privé avec une gestion sur l'infrastructure IBM Cloud, et disponible avec Red Hat OpenStack Platform.

Red Hat rejoindra l'équipe de cloud hybride d'IBM en tant que division distincte. La technologie de Red Hat sera exploitée sur plusieurs clouds. Selon IBM, 80 % de la charge de travail des entreprises n'a pas encore migré vers le cloud en raison de la nature propriétaire de ce marché à l'heure actuelle.

" Cela empêche la portabilité des données et des applications dans plusieurs clouds, la sécurité des données dans un environnement multicloud et une gestion cohérente du cloud. "

Avec ce rachat, IBM assure que la gouvernance ouverte de Red Hat ne sera pas remise en question, ainsi que ses contributions open source et sa participation dans la communauté open source. De même, il n'y a pas de remise en question de partenariats avec Amazon Web Services, Microsoft Azure, Google Cloud et autres, en plus de IBM Cloud.

Lors de gros rachats, il est souvent précisé que rien ne change... mais les choses peuvent évoluer quelques années plus tard.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2069807
"La Commission européenne a autorisé cette semaine "

J'ai pas compris, qu'est ce que la commission Européenne à a voir dans cette affaire?
Il s'agit de 2 entreprises américaines
Le #2069809
iFlo59 a écrit :

"La Commission européenne a autorisé cette semaine "

J'ai pas compris, qu'est ce que la commission Européenne à a voir dans cette affaire?
Il s'agit de 2 entreprises américaines


Bientôt ce sera la commission européenne autorisé le rachat de huwawei par samsung
Le #2069810
Aucun changement ???

J'ai hâte de voir ça !!!
Le #2069811
c'est oublié Cent OS le pendant libre de RHEL
Le #2069814
iFlo59 a écrit :

"La Commission européenne a autorisé cette semaine "

J'ai pas compris, qu'est ce que la commission Européenne à a voir dans cette affaire?
Il s'agit de 2 entreprises américaines


Deux entreprises qui font un chiffre d'affaire supérieur à un certain seuil, ce qui entraine malgré tout une étude du projet par la commission européenne. Si elle juge cette acquisition contraire au droit à la concurrence, elle ne peut pas l'empêcher, mais elle peut appliquer des sanctions très dures lors de leurs activités sur le sol européen.

Il n'y a pas que l'Europe qui le fait. La Chine aussi de plus en plus (ie la tentative de rachat de NXP par Qualcomm)
Le #2069817
EchecCritique a écrit :

iFlo59 a écrit :

"La Commission européenne a autorisé cette semaine "

J'ai pas compris, qu'est ce que la commission Européenne à a voir dans cette affaire?
Il s'agit de 2 entreprises américaines


Deux entreprises qui font un chiffre d'affaire supérieur à un certain seuil, ce qui entraine malgré tout une étude du projet par la commission européenne. Si elle juge cette acquisition contraire au droit à la concurrence, elle ne peut pas l'empêcher, mais elle peut appliquer des sanctions très dures lors de leurs activités sur le sol européen.

Il n'y a pas que l'Europe qui le fait. La Chine aussi de plus en plus (ie la tentative de rachat de NXP par Qualcomm)


C'est bon à savoir, merci
Le #2069820
Fini la fiabilité et la sécurité de cet OS
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme