Musique : l'IFPI stigmatise encore le P2P

Le par  |  0 commentaire(s)
Susan-Boyle-I-Dreamed-a-Dream

L'IFPI dresse un bilan mitigé pour l'industrie du disque et pointe du doigt deux vilains petits canards pour leur supposé laxisme dans la lutte contre le téléchargement illégal : le Canada et l'Espagne. Le P2P en prend toujours pour son grade.

Susan-Boyle-I-Dreamed-a-DreamSelon le dernier rapport annuel de la fédération internationale de l'industrie phonographique ( IFPI ), les ventes mondiales de musique ont chuté de 7 % en 2009 pour représenter 17 milliards de dollars ( près de 12,8 milliards d'euros ). Le président et PDG de cet organisme international chargé de défendre les droits de l'industrie du disque parle d'une " déception ".

Cette baisse mondiale est principalement due aux mauvais résultats dans les deux plus importants marchés que sont les États-Unis et le Japon. Ces marchés pèsent pour 80 % dans la balance du déclin mondial.

John Kennedy note toutefois quelques " points positifs " pour 2009 comme les ventes dématérialisées qui ont progressé de plus de 9 % pour représenter plus de 25 % du chiffre d'affaires total des ventes musicales, soit 4,3 milliards de dollars.

Le PDG de l'IFPI observe surtout que dans 13 pays, les ventes de musique ont progressé en 2009. C'est notamment le cas pour l'Australie, le Brésil, la Corée du Sud, la Suède ou encore le Royaume-Uni. Ce n'est par contre pas le cas en France avec une légère baisse essentiellement imputée à l'effondrement des ventes de sonneries pour la téléphonie mobile.

Pour John Kennedy, le redressement est particulièrement spectaculaire en Corée du Sud et en Suède. L'explication avancée est " l'amélioration de l'environnement juridique qui aide les ventes légales de musique ". La loi IPRED ( Intellectual Property Rights Enforcement Directive ) est par exemple entrée en vigueur en Suède le 1er avril 2009. Elle facilite pour les ayants droit l'accès à des informations personnelles leur permettant de confondre des individus soupçonnés de s'adonner à du téléchargement illégal, et de pourvoir éventuellement engager des poursuites en justice. Dans la pratique, les FAI ne sont pas toujours enclins à obtempérer.

La France est aussi citée en bon élève pour sa nouvelle législation à la sauce Hadopi, même si pour l'heure, elle n'est pas encore entrée en action. Et s'il y a des bons élèves, il y a forcément les mauvais. L'IFPI pointe ainsi surtout du doigt le Canada et l'Espagne, et y associe l'Italie. Selon les mots de John Kenedy, le Canada est présenté comme " pratiquement le seul pays développé qui ne reconnaît pas les traités internationaux sur la propriété intellectuelle depuis dix ans ". C'est " une source majeure du problème du piratage mondial. Un nombre disproportionné de sites illégaux sont hébergés sur le sol canadien ".

C'est évidemment la réputation du P2P qui est directement visée. D'après l'IFPI, le piratage via P2P demeure le " principal canal de distribution pour du contenu illégal ". Toujours selon l'IFPI, le trafic P2P compte pour près de 20 % du trafic Internet mondial. Il aurait augmenté de 29 % en Europe. L'IFPI voudrait-elle de la régulation aux dépens du P2P...


Les 10 albums les plus vendus dans le monde en 2009 :

  • Susan Boyle : I Dreamed a Dream
  • Black Eyed Peas : The E.N.D.
  • Michael Jackson : This Is It
  • Taylor Swift : Fearless
  • Lady Gaga : The Fame
  • Michael Bublé : Crazy Love
  • U2 : No Line on the Horizon
  • Michael Jackson : Thriller
  • Michael Jackson : Number Ones
  • Andrea Bocelli : My Christmas
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]