Quel est le rôle de l’impression pour les PME à l’ère du numérique ?

Le par  |  5 commentaire(s)
Impression

Nous vivons une époque dans laquelle les individus sont de plus en plus connectés. Tout le monde ou presque possède un smartphone, les réseaux sociaux sont de mise et les entreprises doivent constamment s’adapter à toutes ces tendances. C’est pourquoi la dernière décennie tout particulièrement a vu l’émergence des techniques de commerce en ligne. Il est aujourd’hui impensable pour une petite entreprise de mettre de côté les supports numériques dans sa stratégie de développement. Cela signifie-t-il pour autant la mort des supports imprimables ? Réponse.

La priorité aux supports numériques
Dans le milieu extrêmement concurrentiel des PME (Petites et Moyennes Entreprises), il est vital pour les entreprises de trouver les méthodes de communication les plus adaptées afin d’obtenir le meilleur retour sur investissement possible. En effet, une start-up disposera le plus souvent de fonds limités lors de ses débuts, et devra savamment choisir les techniques de marketing les plus rentables. Et en 2018, cela passera généralement par internet et les réseaux sociaux. En effet, avec 73% des français possédant un smartphone, l’effort ira en priorité à la création de publicités en ligne et de sites internet dits « responsive » (adaptés à l’utilisation sur plusieurs supports numériques).

Les supports imprimables pour la visibilité locale…

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les supports papiers ne sont pas devenus des investissements inutiles pour autant ! Alors que la publicité en ligne aidera une entreprise à gagner en visibilité d’un point de vue général, des imprimés peuvent participer au gain de visibilité locale d’une entreprise.

Dans certains secteurs d’activité, cette visibilité locale sera même plus importante pour la réussite commerciale de l’entreprise que la publicité en ligne : c’est par exemple le cas des salons de coiffure, restaurants, auto-écoles et autres entreprises reposant essentiellement sur une clientèle de proximité. De tels commerces auront donc tout intérêt à investir leur budget de communication dans des domaines tels que l’impression de brochures comme le permettent des services en ligne tels que print24.

Imprimantes

… et pour la différentiation

Les commerces ne dépendant pas uniquement des supports imprimables peuvent eux aussi se servir des supports papiers à des fins de différentiation. En effet, une entreprise lançant une stratégie de communication en ligne dans un secteur concurrentiel risque de se heurter à la présence d’autres commerces ayant recours aux mêmes pratiques. Toucher parallèlement les clients avec des imprimés permet alors de faire un pas supplémentaire permettant de se démarquer des autres entreprises, ce qui peut alors s’avérer favorable au commerce à l’origine de l’initiative.

Ainsi, même si les supports numériques ont le vent en poupe et que cette tendance n’est pas prête de s’arrêter avec l’arrivée de la 5G, la publicité par format imprimable reste d’actualité, et a encore de beaux jours devant elle.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2030502
Je suis perplexe, je ne vois pas en quoi une entreprise qui m'envoie de la pub, va se différencier des 3kg de pub dans ma boîte aux lettres (faut que j'achète un autocollant stop pub d'ailleurs, c'est fou je suis obligé d'acheter un truc pour ne pas avoir de trucs dont je n'ai jamais eu besoin et que je n'ai jamais demandé )

Après bien sur l'article ne dit pas que les imprimés seront destinés a être distribués dans les boîtes, mais bon ça me fait penser à ça..
Le #2030514
LinuxUser a écrit :

Je suis perplexe, je ne vois pas en quoi une entreprise qui m'envoie de la pub, va se différencier des 3kg de pub dans ma boîte aux lettres (faut que j'achète un autocollant stop pub d'ailleurs, c'est fou je suis obligé d'acheter un truc pour ne pas avoir de trucs dont je n'ai jamais eu besoin et que je n'ai jamais demandé )

Après bien sur l'article ne dit pas que les imprimés seront destinés a être distribués dans les boîtes, mais bon ça me fait penser à ça..


Non, l'article il est là pour faire de la pub à print24...
Le #2030516
zorglub123 a écrit :

LinuxUser a écrit :

Je suis perplexe, je ne vois pas en quoi une entreprise qui m'envoie de la pub, va se différencier des 3kg de pub dans ma boîte aux lettres (faut que j'achète un autocollant stop pub d'ailleurs, c'est fou je suis obligé d'acheter un truc pour ne pas avoir de trucs dont je n'ai jamais eu besoin et que je n'ai jamais demandé )

Après bien sur l'article ne dit pas que les imprimés seront destinés a être distribués dans les boîtes, mais bon ça me fait penser à ça..


Non, l'article il est là pour faire de la pub à print24...


C'est pas faux.
Ca serait bien qu'ils revoient leur site, ça pique les yeux.
Le #2030519
Je remplie mes sacs jaune de pub cela provoque je pense énormément de déchet donc d'émission de CO2 donc je suis pour une directive européenne, une loi, une ordonnance, un règlement communal pour qu'on ne puisse plus faire de pub papier hormis la carte de visite (ce qui ronge moins de papier qu'un magazine ) à la limite un flyer mais c'est déjà trop grand avec ce qu'ils (les cartes de visite) veulent et le site voir un code barre smartphone pour qu'on aille voir si on est intéressé

Il y aussi le papier recyclé curieusement la pub n'en a rarement que faire, on me martèle faut penser verre
Le #2030611
Je suis pour la publicité sur papier.

C'est beaucoup moins gênant que les appels téléphoniques et les images animées sur internet.

Malheureusement, ma factrice m'a attribué une boite aux lettres avec un autocollant Stop pub. Cette flemmarde en a mis partout, comme ça elle n'a pas besoin de distribuer les publicités. Alors, je ramasse les publicités que je trouve loin de chez moi.

Mais, je reçois tout de même beaucoup de publicités indésirables, qui viennent dans des enveloppes, envoyées par des associations dites caritatives. Inutile de dire que je ne donnerai jamais un seul centime à ces associations qui gaspillent ainsi l'argent des donateurs.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme