La plus grande imprimante fixe à béton d'Europe imprime la première maison à étage monobloc

Le par Carolina T.  |  19 commentaire(s)
maison 3D

La première maison à étage de 90m² a été imprimée en 3D, et tout cela en Europe !

Anvers abrite la première structure au monde imprimée en 3D en une seule pièce.
Le Centre provincial pour la durabilité et l'innovation dans la construction dans la municipalité belge de Westerlo a terminé les travaux sur une maison modèle à deux étages, mesurant un peu moins de 90 m², qui a été produite en une seule pièce par une imprimante 3D fixe, une première mondiale.

Selon un communiqué de presse diffusé par la province d'Anvers, la maison de démonstration en béton est à peu près de la même taille que les autres maisons unifamiliales en terrasse dans la région et environ trois fois plus robuste que la construction en brique typique. L'ensemble du processus d'impression s'est étalé sur trois semaines, mais pourrait potentiellement être accompli en deux jours à mesure que la technologie progresse. Il a permis d'économiser jusqu'à 60 % de matériaux, de temps et de budget.

  

La première maison du genre restera à Kamp C, qui fonctionne comme une entreprise provinciale autonome d'Anvers et est située sur le terrain d'une ancienne installation de transit militaire britannique, où elle sera ouverte au public jusqu'en septembre en tant que «vitrine» des technologies d'impression 3D émergentes.

maison 3D

La conception et l'impression de la structure ont été exécutées avec le soutien de plus de 755 000 $ de subventions fournies par le projet européen C3PO du Fonds européen de développement régional (FEDER), qui, selon la province d'Anvers, vise à accélérer la transition vers une technologie innovante en Flandre. Huit partenaires du projet, dont des établissements d'enseignement, des fournisseurs de matériaux et des cabinets d'architecture, ont également contribué à la concrétisation du projet, annoncé pour la première fois au printemps de l'année dernière.

Il est trop tôt pour dire si l’industrie de la construction flamande appréciera l’utilisation de la technologie d’impression 3D dans les bâtiments résidentiels et d’autres applications, bien qu’elle ait acquis une réputation internationale en adoptant des méthodes circulaires à faible taux de déchets. Au nord de la Belgique et aux Pays-Bas, des imprimantes 3D de pointe sont utilisées pour construire des ponts et, potentiellement, des quartiers entiers. La révolution est en marche.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
cycnus offline Hors ligne VIP avatar 15377 points
Le #2104382
Connaissant le secteur du bâtiment, je vois bien ce qu'il va arriver. Les énormes gains de productivité que cela suppose vont être quasiment totalement confisqués par les producteurs si bien que cette technologie prometteuse aura du mal à décoller. En outre ne pas oublier qu'en Europe le bâtiment est d'ici une dizaine d'années condamné à connaître une décroissance infinie. Si le bâtiment était aussi dynamique ces derniers siècles que la population augmentait rapidement ainsi que son niveau de vie. La nouveauté c'est que la population européenne va décroître de façon continue sous quelques années, la France connaissant le phénomène avec un léger retard car c'est le pays le plus dynamique au niveau démographique en l'Europe, ce qui ne l'empêche pas de ne pas réussir à renouveler ses générations. Avec un niveau de vie qui augmente mais très lentement. L'offre de biens immobiliers sera d'ici quelque temps tellement surabondante qu'il deviendra illogique de faire construire une maison alors que des maisons déjà construites seront proposées pour une bouchée de pain (comme dans certains pays ou régions actuellement où la population diminue, Japon ou l'Allemagne notamment).
Le #2104386
cycnus a écrit :

Connaissant le secteur du bâtiment, je vois bien ce qu'il va arriver. Les énormes gains de productivité que cela suppose voit être quasiment totalement confisqué par les producteurs si bien que cette technologie prometteuse aura du mal à décoller. En outre ne pas oublier qu'en Europe le bâtiment est d'ici une dizaine d'années condamné à connaître une décroissance infinie. Si le bâtiment était aussi dynamique ces derniers siècles que la population augmentait rapidement ainsi que son niveau de vie. La nouveauté c'est que la population européenne va décroître de façon continue sous quelques années, la France connaissant le phénomène avec un léger retard car c'est le pays le plus dynamique au niveau démographique de l'Europe ce qui ne l'empêche pas de ne pas réussir à renouveler ses générations. Avec un niveau de vie qui augmente mais très lentement. l'offre de biens immobiliers sera d'ici quelque temps tellement surabondante qu'il deviendra illogique de faire construire une maison alors que des maisons déjà construites seront proposées pour une bouchée de pain (comme dans certains pays ou régions actuellement où la population diminue déjà comme le Japon ou l'Allemagne).


Sauf que tu oublies un point primordial, la vestusté !

En effet, on a crée des centaines de milliers de tours absolument horribles, mais surtout, le point le plus important, qui se cassent la gueule !
Résultat, vu qu'aujourd'hui, on veut créer surtout des petits immeubles, cela signifie en construire plusieurs millions !

Donc quand tu dis que l'offre de biens immobilier sera d'ici quelques temps surabondante, peut-être, mais plutôt dans 50 ans !
Et encore, car tu as beau entretenir une maison, celles qui ont été fabriquées de façon "classique" dans les années 60,70,80,90, 2000, et même jusqu'à maintenant, sont pour la plupart pas capables de tenir plus de 100 ans...

Donc de mon côté, je dirais plutôt dans 100 ans...
Donc d'ici là, tu as le temps de voir venir, et on aura le temps de décéder avant que cela n'arrive

(Sans oublier qu'il y a aujourd'hui encore 5 millions de personnes mal-logés en France, et qu'on n'arrive pas à faire diminuer ce chiffre...)
Mouve92 offline Hors ligne VIP icone 8560 points
Le #2104404
cycnus a écrit :

Connaissant le secteur du bâtiment, je vois bien ce qu'il va arriver. Les énormes gains de productivité que cela suppose voit être quasiment totalement confisqué par les producteurs si bien que cette technologie prometteuse aura du mal à décoller. En outre ne pas oublier qu'en Europe le bâtiment est d'ici une dizaine d'années condamné à connaître une décroissance infinie. Si le bâtiment était aussi dynamique ces derniers siècles que la population augmentait rapidement ainsi que son niveau de vie. La nouveauté c'est que la population européenne va décroître de façon continue sous quelques années, la France connaissant le phénomène avec un léger retard car c'est le pays le plus dynamique au niveau démographique de l'Europe ce qui ne l'empêche pas de ne pas réussir à renouveler ses générations. Avec un niveau de vie qui augmente mais très lentement. l'offre de biens immobiliers sera d'ici quelque temps tellement surabondante qu'il deviendra illogique de faire construire une maison alors que des maisons déjà construites seront proposées pour une bouchée de pain (comme dans certains pays ou régions actuellement où la population diminue déjà comme le Japon ou l'Allemagne).


.
"il deviendra illogique de faire construire une maison alors que des maisons déjà construites seront proposées pour une bouchée de pain"
.
Le problème c'est que les maisons déjà construites ne sont pas situées là où il y a des besoin de logement et qu'elles ne correspondent plus aux normes actuelles.
.
Qu'elles n'intéresseront plus personne tout simplement !
.
MickHammer away Absent VIP icone 9521 points
Le #2104405
cycnus a écrit :

Connaissant le secteur du bâtiment, je vois bien ce qu'il va arriver. Les énormes gains de productivité que cela suppose voit être quasiment totalement confisqué par les producteurs si bien que cette technologie prometteuse aura du mal à décoller. En outre ne pas oublier qu'en Europe le bâtiment est d'ici une dizaine d'années condamné à connaître une décroissance infinie. Si le bâtiment était aussi dynamique ces derniers siècles que la population augmentait rapidement ainsi que son niveau de vie. La nouveauté c'est que la population européenne va décroître de façon continue sous quelques années, la France connaissant le phénomène avec un léger retard car c'est le pays le plus dynamique au niveau démographique de l'Europe ce qui ne l'empêche pas de ne pas réussir à renouveler ses générations. Avec un niveau de vie qui augmente mais très lentement. l'offre de biens immobiliers sera d'ici quelque temps tellement surabondante qu'il deviendra illogique de faire construire une maison alors que des maisons déjà construites seront proposées pour une bouchée de pain (comme dans certains pays ou régions actuellement où la population diminue déjà comme le Japon ou l'Allemagne).


C'est bien plus complexe que ça d'analyser ce marché.

-La natalité chute mais il faut prendre en compte l'allongement de la vie et l'immigration.
-La répartition des populations par territoire. pour que l'immobilier s'effondre il faudrait inverser l'exode rural mais comme nous sommes extrêmement dépendant des services et qu'ils disparaissent a la campagne j'ai du mal a y croire.

- La destruction continu des logements existants. j'ai un ami qui travail a la communauté urbaine, ils détruisent des maisons par paquet de 100.
Najbox offline Hors ligne Habitué avatar 171 points
Le #2104419
Pour moi ce modèle n’est pas viable car une maison ce n’est pas juste des murs de ciment.
L’impression 3D des maisons se fera dans des usines qui elles seront vendues sous forme de kit.
Ulyss offline Hors ligne Vétéran icone 1261 points
Le #2104440
cycnus a écrit :

Connaissant le secteur du bâtiment, je vois bien ce qu'il va arriver. Les énormes gains de productivité que cela suppose voit être quasiment totalement confisqué par les producteurs si bien que cette technologie prometteuse aura du mal à décoller. En outre ne pas oublier qu'en Europe le bâtiment est d'ici une dizaine d'années condamné à connaître une décroissance infinie. Si le bâtiment était aussi dynamique ces derniers siècles que la population augmentait rapidement ainsi que son niveau de vie. La nouveauté c'est que la population européenne va décroître de façon continue sous quelques années, la France connaissant le phénomène avec un léger retard car c'est le pays le plus dynamique au niveau démographique de l'Europe ce qui ne l'empêche pas de ne pas réussir à renouveler ses générations. Avec un niveau de vie qui augmente mais très lentement. l'offre de biens immobiliers sera d'ici quelque temps tellement surabondante qu'il deviendra illogique de faire construire une maison alors que des maisons déjà construites seront proposées pour une bouchée de pain (comme dans certains pays ou régions actuellement où la population diminue déjà comme le Japon ou l'Allemagne).


On ne vit pas dans le même monde, en 2040 on sera +20% la démographie à commencé à progresser avec la loi de 74.
Johnny6 offline Hors ligne Vétéran icone 1312 points
Le #2104446
Je suis pas expert mais j'ai l'impression d'avoir à faire une maison taillée dans la masse.
Entre une maison assemblée par un pro qui pourra être modifiée un peu comme on veut et ce bloc où le moindre trou pourrait fragiliser la structure, je choisis le pro. Bref 3 fois plus robuste si on y touche pas.
C'est peut-être tiré par les cheveux mais c'est comme ça que je perçois.

Je fais aussi la liaison avec un jeu (Wolfenstein) où il est question d'un superbêton qui est finalement friable à cause de moisissures. Est-ce que ce genre de problème (je parle d'un béton ou ciment mal fabriqué) pourrait arriver avec ce genre de procédé et du coup rendre la maison hyper dangereuse ?
cycnus offline Hors ligne VIP avatar 15377 points
Le #2104448
saepho a écrit :

cycnus a écrit :

Connaissant le secteur du bâtiment, je vois bien ce qu'il va arriver. Les énormes gains de productivité que cela suppose voit être quasiment totalement confisqué par les producteurs si bien que cette technologie prometteuse aura du mal à décoller. En outre ne pas oublier qu'en Europe le bâtiment est d'ici une dizaine d'années condamné à connaître une décroissance infinie. Si le bâtiment était aussi dynamique ces derniers siècles que la population augmentait rapidement ainsi que son niveau de vie. La nouveauté c'est que la population européenne va décroître de façon continue sous quelques années, la France connaissant le phénomène avec un léger retard car c'est le pays le plus dynamique au niveau démographique de l'Europe ce qui ne l'empêche pas de ne pas réussir à renouveler ses générations. Avec un niveau de vie qui augmente mais très lentement. l'offre de biens immobiliers sera d'ici quelque temps tellement surabondante qu'il deviendra illogique de faire construire une maison alors que des maisons déjà construites seront proposées pour une bouchée de pain (comme dans certains pays ou régions actuellement où la population diminue déjà comme le Japon ou l'Allemagne).


Sauf que tu oublies un point primordial, la vestusté !

En effet, on a crée des centaines de milliers de tours absolument horribles, mais surtout, le point le plus important, qui se cassent la gueule !
Résultat, vu qu'aujourd'hui, on veut créer surtout des petits immeubles, cela signifie en construire plusieurs millions !

Donc quand tu dis que l'offre de biens immobilier sera d'ici quelques temps surabondante, peut-être, mais plutôt dans 50 ans !
Et encore, car tu as beau entretenir une maison, celles qui ont été fabriquées de façon "classique" dans les années 60,70,80,90, 2000, et même jusqu'à maintenant, sont pour la plupart pas capables de tenir plus de 100 ans...

Donc de mon côté, je dirais plutôt dans 100 ans...
Donc d'ici là, tu as le temps de voir venir, et on aura le temps de décéder avant que cela n'arrive

(Sans oublier qu'il y a aujourd'hui encore 5 millions de personnes mal-logés en France, et qu'on n'arrive pas à faire diminuer ce chiffre...)


Ta théorie n'explique pas pourquoi dans les villes moyennes en France les prix diminuent déjà depuis de nombreuses années (dans ma sous-préfecture prix divisés par deux en 10 ans). Et pourquoi au Japon depuis la fin des années 90 les prix on,t été divisés par près de 3 dans une baisse continue qui a tendance à accélérer (en 2030, au Japon, 22 millions d'appartements vides : va vendre quoi que ce soit un prix correct dans ces conditions, à part peut-être dans les quartiers les plus demandés des villes les plus demandées).
cycnus offline Hors ligne VIP avatar 15377 points
Le #2104449
Johnny6 a écrit :

Je suis pas expert mais j'ai l'impression d'avoir à faire une maison taillée dans la masse.
Entre une maison assemblée par un pro qui pourra être modifiée un peu comme on veut et ce bloc où le moindre trou pourrait fragiliser la structure, je choisis le pro. Bref 3 fois plus robuste si on y touche pas.
C'est peut-être tiré par les cheveux mais c'est comme ça que je perçois.

Je fais aussi la liaison avec un jeu (Wolfenstein) où il est question d'un superbêton qui est finalement friable à cause de moisissures. Est-ce que ce genre de problème (je parle d'un béton ou ciment mal fabriqué pourrait arriver avec ce genre de procédé et du coup rendre la maison hyper dangereuse ?


En effet, tu ne sembles pas t'y connaître. entre une maison construite comme actuellement avec des briques collées (et avec une surface de collage extrêmement limité) et l'impression 3D, j'aurais plutôt tendance à faire confiance à l'imprimante 3D. Et j'ai construit trois maisons jusqu'ici. Quant à la modification, aucune différence. Et si le béton est friable, qu'est-ce qui empêche la colle d'être friable voir les briques d'être mal cuites et de s'abîmer à vitesse grand V (on l'a déjà vu avec des tuiles qui au lieu de durer une centaine d'années claquaient au bout de quelques années).

Bref, en soi,La technologie est bonne. C'est juste que comme toutes les innovations dans le bâtiment, ceux qui les mettent sur le marché s'emparent de la totalité des gains de productivité. Si bien qu'ils vendent la chose aussi cher sinon plus cher que ce qui existait auparavant. Si bien que ça me prend pas.
cycnus offline Hors ligne VIP avatar 15377 points
Le #2104450
Ulyss a écrit :

cycnus a écrit :

Connaissant le secteur du bâtiment, je vois bien ce qu'il va arriver. Les énormes gains de productivité que cela suppose voit être quasiment totalement confisqué par les producteurs si bien que cette technologie prometteuse aura du mal à décoller. En outre ne pas oublier qu'en Europe le bâtiment est d'ici une dizaine d'années condamné à connaître une décroissance infinie. Si le bâtiment était aussi dynamique ces derniers siècles que la population augmentait rapidement ainsi que son niveau de vie. La nouveauté c'est que la population européenne va décroître de façon continue sous quelques années, la France connaissant le phénomène avec un léger retard car c'est le pays le plus dynamique au niveau démographique de l'Europe ce qui ne l'empêche pas de ne pas réussir à renouveler ses générations. Avec un niveau de vie qui augmente mais très lentement. l'offre de biens immobiliers sera d'ici quelque temps tellement surabondante qu'il deviendra illogique de faire construire une maison alors que des maisons déjà construites seront proposées pour une bouchée de pain (comme dans certains pays ou régions actuellement où la population diminue déjà comme le Japon ou l'Allemagne).


On ne vit pas dans le même monde, en 2040 on sera +20% la démographie à commencé à progresser avec la loi de 74.


???? Je ferai remarquer que le seuil de renouvellement de la population est en France à un peu moins de 2,1 enfant par femme. Actuellement on est à 1,8 enfants par femme, c'est-à-dire loin du compte. La population ne peut donc que baisser. Si actuellement elle augmente c'est du fait d'une immigration contenue mais qui a quand même un effet. Et surtout du fait de l'allongement de l'espérance de vie. Les gauchistes n'arrêtent pas de dire que notre société est pourrie et que nos dirigeants ne pensent qu'à nous tuer. Mais la réalité c'est que chaque année on vit de plus en plus longtemps. Ce décalage des décès fait augmenter la population (peu de naissances mais encore moins de décès). Mais vous comprenez bien qu'on ne pourra pas décaler l'inéluctable infiniment. La population française devrait commencer à baisser d'ici 10 à 20 ans, avec d'ici là une augmentation lente. Et ça sera la dernière en Europe à connaître cette baisse. Les Allemands auraient perdu plus d'un million de personnes ces dernières années s'il n'avait pas accueilli les migrants. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils en ont accueilli 1 million. Pas par charité. S'ils n'avaient pas accueilli ce million de migrants, ils n'auraient pas pu honorer leurs commandes à l'étranger faute de main-d'œuvre et les prix de l'immobilier auraient fondu comme neige au soleil entraînant avec eux les banques. Donc leur choix était relativement limité.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire