Ingenuity : un hélicoptère pour voler sur Mars

Le par  |  2 commentaire(s)
mars

Pour son lancement sur Mars, le rover Perseverance sera accompagné de l'hélicoptère Ingenuity, un équipement bonus destiné à faire voler le premier engin sur la planète.

Le rover Perseverance sera lancé cet été en direction de la planète Mars. Avec lui se trouvera l'hélicoptère Ingenuity qui tentera de devenir le premier engin à voler sur la planète rouge. Les conditions métérologiques rendent la tâche très complexe, mais Ingenuity a toutes les chances de son côté.

Avec une date de départ prévue entre le 20 juillet et le 11 août 2020, la Nasa lancera la mission Mars 2020. Le rover Perseverance quittera la Terre en direction du cratère Jezero de la planète rouge qui n'est autre que son site d’atterrissage. Son compagnon de voyage Ingenuity sera quant à lui libéré après, dès l’arrivée sur le sol martien. Sa mission n'est autre que de réaliser le premier vol contrôlé sur une autre planète.

Mars atmosphere oxygene

La Nasa a dû se confronter à la contrainte de l’autonomie, mais également à des conditions de pression qui empêchent l'hélicoptère d'aller à trop haute altitude. Une fois qu’il se sera décroché du rover Perseverance, Ingenuity réalisera des vols de 90 secondes pour des hauteurs de 3 à 5 mètres. Dès qu’il aura fait son vol, qu’il aura transmis au rover les quelques images qu’il aura prises du paysage, il ira se poser et passera les journées suivantes à charger sa batterie avec son panneau solaire. 

Enfin, il faut garder à l’esprit qu’Ingenuity n'est pas au centre de cette mission. Si son décollage ne fonctionne pas, Perseverance pourra à lui seul mener à bien sa mission. En revanche, Ingenuity ne doit pas impacter la mission de Perseverance. L'hélicoptère et sa petite caméra serviront à observer le terrain, en volant en avant de la trajectoire du rover. Une mission que nous suivrons de près.

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2102645
Avec 2 batteries, tu doubles ton autonomie
Le #2102674
Sinon demandait à DJI ou Fimi de vous mettre au point des drones pour l'atmosphère Martienne, avec 30 min d'autonomie, 8 à 10km de portée et un atterrissage automatique sur une base de recharge solaire à induction assez grande ça devrait occuper le drone quelques mois Ah... On me dis que le nombre de satellites GPS disponibles autour de mars est très limité.
L'avantage quand je vois le souffle ascendant de mon drone, c'est que la poussière martienne ne serait pas un problème pour le panneau solaire
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Avatar par défaut
Anonyme
Anonyme Avatar par défaut